Réhabilitation du Domaine Rigot: reprise des travaux paysagers

Parcelle classée appartenant à l'Etat, le Domaine Rigot fait l'objet d'un important projet de revalorisation en vue de lui restituer son cachet particulier et de rendre ce site plus accueillant pour le public. Après la plantation de soixante-trois arbres pour revitaliser les lisières et constituer une allée de maître, les travaux se poursuivent cet hiver afin de rétablir les perspectives qui caractérisaient cette propriété du XVIIIe siècle. En janvier, dix-sept arbres seront ainsi abattus, en veillant à conserver les exemplaires les plus majestueux du site, tandis que dix-neuf arbres seront par la suite replantés sur place. Dès le mois de mai 2020, cet espace sera pleinement rouvert au public qui pourra retrouver un parc verdoyant alliant harmonieusement patrimoine bâti, paysage et biodiversité.

Dernier témoin de l'un des plus grands domaines agricoles du canton, le parc Rigot avait progressivement perdu les ouvertures arborées qui caractérisaient cette remarquable propriété du XVIIIème siècle et était ainsi devenu moins propice à la visite du public. Afin de rétablir ce joyau patrimonial situé au cœur du quartier des organisations internationales et rendre cet espace plus accueillant pour la population, l'Etat de Genève conduit depuis plusieurs années un important projet de réhabilitation historique et paysagère. Une première étape marquante a été réalisée en 2014 et 2015 avec la plantation de soixante-trois nouveaux arbres pour redynamiser les lisières et constituer une élégante allée de maître entre l'avenue de France à la Villa Rigot formée de trente tilleuls. Afin de promouvoir également la biodiversité locale, un plan de gestion différencié a été institué sur la parcelle, permettant de multiplier les habitats pour la petite faune – papillons, hérissons, etc. – et la flore des prairies fleuries.

Arbres abattus remplacés sur place

Les travaux se poursuivent pour une seconde étape se concentrant sur les abords des bâtiments. Ainsi, dans le courant du mois de janvier, dix-sept arbres seront retirés du parvis de la Villa Rigot pour valoriser cet espace destiné à être plus largement fréquenté par le public en lui redonnant de l'ensoleillement et en lui offrant des perspectives élargies. Cette action permettra ainsi de rétablir le parvis dans son état historique. Durant l'affinage du projet, les abattages requis pour cette opération ont été volontairement réduits afin de préserver l'atmosphère bocagère des lieux, en prenant en compte l'état des arbres concernés ainsi que le besoin d'assurer le renouvellement et le développement harmonieux du patrimoine arboré. De plus, les arbres les plus majestueux s'inscrivant dans le projet – à l'image du marronnier centenaire de la Promenade de la Paix dont le tronc atteint une circonférence de trois mètres – ont été conservés.

Au printemps 2021, lorsque l'avancée des travaux le permettra, dix-neuf arbres seront replantés sur place en veillant à favoriser les essences les mieux adaptées au contexte local. De nouvelles plantations – sous la forme d'un verger et de futurs grands arbres – pourront alors également avoir lieu sur l'espace qui sera libéré par l'Opéra des Nations tandis que l'installation durant cette étape d'un potager urbain est à l'étude.

Il ne sera toutefois pas nécessaire d'attendre cette date pour profiter des beautés de cette parcelle classée. Dès le mois de mai, enrichi de bancs et rajeuni, le site sera rouvert au public qui pourra se ressourcer dans un parc verdoyant alliant harmonieusement paysage, patrimoine historique et respect de la biodiversité.


Travaux forestiers autour de l'Allondon: sécurisation du camping contre les risques de crues et création d'une forêt riveraine

C'est durant la période hivernale que se concentrent les interventions sur les arbres afin de limiter les impacts sur l'environnement et prévenir toute atteinte pour les oiseaux nicheurs. Ainsi, cette semaine ont également débuté des travaux forestiers autour de l'Allondon à Dardagny.

En effet, compte tenu d'un risque significatif d'inondation en cas de crues, il s'avérait nécessaire de sécuriser une partie de l'espace occupé par le Camping de l'Allondon en déplaçant treize emplacements de caravanes totalisant 2300 m2. Cette mesure implique un défrichement pour aménager une nouvelle zone d'accueil située à l'écart de tout risque. La surface forestière locale ne sera cependant pas modifiée, car l'espace libéré à proximité du cours d'eau grâce à cette intervention sera totalement restitué à la forêt pour créer une zone boisée permettant aux arbres des espaces riverains de s'y épanouir.

Par ailleurs, en parallèle de ces travaux, une nouvelle station d'épuration sera réalisée par l'Etat de Genève en partenariat avec Pro Natura Genève et le Camping de l'Allondon. Innovante et écologique cette station d'épuration naturelle fonctionnera grâce à des filtres plantés de roseaux. Elle contribuera ainsi activement à la qualité de l'eau de cette rivière emblématique du canton.


 

Pour toute information complémentaire: Mme Valentina Hemmeler Maïga, directrice générale de l'office cantonal de l’agriculture et de la nature, DT, T. +41 22 388 71 83/93