Un accord pour renforcer la sécurité, revaloriser le métier de policier et mettre en oeuvre les recommandations de la Cour des comptes

Type de publication:
Date de publication:
16 décembre 2009

Détail

Le Conseil d'Etat et les trois organisations composant le Groupement des associations de police ont signé ce jour un accord portant sur le système de rémunération des policiers, des gardiens de prisons et des surveillants de maisons d’arrêt. Cet accord permet d’atteindre l’objectif que le Conseil d’Etat s’était fixé dès la fin de l’année 2008 s'agissant des différents corps de police, à savoir supprimer les anomalies du système de rémunération et de comptabilisation des heures travaillées au profit d'un système de rémunération transparent et cohérent, tout en revalorisant le métier de policier. L'accord permet en effet de revoir les conditions salariales à l’engagement dès le 1er janvier 2010, et de mettre simultanément en oeuvre les recommandations contenues dans les rapports de la Cour des Comptes et de M. Mario Annoni. Cela induira une augmentation de 43 postes de policiers supplémentaires, auxquels s’ajouteront 20 postes dès le 1er janvier 2010.