Portes ouvertes sur le système de vote électronique CHvote : sécurité et transparence en priorité

Le système de vote électronique CHvote a été au centre des discussions à Berne aujourd’hui. Une délégation composée du conseiller d’Etat de la République et canton de Genève Pierre Maudet et de la chancelière de la République et canton de Genève Anja Wyden Guelpa a présenté les étapes de développement du système de vote électronique CHvote et ses caractéristiques.
logo chvote

A l’invitation du canton de Genève, des représentants des cantons, des délégués étrangers, ainsi que des parlementaires fédéraux ont pu tester ce système avec succès depuis leur propre ordinateur, tablette ou smartphone, au moyen de la carte test qui leur avait été préalablement envoyée. Des spécialistes genevois encadrant l’opération ont également fourni toutes les précisions techniques demandées. Le canton de Berne, qui vient de voter un crédit d’engagement pour la poursuite de l’utilisation de la plateforme, était représenté par son chancelier, M. Christoph Auer.

Monsieur Maudet - membre du comité de pilotage suisse de cyberadministration e-government - a annoncé le développement d’ici fin 2018 de la deuxième génération de CHvote. Cela a été l’occasion de démontrer que le système de vote électronique genevois CHvote est une réponse concrète et une avancée réelle en matière de numérique et d’e-government, alors que la Suisse accuse plutôt un retard en la matière. Le magistrat chargé de la sécurité et de l’économie a également salué le vote par le Grand Conseil genevois, le 1er septembre 2016, d’un crédit de financement de 4,7 millions de francs pour finaliser la deuxième génération de CHvote, exigence de sécurité fixée par la Confédération (vérifiabilité universelle).

Mme Wyden Guelpa a, quant à elle, souligné l’importance de la transparence maximale en matière de droits politiques et de vote électronique. Elle a annoncé que les premiers éléments du code de CHvote seront disponibles sur Internet fin 2016. L’entier du code source sera consultable dès 2019. Il est possible d’y avoir accès aujourd’hui déjà sur demande. Le 27 juillet dernier, le Conseil d’Etat a choisi de retenir la licence open source Affero GPL pour la publication du code source, la plus conforme à la pratique. Cette licence est rédigée par la Free Software Foundation, gage de rigueur éthique et de visibilité internationale.

CHvote se caractérise par trois éléments: il est public, suisse et open source. Afin de poursuivre son développement, le canton de Genève mise sur une sécurité accrue et une plus grande transparence, garantes du plus haut degré de contrôle démocratique en matière de droits politiques.

CHvote s’inscrit dans la stratégie numérique de l’Etat de Genève, validée par le Conseil d’Etat en mai 2016. Le canton de Genève est pionnier dans le domaine du vote électronique, avec 102 scrutins effectués avec succès depuis 2003. CHvote, entièrement développé par le canton, est aujourd’hui l’un des deux seuls systèmes accrédités par le Conseil fédéral en Suisse. Il garantit les plus hauts standards de sécurité. Il est offert à près de 125’000 votants de quatre cantons (GE, BS, LU et BE), tant pour les votations que pour les élections aux niveaux communal, cantonal et fédéral (élections fédérales 2011 et 2015). Il permet aussi aux personnes en situation de handicap (moteur ou vue) de participer aux scrutins. Depuis le 8 mars 2015, le système comprend le principe de vérifiabilité individuelle, exigence fédérale de sécurité.

Pour tout complément d’information :

  • M. Pierre Maudet, conseiller d’Etat, en contactant Mme Caroline Widmer, DSE, 022 327 92 16 ou 076 424 80 49 ;
  • Mme Anja Wyden Guelpa, chancelière d’Etat, en contactant Mme Sacra Tomisawa-Schumacher, PRE, 022 327 90 94 ou 079 808 37 51.

Partagez cette page