Fiscalité cantonale des entreprises: un enjeu capital pour Genève

Type de publication:
Date de publication:
11 octobre 2012

Détail

Près de 20'000 emplois en équivalents plein-temps (EPT), plus d’un milliard de francs d’impôts pour le canton et les communes et près de 10% de la valeur ajoutée totale du canton : tels sont les impacts directs sur l’économie genevoise des 945 sociétés au bénéfice d’un statut fiscal et des 136 entreprises qui leurs sont liées, selon les résultats d’une étude exclusive réalisée par l’institut CREA sur mandat du Conseil d’Etat.

En additionnant les effets directs, indirects et induits sur l’économie cantonale, ces sociétés génèrent environ 50'000 emplois EPT et contribuent à hauteur de près d’un quart au PIB cantonal.

Le Conseil d’Etat se prépare depuis deux ans à faire face à l’abolition prévisible des statuts fiscaux cantonaux, autorisés en vertu du droit suisse mais jugés par l’UE contraires à son code de conduite. Pour éviter les effets économiques et sociaux dévastateurs de délocalisations massives, le Conseil d’Etat préconise une forte réduction du taux effectif d’impôt pour l’ensemble des sociétés. Afin de rendre supportables les pertes de recettes considérables qui en découleront, Genève exigera des compensations conséquentes au niveau de la Confédération.