Les Conseils d'élèves et d'apprentie.e.s

Le canton de Genève instaure des instances participatives dans les établissements scolaires dès la rentrée 2020-2021.
dessin d'enfant "Aidez-nous à arrêter la pollution"!

C’est en citoyennant que l’on devient citoyen.

(François Audigier)

 

Dans l’école genevoise, la pratique de la participation active des élèves, au sein de conseils d’élèves, a trente ans, comme les droits de l’enfant !

Dans le monde actuel, où l’avis de toutes et tous compte et est légitime, où la cohésion sociale est fortifiée par la participation des individus à des causes universelles ou locales, les pratiques de participation active deviennent un vrai champ de l’éducation et de la formation.

Pour forger la citoyenneté du futur, et pour répondre à la nouvelle loi sur l'enfance et la jeunesse, le département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse offre aux jeunes la possibilité de s’exprimer et de donner leur avis en généralisant les conseils d'élèves/d'apprenti.e.s  dans tous les établissements scolaires dès la rentrée 2020.

 

Les domaines et les modalités de participation sont définis par la direction de chaque établissement. Cette dernière nomme un responsable qui veillera à la mise en place du conseil et à son bon fonctionnement.

Le conseil d'élèves/d'apprenti.e.s est un organe consultatif qui est approché par la direction pour tous les sujets concernant les élèves et qui peut émettre des préavis et soumettre des propositions émanant des conseils de classe.

Le conseil d’élèves/d’apprenti.e.s est composé des délégué.e.s d'élèves de l’établissement. Selon la taille de ce dernier, il est possible d’élire des super-délégué.e.s par degré d’enseignement. La participation s'exerce au sein de la classe et de l'établissement et les élèves délégué.e.s volontaires sont élu.e.s par leurs pairs démocratiquement afin d'assurer une représentativité.

 

Objectifs
  • Donner la possibilité aux élèves d'émettre leur avis et de contribuer, au nom des pairs, à des choix et à des décisions concernant la bonne marche de l'école.
  • Offrir l'opportunité à la direction de consulter régulièrement les élèves sur des sujets qui les concernent.
  • Instaurer un dialogue participatif avec la direction (co-motivation).
  • Développer l'échange visant à créer des résultats à la satisfaction des parties (co-construction de projets).
  • Créer, à moyen terme, des liens entre les instances participatives dans les écoles et le conseil de la jeunesse.

 

Pour les élèves/apprenti.e.s, la participation à ces instances leur permettra de/d':

  • Développer un sentiment plus fort d'appartenance et augmenter la mobilisation, la motivation et l'implication pour l'agir en commun.
  • Consolider le sens critique, développer la culture du débat et de la négociation.
  • Approcher et entraîner le fonctionnement de la démocratie en pratiquant le lien social, la citoyenneté, le débat réglé.
  • Acquérir/développer de nombreuses compétences transversales (compétences de négociation, organisationnelles et rédactionnelles, techniques de débat, gestion d'un groupe et réalisation de projets, etc.).

 

Pour l'école, ces instances participatives seront l'occasion de :

  • Développer de nouveaux outils de communication et d'action au sein de l'établissement (promouvoir l'amélioration, le progrès, la motivation …).
  • Valoriser le bien vivre ensemble et consolider des valeurs communes (respect, écoute, solidarité, tolérance).
  • Fortifier la confiance entre les différents acteurs de l'école (responsabilité personnelle et collective, co-résolution des problèmes, …).

Partagez cette page