La sauvegarde des emplois et la reconversion du site en centre de l’innovation au cœur de la task force ABB

Suite à l’annonce par le groupe ABB de délocaliser la plupart de ses activités de production vers la Pologne, entraînant la suppression de 100 postes de travail, le département de la sécurité et de l’économie (DSE) et le département de l’emploi, de l’action sociale et de la santé (DEAS), soucieux de l’avenir des employés, ont décidé la création d’une task force. Composée des deux conseillers d’Etat, de représentants des salariés, de l’entreprise et des syndicats, elle s’est donné pour mission de rappeler à ABB sa responsabilité sociale en reconsidérant notamment cette décision, et d’examiner les perspectives du groupe à Genève.

Ce lundi 6 novembre, le groupe suisse ABB a annoncé sa décision de réorganiser des activités ferroviaires du groupe ABB, ayant pour corollaire une délocalisation en Pologne d'une grande partie de la production des transformateurs de traction, sise sur le site genevois d'ABB Sécheron. Cette décision entraînera la suppression de 100 postes fixes sur une période de deux ans. La société, bénéficiaire et leader sur son marché, a pu tirer avantage de subsides de la Confédération et du soutien financier du canton de Genève pour le développement de ses activités. Cet engagement a permis de stimuler la recherche et le développement et s’est notamment concrétisé par la conception du bus TOSA. Ces éléments ont été rappelés par le conseiller d’Etat Pierre Maudet lors des nombreux contacts établis avec le groupe ces dernières semaines suite à la propagation de plusieurs rumeurs annonçant le départ d’ABB Sécheron.

Le département de la sécurité et de l’économie a décidé de composer une task force chargée d’élaborer une solution qui permette de sauvegarder l’entier du site genevois en proposant une réorientation de l’activité du site vers l’innovation. Pierre Maudet, magistrat chargé du DSE, et Mauro Poggia, conseiller d’Etat chargé de l’emploi, de l’action sociale et de la santé, proposeront d’élaborer, avec la direction d’ABB, un projet de reconversion qui fasse de Genève un centre pionnier en matière de recherche dans le domaine de la mobilité électrique incluant les transformateurs de traction et les bus. Présidée par le magistrat chargé du DSE, elle sera composée du conseiller d’Etat chargé du DEAS, Mauro Poggia, de représentants du personnel du site genevois d’ABB, de représentants de l'office cantonal de l'emploi et de représentants des syndicats UNIA et SYNA. Les membres de la direction d’ABB sont également invités à se joindre à ce groupe de travail.

 

Pour toute information complémentaire:

  • M. Pierre Maudet, conseiller d'Etat, en contactant Mme Emmanuelle Lo Verso, secrétaire générale adjointe chargée de communication, DSE, T. +41 22 546 88 10 ou +41 79 955 44 29.
  • M. Mauro Poggia, conseiller d'Etat, en contactant M. Laurent Paoliello, secrétaire général adjoint chargé de communication, DEAS, T. +41 22 327 92 04 ou +41 79 935 86 75.