L'innovation aux Hôpitaux Universitaires de Genève

Date de publication:
6 avril 2018
Le professeur Antoine Geissbuhler, responsable du centre de l'innovation des HUG, animait en février dernier le Genève Lab Meetup
Genève Lab Meetup aux HUG

 

Madame la chancelière Anja Wyden Guelpa introduit ce nouveau Meetup en rappelant l’impératif d’innover dans le secteur public pour mieux répondre aux enjeux d'aujourd'hui et de demain mais également pour être au plus près des besoins des citoyens et des entreprises du canton. Elle est heureuse de constater que près de 50 personnes du secteur public et de la société civile ont répondu à notre invitation ainsi qu’à celle du collège des secrétaires généraux pour découvrir comment les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) innovent aujourd’hui.

C'est le professeur Antoine Geissbuhler, responsable du centre de l’innovation des HUG, qui a animé notre sixième Meetup le 21 février deernier. Pour lui, l’innovation c’est avant tout savoir mettre ensemble des énergies et des compétences diverses au services de la projets impactants.

Dans ce contexte le lieu joue un rôle important: depuis qu’il existe, le centre de l’innovation permet ainsi de rendre visible l’innovation au sein de l’hôpital. Il légitime et encourage les initiatives qui sont lancées dans de nombreux domaines pour mieux travailler ensemble, pour mieux satisfaire aux besoins et aux attentes des patients et pour répondre aux enjeux des HUG de demain. Il facilite en outre les nécessaires rencontres entre toutes les personnes qui désirent partager leurs envies, leur confiance, leurs questionnements et leurs expériences.  

Le professeur Geissbuhler nous a parlé avec brio et avec passion de la dynamique qui est lancée actuellement aux HUG dans le sillage de la vision 20/20 de l’institution qui considère que chacun des 12’000 employés peut faire la différence. Et le centre de l’innovation est là pour les aider avec une équipe compétente et motivée et avec des locaux adaptés aux dynamiques participatives. Un comité d’innovation multidisciplinaire a également été mis en place qui est là pour soutenir, comprendre et aider très concrètement les innovateurs des HUG .

Ces derniers peuvent se faire connaître soit en contactant directement l’équipe du centre; soit en présentant leurs idées aux cafés de l’innovation qui sont organisés régulièrement, soit lors d’une Journée de l’innovation organisée une fois par année pour donner plus de visibilité encore à cet axe stratégique. D'autres événements ponctuels rythment la vie du centre de l'innovation: le professeur Geissbuhler invite ainsi les participants du Meetup à participer au hackathon qui aura lieu les 13 et 14 avril dans le centre de l’innovation (hug.plus/hackathon). Aux HUG on croit beaucoup à ce format déjà testé l'année dernière: l’énergie apportée par les participants externes constitue un énorme accélérateur pour la dynamique d’innovation déjà en place.

La présentation amène de nombreuses questions très pertinentes. L’une d’entre elle concerne les tensions inévitables qui doivent exister entre l'innovation et la réalité opérationnelle qui sont confrontées à des contraintes très différentes. Pour diminuer ces tensions que l’on constate effectivement aux HUG, le professeur Geissbuhler avance trois pistes mises en oeuvre par le centre de l’innovation. La première vise à offrir des services dédiés destinés aux porteurs de projets innovants. La deuxième propose une enveloppe budgétaire destinée à lancer de tels projets. La dernière consiste à organiser des événements qui valorisent l’innovation aux HUG.

Lorsqu'on évoque les principaux leviers l’innovation sur lesquels s'appuyer, le professeur Geissbuhler mentionne sans hésiter la ‘confrontation’ des logiques des métiers de la santé avec les usages des patients. C’est un changement qui n’est pas toujours facile à opérer, mais qui dans la majorité des cas s’avère riche d’opportunités. D'autant que l'équipe du centre de l'innovation a su mobiliser des groupes de patients motivés à contribuer à l'amélioration des soins. 

A terme, le professeur Geissbuhler est convaincu que le vrai défi sera de pérenniser une dynamique d’innovation qui s’avère prometteuse. Il évoque notamment un travail d’ajustement continu à faire pour que l’innovation trouve sa place dans l’institution sans compromettre le côté normatif nécessaire au bon fonctionnement des différents métiers. C’est notamment au niveau de la communication et de la formation qu’il faut mettre l’effort en allant sans cesse aller à la rencontre des gens, des managers notamment...

Un grand merci au professeur Geissbuhler pour son accueil et sa passionante présentation. Merci également aux personnes présentes pour la richesse des échanges qu'elles ont sucités à cette occasion.

Genève Lab

Ce blog illustre les activités du Genève Lab : évènements, projets, expérimentation, etc. C’est l’équipe du Genève Lab qui en assure la rédaction. Notre souhait est d’inspirer les acteurs de l’innovation du territoire. 

Genève Lab accompagne la transformation de l’administration cantonale à l’ère du numérique. Il l’aide à exploiter les leviers de l’innovation en impliquant les parties prenantes.

En savoir plus
https://www.ge.ch/dossier/geneve-lab

Partagez cette page