COVID-19: point de situation au 30.01.2020

A ce jour, aucun cas de coronavirus n'a été détecté en Suisse. Le risque pour la population générale qui n'a pas voyagé en Chine est très faible. Les autorités sanitaires cantonales et fédérales suivent la situation de près. De l'information fiable et officielle est disponible sur les sites de l'Etat de Genève et de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis décembre 2019, la ville de Wuhan, au centre de la Chine, a été le théâtre d'un nombre inhabituel de pneumonies, provoquées par un coronavirus de type encore inconnu (2019-nCoV). Les informations disponibles actuellement permettent de conclure que le virus provient d’animaux, qu’il a été transmis à l’être humain et qu’il peut désormais aussi se transmettre d’humain à humain, comme la grippe. La plupart des personnes infectées jusqu’ici avaient un lien avec Wuhan.

Les premiers symptômes de la maladie ressemblent à une grippe saisonnière et surviennent dans les deux semaines suivant l'exposition. La fièvre et la toux accompagnent fréquemment la maladie. A l'instar de la grippe, l'évolution est dans la majorité des cas favorable. Un test diagnostique rapide a été mis au point et est disponible aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG). Il n'y a pas de traitement spécifique.

Situation actuelle (OMS 29.01.2020)

Au total, 6065 cas de maladie à 2019-nCoV ont été confirmés, dont 5597 en Chine. Parmi eux, 132 décès sont survenus. Aucun cas de maladie n'a été détecté en Suisse à ce jour.

Carte des cas confirmee de coronavirus

Coronavirus Map: Distribution of 2019-nCoV case as of January 29, 2020. Crédit: WHO

Hors de la Chine, soixante-huit cas ont été diagnostiqués, dans quinze pays. En Europe, huit cas ont été rapportés en France et en Allemagne.

Mesures en Suisse et dans le canton de Genève

Depuis le début de l'épidémie en Chine, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) coordonne, en collaboration avec les médecins cantonaux, la préparation pour le cas où un malade serait diagnostiqué en Suisse. Un système de détection rapide des cas suspects a été mis en place. Dans notre canton, une cellule dédiée a été activée avec les partenaires médicaux publics et privés.

Vu le nombre de transports internationaux avec la Chine, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'attend à ce que des cas sporadiques de maladies soient diagnostiqués hors de la Chine. Cependant, l'OMS ne recommande pas de mettre en place des mesures spécifiques de détection des cas dans les aéroports, à l'exception de ceux situés en Chine. Pour les voyageurs à destination de la Chine, des informations complémentaires sont disponibles sur le site de l'OMS, le site du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ainsi que sur safetravel.ch.

Communication

Le site de l'Etat de Genève fournit des informations régulières à la population. Il propose également des liens internet vers des sources fiables (OFSP et OMS). L'OFSP a également activé une hotline pour la population qui peut appeler le numéro 058 463 00 00. De plus, des informations médicales, ainsi que des consignes de prise en charge, sont adressées directement à tous les médecins du canton.

Le médecin cantonal met en garde la population contre la diffusion de rumeurs infondées circulant sur les réseaux sociaux et sur internet. Il l'encourage à s'informer auprès d'organisations officielles comme celles mentionnées ci-avant. Il enjoint également la population à ne pas téléphoner directement aux centrales d'urgence des hôpitaux et de la direction générale de la santé avant d'avoir consulté les documents mis à disposition sur les sites. Ceci est nécessaire pour ne pas surcharger lesdites centrales et permettre aux professionnels d'assurer leur mission de prévention et de soin auprès de la population.

Mesures individuelles de prévention

En cette période de grippe, les mesures de prévention proposées sont également efficaces pour se protéger contre le coronavirus. Elles consistent à se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon ou une solution hydro-alcoolique, de tousser et éternuer dans un mouchoir ou le pli du coude et, en cas de symptômes grippaux, de maintenir une distance supérieure à un mètre avec l'entourage.

Pour les personnes ayant séjourné en Chine durant les deux dernières semaines, les mêmes précautions doivent être prises. De plus, en cas d'apparition de symptômes grippaux, il leur est recommandé de téléphoner à leur médecin traitant ou à un service de consultation et de mentionner ce voyage, pour déterminer la prise en charge médicale. En l'absence de symptômes, aucune mesure n'est recommandée.

 

Voir aussi

Le nouveau coronavirus 2019-nCoV

 

Pour tout complément d'information:

  • Prof. Jacques-André Romand, médecin cantonal, direction générale de la santé, département de la sécurité, de l'emploi et de la santé, DSES, T. +41 22 546 50 04
  • M. Laurent Paoliello, directeur de la coopération et de la communication, DSES, T. +41 79 935 86 75