Une prolongation de l’exploitation du centre d’hébergement de Frank-Thomas est désormais possible

Aujourd’hui, un accord a été trouvé entre la Ville, le canton de Genève et la direction du CEVA, qui rend possible l’exploitation de Frank-Thomas jusqu’au 31 décembre 2019.
Une prolongation de l’exploitation du centre d’hébergement de Frank-Thomas est désormais possible
Une prolongation de l’exploitation du centre d’hébergement de Frank-Thomas est désormais possible

La parcelle sur laquelle est bâti le centre d’hébergement collectif de Frank-Thomas, près de la future gare du CEVA aux Eaux-Vives, est désormais disponible jusqu’au 31 décembre 2019. La Ville de Genève, après avoir signifié à l’Hospice général le 25 janvier dernier qu’il devait quitter les lieux à l’été 2016, a finalement trouvé un accord avec les mandataires du CEVA sur la non-utilisation de ce terrain pour les prochains 3 ans et demi.


L’Hospice général va donc procéder sans attendre aux travaux de remise en état nécessaires à la poursuite de l’exploitation de ce centre. Pour ce faire, les résidents qui n’ont pas quitté le foyer au 4 juillet dernier doivent impérativement le faire, sans délai, et accepter les solutions temporaires de relogement faites par l’Hospice général, l’eau et l’électricité allant être coupées dès aujourd’hui afin d’ouvrir le chantier de rénovation. Au terme des travaux, les résidents pour lesquels aucune autre solution de logement définitive n’aura été trouvée dans l'intervalle, pourront reprendre leur chambre à Frank-Thomas.

 

Contact médias

Le conseiller d'Etat Mauro Poggia par l'intermédiaire du service de presse du DEAS - Tél. +41 22 546 54 99

Partagez cette page