Protection des mangroves au Sénégal: le canton s'engage

Type de publication:
Date de publication:
2 avril 2019
Crédit / Heidi Keita|EPER
Crédit / Heidi Keita|EPER

Le canton octroie 300'000 F pour la période 2019-2021 à l'Entraide Protestante Suisse (EPER) pour un projet de protection de la mangrove dans le Delta du Saloum, au Sénégal.

Localisées dans les zones littorales, les mangroves sont l’un des écosystèmes les plus productifs et riches de la planète. Revêtant une importance écologique et économique, elles se dégradent sous l'effet du changement climatique et de la pression humaine.

L'organisation EPER est présente au Sénégal depuis une vingtaine d'années et y est notamment active dans la protection de l'environnement. Le projet financé par le canton prévoit de consolider les actions de préservation des ressources naturelles et d'améliorer les revenus des populations locales. Dans cette perspective, il est prévu d'élaborer des plans de restauration des ressources naturelles ainsi que de valoriser les produits forestiers et halieutiques.

Le projet, mené selon une approche inclusive, bénéficiera à plus de 18'000 personnes, dont une importante proportion de femmes et de jeunes.

 

 

Partagez cette page