La participation et les droits des enfants à l’honneur

Type de publication:
Date de publication:
20 novembre 2015
Publié dans:
Initié en 2014 pour fêter les 25 ans de la signature de la Convention internationale des droits de l’enfant, le 20 novembre 1989, le projet Un Monde plus juste de l’ONG genevoise Enfants du Monde a permis cette année de représenter les droits des enfants en 3D, par la construction d’une mappemonde. Ce même jour, le projet « Je participe ! », piloté par le département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP) a offert l’occasion à des élèves genevois de s’exprimer sur leurs attentes en termes de participation.

Le globe Un Monde plus juste sur la place des Nations
Dans le monde, de trop nombreux droits ne sont toujours pas respectés. 57 millions d’enfants ne vont pas à l’école primaire et de nombreux enfants n’ont pas accès à des soins de santé. Pour sensibiliser les nouvelles générations à cette problématique, l’organisation Enfants du Monde a organisé l’événement Un Monde plus juste ce 20 novembre à Genève.

2014 marquait les 25 ans de la Convention relative aux droits de l’enfant. Cette convention a modifié, dans le monde, le regard porté sur les enfants : pour la première fois, l’enfance a été définie comme une étape de la vie qui doit être protégée. Pour fêter ce demi-siècle, Enfants du Monde avait lancé le projet Un Monde plus juste, fresque géante dessinant le monde à travers une mosaïque de photos d’enfants défendant leurs droits.

Cette année, Enfants du Monde a décidé d’élargir son projet Un Monde plus juste à l’international, avec la création d’un planisphère de 3 mètres de diamètre composé de photos d’élèves non seulement de Suisse, mais aussi du Burkina Faso, de Palestine, d’Haïti et du Bangladesh. Tous les élèves ont suivi les mêmes étapes du projet, qui vont des discussions en classe sur la base de matériel pédagogique à la représentation de leurs droits en se faisant prendre en photo.

Au vu des conditions météo, cette création a été inaugurée aujourd’hui sous le couvert de l’école des Cropettes en présence de personnalités du monde institutionnel, associatif et politique. Elle sera placée par la suite symboliquement sur la place des Nations.

En collaboration avec l’Etat de Genève et la Ville de Genève, d’autres activités autour du thème de la citoyenneté se sont déroulées ce même jour.

Le département de l’instruction publique, de la culture et du sport et Enfants du Monde ont pu s’appuyer sur leurs partenaires pour la conception et réalisation d’Un Monde plus juste et de Je participe !, soit la Ville de Genève, le Groupement genevois des associations de parents d’élèves du primaire, Pédibus, la Fédération genevoise de coopération, la Loterie romande et l’Association transports et environnement.


Enfants du Monde est une organisation non gouvernementale suisse, fondée en 1968 et basée à Genève, qui s’engage à défendre et promouvoir les droits des enfants depuis plus de 45 ans. A travers différents projets, elle donne accès à une éducation de qualité et à une meilleure attention en santé aux enfants défavorisés de certains des pays les plus pauvres du monde. En Suisse, Enfants du Monde sensibilise le grand public – et particulièrement les enfants et les jeunes – aux problématiques des pays défavorisés, notamment en matière d’éducation, de formation et de santé.


Des élèves genevois s’expriment sur la participation des enfants et des jeunes
Piloté par le département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP), le projet « Je participe ! » invitait des élèves à faire des propositions pour améliorer leur participation à la vie de la cité.
Après un travail en classe sur plusieurs semaines, les élèves du primaire et du secondaire se sont retrouvés durant la matinée du 20 novembre pour débattre de leurs propositions dans la salle du Grand Conseil, en présence de Mme la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta, et du président du Grand Conseil, M. Antoine Barde. Les débats ont été suivis avec attention par des élus cantonaux et communaux.
« Je participe ! » intervient parallèlement à l'actuelle rédaction par le DIP d'un projet de loi sur l'enfance et la jeunesse, comportant notamment un article sur la participation des enfants et des jeunes. Le DIP espère donc que de cette consultation des élèves émergeront des propositions susceptibles d'enrichir le contenu du projet de loi et/ou de son futur règlement d'application.