6. Un canton sans chasse

Genève est un canton sans chasse depuis 1974.

En 1974, suite à une initiative populaire lancée par les milieux de protection des animaux, le peuple genevois a voté l'interdiction de la chasse sur tout le territoire du canton de Genève. Depuis, la situation genevoise est régulièrement au centre des débats chasse et anti-chasse dans toute l'Europe.
Sur place, après un quart de siècle, voici le bilan :

  • Oiseaux d'eau,
    le nombre d'hivernants a plus que décuplé et il n'y a jamais eu une telle richesse et diversité de canards sur le lac et les cours d'eau.
  •  Petite faune (petit gibier),
    les densités de lièvres du canton comptent parmi les plus élevées de Suisse et jamais autant d'efforts n'avait été fait pour conserver l'habitat des dernières populations nationales de lapins et de perdrix en collaboration avec l'agriculture.
  • Grand gibier,
    les populations d'ongulés se portent bien, le chevreuil est présent dans la plupart des massifs, le cerf a pris pied sur le canton et se développe favorablement et le sanglier est aussi solidement établi.
  • Pour le public,
    Le public intéressé par la faune peut observer facilement une telle diversité d'espèces.
  • Les tirs de régulation,
    effectués par les gardes pour limiter les animaux, les sangliers en particulier, sont réalisés par des  professionnels de manière à causer un minimum de stress et de souffrance.
  • Les dommages et dégâts dus à la faune,
    sont acceptables par l'agriculture, seule la gestion des sangliers demande un suivi assidu.
  • Sur le terrain,
    le corps des gardes de l'environnement réalise une part importante de la gestion de la faune (observation, surveillance, prévention des dégâts et régulation).

Si le bilan genevois d'une gestion sans chasse de la faune est plutôt positif, cette approche ne peut être envisagée telle quelle à des territoires différents. Il est nécessaire de tenir compte des spécificités de chaque région et de sa population.

Il est interdit de pénétrer, muni d'une arme de chasse, sur l'ensemble du territoire cantonal.

 

Documentation

Avez-vous un commentaire sur cette page?

Partagez cette page