Vote électronique genevois: une pierre de plus à l'édifice de la confiance citoyenne

L'Etat de Genève a conclu un partenariat avec la Haute école spécialisée bernoise de technique et d'informatique (BFH), leader académique suisse en matière de vote électronique. Le canton s'adjoint ainsi l'expertise d'un établissement réputé afin d'assurer le développement d'un vote électronique transparent et ouvert, et qui garantisse les droits politiques démocratiques.
code

L'Etat de Genève et la BFH collaboreront pour développer des éléments du système de vote électronique reposant sur la vérifiabilité universelle. Cette exigence est inscrite dans la nouvelle ordonnance sur le vote électronique. La BFH est l'une des meilleures références académiques suisse en matière de vote électronique ; elle a organisé en 2015 VoteID, une conférence internationale sur le sujet.

Cette nouvelle étape fait suite à l'engagement du canton de publier le code source de CHvote. En effet, le Grand Conseil genevois, sur proposition du Conseil d'Etat, a adopté à l'unanimité le 29 janvier 2016 une modification de la loi sur l'exercice des droits politiques (LEDP) qui rend obligatoire cette publication. Le canton a d'ailleurs déjà entamé ses travaux qui le mèneront à l'open source. En effet, fin 2015, la chancellerie d'Etat et la direction générale des systèmes d'information (DGSI) ont organisé deux ateliers « transparence et vote électronique ». Plus de vingt-cinq participant-e-s venant d'horizons différents (informaticien-ne-s, chercheurs, journalistes, politicien-ne-s et juristes) ont échangé et une feuille de route de l'ouverture du code source en est le résultat.

CHvote est le seul système de vote électronique public suisse. Il représente une garantie de sécurité maximale et démocratique, non seulement sur le plan du développement informatique, l'hébergement et l'exploitation, mais aussi en matière de contrôle de son développement futur et de l'évolution du prix du système. Il est essentiel que tout ce qui a trait aux droits politiques reste une tâche souveraine. La transparence et le contrôle démocratique sont les deux piliers qui donnent aux électeurs la confiance dans le vote électronique. CHvote les garantit.

Partagez cette page