Journée Futur en tous genres au DIP: on a jonglé avec les stéréotypes

Dans le cadre de la journée «Futurs en tous genres», les enfants des collaboratrices et collaborateurs du DIP ont été invités à participer à un atelier "philosophique" au secrétariat général du département, dans la Vieille-Ville.
secrétariat général du DIP, salle de conférence

Une vingtaine d'élèves inscrit·e·s en 9e du Cycle d'orientation ont ainsi suivi un atelier animé par l'association proPhilo, spécialisée dans la philosophie pour enfants.

DIP, secretariat general, salle de conference dans la Vieille  Ville

Quels métiers associe-t-on spontanément aux hommes ou aux femmes ? Pour quelles raisons ? Comment changer les représentations dont nous sommes prisonniers·ères ? C'est sur ces questions qu'a porté l'initiation à la réflexion philosophique proposée par deux animatrices de l'association. Les discussions ont d'ailleurs montré que les stéréotypes frappent de nombreux aspects de notre vie quotidienne.

ggg

 À la fin de l'après-midi, les élèves ont reçu la visite de Mme Anne Emery-Torracinta, conseillère d'Etat chargée du DIP. Ils et elles lui ont posé leurs questions, en demandant notamment si cela avait été plus dur pour elle – parce qu'elle était une femme – d'accéder au gouvernement.

Anne Emery-Torracinta

La journée Futur en tous genres, organisée par le BPEV en collaboration avec le DIP, a pour vocation de permettre aux élèves de réfléchir à leur orientation professionnelle sans les œillères des stéréotypes homme-femme. Cette année, tous les élèves de 9e année ont accompagné un parent du sexe opposé sur son lieu de travail ou suivi des ateliers proposés par des partenaires publics ou privés:
communiqué de presse

eleves avec Anne Emery-Torracinta

 

 

Partagez cette page