De prestigieuses ONG internationales s'installent à Genève

Type de publication:
Date de publication:
16 août 2011
L'installation ces jours-ci, dans notre canton, de la Fédération internationale des hôpitaux (IHF) constitue une nouvelle étape importante du développement d'un pôle d'organisations non gouvernementales (ONG) actives dans le domaine de la santé. Cette présence récompense également les efforts déployés par la chancellerie d'Etat, dont l'une des missions est d'attirer de telles organisations qui contribuent au rayonnement de Genève. Quelque 470 ONG disposent dans notre canton de sièges mondiaux ou de représentations .

Installée en Grande-Bretagne à sa création en 1947, transférée en France en 2002, la Fédération internationale des hôpitaux revient aux sources. « Notre organisation a été fondée à Genève mais n'y siégeait pas, indique le secrétaire général de l'organisation, le Dr Eric de Roodenbecke. Désormais, la gouvernance et l'administration de la Fédération sont opérées ici, ce qui conforte notre statut international. Pour les organisations du domaine de la santé, c'est à Genève qu'il faut être ». La mission principale de l'IHF est d'aider les hôpitaux à améliorer le niveau des services qu'ils offrent à la population par le partage d'informations et de connaissances.

L'IHF a trouvé des bureaux sur le site hospitalier de Loëx, sur la commune de Bernex, avec le concours des Hôpitaux universitaires (HUG) et du département des affaires régionales, de l'économie et de la santé (DARES). Auparavant, une autre organisation, la Fédération dentaire mondiale (FDI), a aussi choisi d'installer son siège à Genève, ouvrant de vastes locaux dans le secteur de l'aéroport.

Pôle santé

L'IHF et la FDI rejoignent d'autres organisations du domaine de la santé récemment implantées à Genève. Parmi les plus importantes figurent Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation ; l'Alliance mondiale pour les soins de plaies et du lymphoedème ; International Pharmatical Federation ; Gavi Alliance ; European Disability Forum ; ou encore lGlobal Business coalition on HIV/AIDS, TB and Malaria. Plus modeste, Médecins du monde a également ouvert cet été un bureau à Genève. Auparavant, parmi d'autres, l'Union internationale contre le cancer, Médecins sans Frontières ou la Fédération mondiale du cœur avaient déjà choisi Genève pour leur siège mondial ou base opérationnelle.

En dépit d'une situation concurrentielle sévère, une trentaine de bureaux s'installent à Genève chaque année. Tous domaines confondus, ce sont près de 470 ONG qui disposent à Genève de sièges mondiaux ou de représentations. Parmi elles, 250 ont le statut d'observateur auprès du Conseil économique et social de l'ONU (ECOSOC), qui les consulte régulièrement pour prendre ses décisions. Les retombées pour Genève de leurs activités est estimée, pour les dix plus importantes seulement, à 800 millions de francs. Mais leur poids n'est pas seulement économique : il est aussi politique. Leur action auprès des organisations intergouvernementales comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation mondiale du travail (OIT), l'Organisation mondiale du commerce (OMC), l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) et d'autres peut influencer des politiques internationales. Leur rôle auprès du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), leur expertise, leur appui sur le terrain ou leurs interventions au Conseil des droits de l'homme et auprès d'autres instances de l'ONU consolident, au total, la Genève internationale.

Outre la santé, l'environnement et l'économie sont également deux secteurs en pleine extension avec l'appui de l'Etat de Genève. L'installation récente du R20 (environnement), du FOGAR (forum des régions), d'OriGin (indications géographiques protégées) ou de la fondation Waito (lutte contre la contrefaçon criminelle) s'inscrivent dans ce mouvement.

Soutien de la chancellerie d'Etat

Ce développement du réseau des ONG à Genève est aussi la conséquence des efforts déployés par l'Etat de Genève grâce à son « Bureau des ONG internationales », rattaché au service du protocole de la chancellerie d'Etat. Physiquement installé à la Pastorale et œuvrant conjointement avec le Centre d'accueil – Genève internationale (CAGI), le Bureau des ONG internationales défend les atouts de Genève face à des villes concurrentes. Il contribue à l'obtention d'aide à l'implantation et surtout, il accompagne les ONG dans leurs démarches administratives. Création ou adaptation de statuts au droit suisse, assistance à la recherche de bureaux, instruction de demandes financières, contribution à la résolution de questions liées aux visas, permis, emplois : le Bureau oriente, intercède, assiste, conseille, préavise et tient à jour le répertoire des ONG installées à Genève. Ses missions exigent une parfaite collaboration, tant avec les départements, offices et services concernés de l'administration cantonale qu'avec le Département fédéral des affaires étrangères, l'ONU, la Ville de Genève et d'autres partenaires. En 2010, le Bureau des ONG internationales a reçu 289 visiteurs ou délégations, le double par rapport à 2009.

  • Bureau des ONG internationales

1Ralf Bläser, Les ONG transnationales à Genève et à Bruxelles. Densité institutionnelle et opportunités socio-spatiales dans les villes mondiales, Annales de Géographie, n° 668, 2009.

Partagez cette page