L’Hospice général présente sa transformation lors du 3e Meetup du Genève Lab

Date de publication
9 mai 2017
L'équipe de l'Hospice général présentant au Meetup (de gauche à droite, Renée Zellweger Monin, Juliette Dubois, Anne Nouspikel)
L'équipe de l'Hospice général présentant au Meetup (de gauche à droite, Renée Zellweger Monin, Juliette Dubois, Anne Nouspikel)
Une trentaine de personnes ont participé aujourd’hui au troisième Meetup du Genève Lab. Une équipe de l’Hospice général a présenté la transformation en cours au sein de l’organisation.

Aujourd'hui, le 3e Meetup du Genève Lab a accueilli une présentation de Mmes Renée Zellweger Monin, Anne Nouspikel et Juliette Dubois de l'Hospice général.

Le nouveau logo de l'Hospice général, dévoilé en mars 2017, est le reflet de l'évolution de l'institution et de la transformation de ses pratiques, lancées en 2015 dans le cadre de la Stratégie 2016/2020  "Inventer l'Hospice général de demain". Ces réflexions doivent permettre de réinventer l'Hospice général tant dans la façon dont il sert ses bénéficiaires que dans la collaboration à l'interne.

L'Hospice général est une vénérable institution qui date de 1535. 1'000 collaborateurs répartis sur 50 sites sur le canton suivent 23'200 personnes, dont 2'100 jeunes adultes (18-25 ans) pour un budget de 457 mios CHF.

Face à la surcharge de travail et à une société en mutation, l'Hospice général s'est donc posé la question suivante : "Quel Hospice général demain ?".

L'organisation veut être l'acteur du mieux vivre ensemble à Genève, avec un état d'esprit : faire autrement. Faire autrement, cela veut dire libérer la parole, donner des espaces pour que les idées puissent s'exprimer, inclure les collaborateurs dans un processus d'innovation collectif, questionner les pratiques et proposer de nouvelles approches.

Cette vision est mise en œuvre par trois grands projets transverses:

  • repenser l'accompagnement social des bénéficiaires
  • dématérialiser les dossiers
  • repenser l'espace de travail

Pour ce faire, les équipes de l'Hospice général s'appuient sur des méthodes de design thinking, service thinking, des labs et le format du SocialUp.

Afin d'associer tous les collaborateurs à la réflexion, l'Hospice général a mis en place une boîte à idée 2.0, lancée en avril 2016. Par ConnectivID, chaque collaboratrice et collaborateur peut proposer une ou plusieurs idées. De fait, plus de la moitié des collaborateurs de l'Hospice général se sont inscrits sur la plateforme. Sur 180 idées enregistrées à ce jour, 28 sont en cours, 117 en test ou en pilote, et 15 testées et approuvées. Cette démarche permet la communication, la transparence, le décloisonnement, la créativité et l'autonomie. Des facilitateurs modèrent la démarche, accompagnent et accélèrent les projets, enfin font circuler l'information. Les idées présentées sur la plateforme font l'objet d'un suivi mensuel de la direction d'une part, du groupe des facilitateurs d'autre part.

L'Hospice général associe également la société civile à son travail de transformation, notamment par l'organisation d'un SocialUp en avril 2017. Ce format, sur le modèle du StartupWeekend, a permis à 85+ personnes de travailler à des idées sur la durée d'un weekend, avec le soutien de coaches et d'experts. Sur les 12 projets élaborés au cours du weekend, l'Hospice général en suit actuellement 7 et souhaite fournir un soutien continu.

La discussion avec les participants au Meetup a permis de relever les enjeux de communication et de suivi d'idées ou de projets. L'évolution de la culture d'entreprise a également été abordée, ainsi que le niveau de maturité, variable d'une équipe à l'autre. Enfin, la gestion du temps, de la vitesse et de la dynamique d'une telle transformation au sein d'un organisme du secteur public a fait l'objet d'échanges avec les participants au Meetup.

Date de publication
9 mai 2017