ge.ch a 18 mois. Et maintenant?

Date de publication:
7 mai 2019
Une septantaine d'entre nous se sont retrouvés le 6 mai 2019 pour FAIRE 19, la rencontre annuelle de celles et ceux qui font www.ge.ch. Une après-midi riche en témoignages, échanges et projets. Vd.ch nous a fait l'honneur de sa présence. Voici ce que nous nous sommes dit.
Vue d'ensemble event faire19.ge.ch au Cube de la Head aux Charmilles
Au Cube de la Haute école d'art et de design, aux Charmilles

18 octobre 2017 - 18 avril 2019: 18 mois que le nouveau site est en ligne. En 1 an et demi, ge.ch a accueilli 18'520'702 visiteurs. Un peu comme si chaque habitant du canton nous avait virtuellement rendu visite 37 fois durant cette période.

Pourquoi et comment l'avons-nous fait?

"C'est l'administration qui est au service du public, pas l'inverse. On doit donc réapprendre à écrire pour notre public".

"Le design, ce n'est pas l'esthétique de l'objet. C'est son intelligence. C'est le lien retrouvé entre le producteur de contenu et son consommateur".

"On comprend qu'un grand projet a d'autant plus de chance de réussir qu'il est porté par les forces vives de l'institution, car elle peut contribuer à l'innovation sans renoncer à sa culture".

"Dans la vie, on vit de bonnes expériences et on tolère les mauvaises. Plus exactement, plus on vit de bonnes expériences, moins on tolère les mauvaises".

Revivez en vidéo la présentation de Christian Morel, webmaster à l'Administration fiscale.

Christian Morel sur scene

Deux autres témoignages de coordinateurs étaient au programme: celui de Caroline Widmer, déléguée à la promotion économique et Vincent Lusser, chargé de la promotion des grands projets, qui ont partagé sur les enjeux d'une communication numérique efficace. Michael Roy, chargé de projet internet, était annoncé pour parler rédaction; voici la présentation qu'il nous avait préparée.

Caroline Widmer et Christian Lusser sur scene

Qu'avons-nous fait?

"Ge.ch, qu'est-ce que c'est? Pour décrire le phénomène, on a volontiers utilisé le mot Rénovation. En fait, il s'agit plutôt d'une Révolution".

"Pour y arriver, nous nous sommes beaucoup parlé, avec l'objectif de tout se dire. C'est important de tout se dire, car pour résumer une démarche en une phrase ou une fonctionnalité, il faut d'abord la connaître dans ses moindre détails".

"Ge.ch a donc maigri, et il est devenu un organisme vivant"...

J'ai raconté à ma manière la saison 1 de nos travaux.

Dorothee Zarjevski sur scene

Vous avez dit Matomo?

"Mes chers collègues, mais qu'est-ce que Matomo… une idée… ? Eh bien, aujourd'hui, je vais vous parler d'analyse d'audience et de statistiques" !

"Dans le monde du digital, des outils existent pour mesurer la popularité et l'audience des sites internet. (...) Mais savez-vous que ces mêmes outils pourraient vous permettre d'améliorer la performance de vos pages"?

"Afin d'illustrer l'importance du parcours de l'usager, j'aimerai partager avec vous une expérience personnelle que j'ai pu vivre lors d'un voyage au Japon".

Roberto Lopez, ingénieur, a levé le voile sur les capacités du nouvel outil d'analyse dont ge.ch sera bientôt doté.

Robrto Lopez sur scene

Drôle de parcours

"Nous avons beaucoup parlé de www.ge.ch, mais d'autres solutions existent également pour améliorer et simplifier la vie de nos chers administrés".

"Je vous remercie ici de me laisser vous présenter l'une d'elles : le parcours numérique de l'usager".

"Pour standardiser le flux du parcours numérique des usagers à l'état de Genève, il faut mettre en place des services standards tels que la gestion des files d'attente, la gestion des prises de RDV par internet, mobile, téléphone ou sur place et la gestion de la signalétique dans les établissements de l'Etat".

Les avantages de la nouvelle solution bénéficieront aux deux parties: l'Etat et les usagers".

Yan Wang, également ingénieur, a décrit comment Le parcours numérique de l'usager met de l'huile dans les rouages de l'Etat.

Yan Wang sur scene

Qu'allons-nous faire?

Tito Espinoza et moi avons ensuite esquissé les éléments principaux de la feuille de route 2019-2020.

Zoom sur la cyberadministration, l'amélioration  continue et l'accompagnement au changement.

La liste des chantiers à venir en quelques dossiers-clés.

Tito Espinoza sur scene

Vaud 360°

Toutes les admininistrations publiques sont aujourd'hui à l'oeuvre pour améliorer leur service public en ligne.

Le Comité de suivi Plateforme internet a donc ensuite invité Cinzia Pfeiffer, responsable internet du canton de Vaud, à venir témoigner de la réforme réalisée dans son canton.

Depuis le mois d'avril 2018, vd.ch est ainsi devenu le camp de base de l'information numérique publique, selon les mêmes principes de simplicité et d'accessibilité de l'information qui dictent la réforme genevoise.

Zoom sur les outils mis en oeuvre par vd.ch.

Cinzia Pfeiffer sur scene

L'après-midi s'est terminée par un moment d'échange avec la salle, en compagnie d'Eric Favre, directeur général de l'OCSIN - office cantonal des systèmes d'information et du numérique, et des membres du Comité de suivi Plateforme internet.

Merci à Jean-Noël Tallagnon, également membre du comité, pour les images, et à Hugues Richard, concepteur du E-kiosque et modérateur de cette rencontre!

Construire ge.ch

Ce blog décrit au jour le jour la fabrication et l'amélioration de ge.ch. Il s'adresse à toutes celles et ceux qui contribuent au site, mais aussi aux  usagers et à toute personne intéressée. Il est rédigé par l'équipe en charge de ge.ch

Partagez cette page