Développeur-euse web: des candidat-e-s à l'emploi formé-e-s répondent aux besoins du marché

En présence de M. Mauro Poggia, conseiller d'Etat chargé du département de la sécurité, de l'emploi et de la santé, 21 candidat-e-s à l'emploi recevront ce soir à 17 heures leur certificat de développeur-euse web dans les locaux de l'association genevoise Réalise. Il s'agit de la première volée d'une nouvelle formation conjointement mise sur pied par Réalise, l'office cantonal de l'emploi (OCE), l'Hospice général et Qualife, en collaboration avec des entreprises du secteur privé. Celle-ci permet à des candidat-e-s à l'emploi non diplômé-e-s, mais passionnée-e-s par les nouvelles technologies, d'accéder à une formation pratique sans nécessairement avoir exercé dans ce domaine. Elle leur offre aussi et surtout davantage d'opportunités de trouver un emploi dans les nombreux secteurs où les compétences digitales sont recherchées.

Besoin du marché

Ce cursus a été mis en place à la suite d'une enquête menée par Réalise1 auprès d'entreprises genevoises partenaires, dont les résultats ont montré un déficit de compétences dans le développement de sites et d'applications web, et plus particulièrement dans les différents types de codage informatique tels Javascript, HTML, CSS, PhP, MySQL, JQuery. Grâce au soutien des partenaires institutionnels (OCE, Hospice général et Qualife) une formation intensive de six mois a été mise sur pied pour pallier ce besoin de main-d'oeuvre. Comme le souligne le conseiller d'Etat Mauro Poggia : "La 4ème révolution industrielle continue de bouleverser l’organisation des entreprises. La transition vers un monde hyper connecté modifie les exigences en termes de compétences, lesquelles constituent un enjeu majeur pour l’économie genevoise et l’emploi dans notre canton. Grâce aux progrès technologiques, les métiers du numérique ne sont plus exclusivement réservés à une niche de spécialistes ultra formés. Cela ouvre ainsi de nouvelles perspectives d'emploi à des personnes issues d'autres secteurs que l'informatique, y compris les personnes éloignées un moment du marché du travail."

Aptitudes plutôt que diplômes

La formation de développeur-euse web, dont la première session a démarré en novembre 2018, propose une réorientation professionnelle aux candidat-e-s à l'emploi peu ou pas qualifié-e-s et ayant des difficultés à retrouver un emploi dans la profession précédemment exercée. Si les diplômes ne sont pas un prérequis pour accéder à ce cours, la motivation, une inclination forte pour les nouvelles technologies, les aptitudes pratiques ainsi que la capacité d'apprentissage sont, en revanche, nécessaires. Les 21 candidat-e-s de la première volée ont ainsi avant tout été sélectionné-e-s selon ces critères. La volonté a également été de favoriser l'accès à la formation aux populations sous-représentées dans le numérique telles que les femmes, les seniors, les demandeurs d'emploi et les migrants.

Au terme de cette première session, 21 participant-e-s recevront ce soir un certificat de développeur-euse web. Parmi ces personnes, trois d'entre elles ont déjà décroché un emploi avant même l'obtention de leur certificat.

Compétences techniques et "soft skills"

La formation a été élaborée avec le soutien de la start-up Simplo.co, entreprise française de l'économie sociale et solidaire ayant déjà créé un programme similaire pour ce type de public. Elle permet d'acquérir les compétences techniques en développement web ainsi que de l'expérience dans la gestion "agile" de projets recherchée par les entreprises. Elle vise également à initier les candidat-e-s aux outils de veille technologique et leur donner la capacité de s'auto-former.

Le cursus s'articule autour d'un concept basé tant sur une formation interne, des projets d'entreprises que des workshops animés par les entreprises du domaine. A ce jour, pas moins de 18 entreprises sont déjà impliquées dans la démarche, de même qu'un Advisory Board d'employeurs et d'experts du digital de haut niveau.

D'autres formations suivront en fonction des besoins des employeurs genevois. Plusieurs partenaires de réalise ont par ailleurs manifesté de l'intérêt pour répliquer cette formation innovante dans d'autres cantons romands et alémaniques.

 

1 Réalise est une entreprise de formation par la pratique professionnelle. Elle est active dans le placement direct.

 

 

Pour tout renseignement complémentaire:

Mme Caroll Singarella, directrice du service des mesures pour l'emploi, OCE, par l'intermédiaire du service de presse du DSES, T. 022 546 54 99.