Les visages de l'innovation dans le secteur public genevois : Marie-Eve Tescari

Date de publication
29 octobre 2020
4 questions à Marie-Eve Tescari
4 questions à Marie-Eve Tescari
Cette série vous emmène à la rencontre des acteurs de l'innovation du secteur public à Genève. Nous vous proposons aujourd'hui un échange avec Marie-Eve Tescari qui nous parle du programme transversal « Mon développement professionnel ».

Bonjour Marie-Eve Tescari. Vous avez mis en place le programme Mon développement professionnel (MDP). Pouvez-vous décrire cette démarche et ce programme innovants ?

«Mon développement professionnel» [précision du Genève Lab: lien vers l'Intranet, accessible uniquement pour les personnes qui disposent des droits d'accès] est un programme qui propose une palette de plusieurs prestations RH destiné aux collaborateur-trice-s souhaitant évoluer dans leur poste et/ou améliorer leur situation professionnelle. Ce programme favorise la transversalité, la mobilité interne et le développement des compétences.

Le monde du travail se transforme, aussi est-il plus que jamais important que les collaborateur-trice-s de l’Etat soient acteurs et actrices de leur évolution professionnelle. Parce que c’est toujours le bon moment pour s’interroger sur sa satisfaction au travail et agir pour s’épanouir professionnellement!

D’ailleurs durant la période COVID-19, la « plateforme de mission » (une des prestations proposées), a été utilisée pour favoriser la solidarité interdépartementale par la mise à disposition de personnes ne pouvant travailler en raison de l’arrêt de leurs prestations, au service d’entités ayant eu un regain d’activités en lien avec la crise sanitaire.

Pour mettre en œuvre ce programme, nous avons organisé durant une demi-journée des ateliers de facilitation en invitant tous les managers et RH de l’Etat de Genève à réfléchir ensemble sur les opportunités, freins, et créer une communauté d’engagés. Cette communauté d’engagés (environ 40 personnes) nous a ensuite aidé au travers de diverses sessions à partager leurs idées pour adapter la communication aux enjeux de l’administration et faire évoluer le programme « Mon développement professionnel » tout au long du déploiement.

Qu'est-ce qui vous a encouragé à travailler sur le mode que vous venez de décrire ?

Je crois profondément à l’intelligence collective et aux processus de co-création comme moteur de changement dans les organisations. Dans ce monde évolutif où règne l’incertitude telle que le démontre encore actuellement la crise du COVID-19, nous avons besoin de ce mode de gouvernance pour augmenter les chances d’adhésion, encourager l’innovation, et s’adapter rapidement au contexte en mettant l’humain au cœur de nos réflexions.

Quelles leçons avez-vous retiré de cette démarche ?

J’en ai tiré trois leçons. La première est que le processus de co-création dans la mise en place d’une telle démarche est riche d’apprentissage et de remise en question tant au niveau professionnel (par la confrontation des points de vue, métiers…), qu’au niveau personnel (par l’expérience humaine vécue).

La deuxième est que toute démarche innovante demande une réelle persévérance et de la patience, surtout lorsque l’on touche à la culture d’entreprise comme c'est le cas avec ce programme.

La troisième est que l’engagement des acteurs est un défi quotidien qu’il s’agit d’entretenir en s’assurant de l’alignement de valeurs partagées telles que la confiance et la responsabilisation de chacun à tous les niveaux. Sans cela, il est difficile de maintenir un tel projet sur la durée.

Quelles trois sources utilisez-vous pour nourrir vos réflexions ?

J’aime lire les articles du magazine Harvard Business Review (français et anglais), accessibles aussi via LinkedIn, qui permet d’avoir un panachage de résultats d’étude sur des thématiques inspirantes telles que le leadership transformationnel, l’innovation RH ou encore marketing. Dans mon domaine d’activité, je suis également sur LinkedIn les auteurs tels que Simon Sinek et Daniel Goleman. Enfin, je fais partie sur Facebook de la communauté « Enlivening Edge » qui valorise le partage d’idées et d’outils reposant sur l’intelligence collective et qui a pour volonté de développer des organisations plus humaines, telles qu’inspirées du livre « Reinventing Organizations » de Frédéric Laloux.

Merci Marie-Eve Tescari !

 

Cette série d'entretiens publiés sur le blog du Genève Lab vise à présenter des acteurs de l'innovation du secteur public genevois. Par leurs activités, ces collègues illustrent la prise en compte du numérique et des leviers de l'innovation dans ce contexte. Ces visages de l'innovation sont représentatifs de la richesse et de la diversité des initiatives prises à différents niveaux dans les services publics à Genève.

Date de publication
29 octobre 2020