Indicateur 5 : Durée entre l’interruption et la reprise de formation pour les jeunes passés par CAP Formations

Type de publication:
Date de publication:
24 avril 2020
Publié dans:

Le temps de latence entre une interruption de formation et la reprise d'une nouvelle école ou d’un apprentissage est un élément important pour la compréhension du décrochage scolaire. Ce temps se révèle ambivalent : en effet, si pour certains jeunes, cette période hors formation est propice à une remobilisation et permet de faire le point sur leur projet, pour d'autres, elle est plutôt synonyme d’éloignement accru du système de formation. Dans le cadre de cet indicateur, nous mesurons la durée qui s'écoule entre l'interruption de formation et le retour en formation pour les jeunes dont le suivi par le dispositif CAP Formations (cf. Définitions) s'est terminé en 2017-18. Le temps mesuré cumule deux périodes distinctes : d'une part, la durée entre la rupture de formation et l’arrivée dans le dispositif (cf. indicateur 3) et d'autre part, la durée écoulée depuis la prise en charge à CAP Formations jusqu'au retour en formation (cf. indicateur 4).

Population de référence

Jeunes pris en charge par le dispositif CAP Formations, dont le suivi s'est terminé entre le 01.08.2017 et le 31.07.2018 (cas clôturés), qui ont repris une formation ou obtenu une certification recensée dans la base de données scolaires du DIP (nBDS), soit 539 sujets.


Après un décrochage précoce, la durée avant la reprise d'une formation est plus longue

graph 5.1 et 5.2

[Agrandir = clic droit sur l'image]

La durée totale de l’interruption de formation est de 21 mois en moyenne. Cependant, dans la moitié des cas, elle ne dépasse pas 14 mois (durée médiane) (Fig. 5.1). Elle se décompose en 9 mois avant l’arrivée à CAP Formations et 12 mois de prise en charge à CAP Formations (Fig. 5.2). Ces chiffres sont relativement stables par rapport à l'année 2016-17. Ils évoluent légèrement par rapport à l’année 2015-16.

Pour en savoir plus

Définitions

CAP Formations est conçu comme un guichet unique destiné aux jeunes en décrochage dans le canton de Genève. Il s’adresse aux jeunes résidents ou aux jeunes dont les parents ont un lien fiscal avec le canton, sans certificat de niveau secondaire II, âgés de 15 à 25 ans et qui ont interrompu une formation de niveau secondaire II ou qui n’ont pas commencé de formation à l’issue de l’obligation scolaire.

CAP Formations propose une prise en charge selon le principe du suivi individualisé. Le dispositif dispense en outre des mesures de soutien et délègue d’autres mesures à des prestataires externes.

Difficultés directement et indirectement liées à la formation

Les difficultés directement liées à la formation (ou difficultés directes) désignent les difficultés scolaires et comportementales, situées dans le champ de la formation. Les difficultés indirectement liées à la formation (ou difficultés indirectes) comprennent les difficultés familiales, sociales, financières, judiciaires ou encore de santé ; bien qu’elles affectent la formation, elles ne lui sont pas directement associées.

Sources

Les données sont extraites de la base de données scolaires du DIP (nBDS) et de la base de données Casenet, utilisée par CAP Formations (extraction le 15.01.2019).


 

Version détaillée en pdf

Partagez cette page