Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Impact des nouvelles constructions sur le bruit des avions

Effets d'écran et de réverbération
Effets d'écran et de réverbération

Dans le cadre du grand projet Vernier-Meyrin-Aéroport (VMA), l'Etat de Genève a mandaté un bureau d'experts externe pour évaluer l'impact du bruit des avions sur les futurs bâtiments qui seront construits suite à l'aménagement de ce secteur. Cette étude fait suite aux inquiétudes exprimées par certains riverains de Cointrin quant à un éventuel phénomène de réverbération du bruit engendré par les nouveaux immeubles qui aurait pu augmenter les nuisances sonores pour les futurs habitants. Les experts arrivent à la conclusion que les constructions à venir seront avant tout à l'origine d'un effet d'écran, créant en réalité une atténuation globale du bruit issu de l'aviation sur le secteur.

Le domaine de l'aviation ainsi que ses effets sonores sont du ressort de la Confédération qui détermine les normes fédérales applicables en la matière.  Le canton entend toutefois agir pour protéger au mieux les habitants des nuisances sonores dans tous les domaines qui sont de sa compétence, comme les projets de développement urbain et les constructions. Cette étude a ainsi été mandatée afin de connaître les effets induits par les nouvelles constructions sur la propagation du bruit issu de l'aviation et déterminer les paramètres permettant de minimiser les impacts indésirables.

Une étude scientifique pour objectiver le bilan sonore

Appliquant une méthodologie rigoureuse, le bureau mandaté a pris en compte des mesures de terrain et une modélisation numérique sur la base des statistiques des vols de l'aéroport de Genève. Des données représentatives des situations réelles pour les émissions sonores, ainsi que pour les trajectoires des avions ont été retenues. La méthode de calcul de propagation du bruit utilisée est celle figurant dans la norme internationale ISO 9613-2 (logiciel CadnaA).

L'ensemble du périmètre du grand projet Vernier-Meyrin-Aéroport (VMA) a été testé par modélisation et trois périodes ont été évaluées : la situation actuelle, la situation à l'horizon 2030 (réalisation des premiers projets), la situation à l'horizon 2050 (concrétisation des projets sur l'ensemble du secteur).

Avant tout un appréciable effet écran

Les résultats de l'étude indiquent que sur l'ensemble du grand projet VMA les effets d'écran sont plus importants que les phénomènes de réflexion du bruit des avions contre les façades des bâtiments. Autrement dit, la construction d'immeubles dans le secteur permettra plutôt une atténuation des nuisances sonores des avions pour les riverains par rapport à la situation avec des constructions de moindres ampleurs.

L'étude modélise également les configurations de bâtiments particulières qui pourraient induire un effet de réflexion et des augmentations du bruit. Celles-ci demeureraient cependant localisées et ne dépasseraient pas 3 dB(A). De plus, anticiper ce phénomène permet de réduire, voire totalement éviter cet effet marginal indésirable en le prenant en compte dès l'origine du projet, notamment grâce à :

  • l'orientation et les gabarits des bâtiments
  • l'espacement entre les immeubles
  • la forme des bâtiments
  • les types de façade et les matériaux utilisés dans le cadre de la construction
  • l'aménagement des espaces extérieurs (types de sols)

Exemples de solutions constructives permettant de limiter l'effet de réverbération

Exemples de solutions constructives permettant de limiter l'effet de reverberation

Suite du projet

L'étude a permis de vérifier que, contrairement à certaines craintes exprimées par des riverains, le développement du secteur de Vernier-Meyrin-Aéroport ne va pas augmenter les nuisances sonores locales, celles-ci devraient au contraire globalement diminuer grâce à l'effet "écran" des nouveaux immeubles. Elle a aussi permis de modéliser les situations où une augmentation des nuisances sonores pourrait se produire ainsi que les précautions à prendre afin d'éviter de telles configurations pour les constructions prévues. Ces aspects seront pris en compte lors des prochaines étapes du grand projet, notamment, lorsqu'il s'agira de déterminer, - également avec les futurs habitants - les formes des constructions, leur positionnement et l'aménagement des espaces extérieurs, au stade de l'établissement des plans localisés de quartier.

Lien vers l'étude

Contact

Département du territoire
Direction générale de l'environnement
Service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

Avenue de Sainte-Clotilde 23
1205 Genève
Adresse postale
Case postale 78
1211 Genève 8
Tél : +41 22 3888040
E-mail : sabra@etat.ge.ch


Heures d'ouverture des guichets
Du lundi au vendredi 8h00-12h00 et 13h30-17h00

 

Partagez cette page