PREMIER ATELIER «TRANSPARENCE ET VOTE ÉLECTRONIQUE»

Participants
 

Afin d'accompagner le mouvement en matière d'ouverture du code source du vote électronique, la Chancellerie d'Etat en collaboration avec la Direction générale des systèmes d'information de l'Etat de Genève lance une série d'ateliers intitulés: «Transparence et vote électronique».

Ces ateliers se sont tenus les 19 novembre et 10 décembre 2015. Plus de vingt-cinq participant-e-s venant d'horizons différents (journalistes, activistes, politicien-ne-s, technicien-ne-s, scientifiques, chercheur-euse-s en sciences sociales, juristes) ont pu échanger sur la meilleure façon de rendre le vote électronique transparent et accessible, et ainsi commencer à élaborer une feuille de route solide et fiable de l'ouverture du code source.


Premier atelier (19 novembre 2015)

Thématiques principales

Quatre thématiques principales sont apparues comme étant particulièrement importantes pour les participant-e-s et ont été largement discutées:

  • Les aspects rituels/symboliques: comment (re)créer des rituels semblables à ceux que les électeur-trice-s ont avec le vote traditionnel? Comment (re)créer une symbolique autour du vote électronique aussi forte qu'autour du vote traditionnel?
  • Le passage du tangible (vote traditionnel) au numérique: comment accompagner ce passage qui peut être déstabilisant pour l'électeur-trice? Comment rendre le vote électronique plus tangible?
  • La légitimité du vote électronique, son contrôle citoyen: comment (bien) communiquer sur le vote électronique? Comment éduquer les citoyen-ne-s au vote électronique? Comment assurer une participation des citoyen-ne-s au vote électronique, une élaboration commune du vote électronique?
  • Les aspects techniques: comment assurer la sécurité du vote électronique? Sous quelle forme publier le code source, avec quelle licence?
Liste des pistes proposées
  • Rituel/symbolique; passage du tangible au numérique
  • Légitimité du vote électronique; contrôle citoyen
  • Aspects techniques
Pistes évoquées à plusieurs reprises par différentes personnes/différents groupes:

Information/communication:

  • Mettre à disposition du public l'ensemble de la documentation, des audits, etc. qui concernent le vote électronique.
  • L'information doit être proposée au public de manière graduelle ("user friendly"), hiérarchisée et structurée. Elle doit être proposée en fonction des connaissances et des envies d'approfondir de chacun-e (par exemple: néophyte, amateur, expert).

Contrôle/développement collaboratif:

  • Favoriser le développement/le contrôle collaboratif du vote électronique (décliné en plusieurs propositions dans la section suivante).
  • Organiser des forums/laboratoires citoyens autour du vote électronique.
Pistes évoquées à une seule reprise par une seule personne/un seul groupe:

Information/communication:

  • Mieux/plus informer sur la place du numérique/de la technologie dans le dépouillement du vote traditionnel.
  • Interface accueillante, rassurante.
  • Organiser des visites guidées des serveurs de l'Etat, des "câbles", etc.
  • Dès qu'un-e électeur-trice a voté, un nombre "A voté" visible sur le site internet augmente d'une unité.
  • Installer des bornes de rappel en ville "Vote en cours".

Contrôle/développement collaboratif:

  • Dépouillement numérique réalisé par des citoyen-ne-s juré-e-s.
  • Diversité des acteurs dans la réalisation des audits.
  • Faire participer les citoyen-ne-s aux votes de contrôle.
  • Organiser des tests d'intrusion publics.
  • Mettre en place un mouvement communal citoyen qui reprend le dépouillement et le vote électronique.
  • Identifier un "bien commun technologique" autour du vote électronique, afin de favoriser la création d'une communauté d'acteurs (service public, individus, privé) autour du vote électronique (son développement, son contrôle, etc.)

Education:

  • A l'école, utiliser le vote électronique pour élire les délégués de classe.
  • Donner des cours de code à l'école.
  • Recevoir sa clé de chiffrement à 18 ans.

Technique:

  • Code source sous licence AGPL.
  • Assurer la sécurité/la détection des problèmes par un blockchain, des systèmes d'alertes.

Photos de l'atelier

Atelier du 19 novembre 2015
Atelier du 19 novembre 2015
Atelier du 19 novembre 2015Atelier du 19 novembre 2015
 

haut de page


Partagez cette page