Déchets - Coup d'envoi de la distribution de 100'000 "p'tites poubelles vertes"

Type de publication:
Date de publication:
12 septembre 2016
Le coup d'envoi officiel de la distribution de 100'000 P'tites poubelles vertes pour le tri des déchets de cuisine a été donné ce matin sur la place du Molard. Au-delà du défi logistique que représente une telle action, cette initiative constitue un partenariat inédit entre l'Etat de Genève et les communes genevoises en matière de recyclage. Les nouveaux kits de tri offerts dès ce jour à la population faciliteront grandement la récupération d'une fraction de déchets qui représente aujourd'hui encore plus du tiers de nos ordures ménagères. L'adoption d'une P'tite poubelle verte constitue un acte citoyen, au quotidien, en faveur d'une meilleure gestion de nos ressources.
Petite poubelle verte
Petite poubelle verte

« Ce dispositif novateur est l'une des clés permettant d'atteindre un taux de recyclage de 50% sans recourir à la taxe poubelle », a expliqué Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA) à l'occasion du lancement de cette opération. « Il s'agit également d'un véritable défi logistique que coordonne l'Etat et que relèveront les vingt-quatre communes impliquées dans cette action. »

« En Ville de Genève, la distribution de 50'000 poubelles vertes s'effectuera en porte-à-porte », a expliqué Guillaume Barazzone, maire de Genève. « Nous distribuerons aussi des sacs compostables gratuits à la population et équiperons septante-sept écopoints en containers pour déchets organiques afin que les habitants puissent y déposer leurs sacs. »

A l'exemple de Meyrin, d'autres communes ont opté pour une distribution via des stands. « Durant toute cette semaine, un stand de sensibilisation au tri des déchets de cuisine est mis sur pied dans le hall de notre principal centre commercial », a détaillé Jean-Marc Devaud, conseiller administratif. « C'est l'occasion de distribuer une bonne partie de nos 6000 P'tites poubelles vertes, tout en répondant aux questions du grand public. »

Quel que soit le système choisi, chaque kit de tri sera systématiquement composé d'un bac aéré, d'un rouleau de vingt-cinq sacs compostables et d'un flyer didactique traduit en anglais, en portugais, en espagnol et en albanais. Quant à la distribution, elle privilégiera toujours le contact de proximité et le conseil.

Il est prévu que l'ensemble des 100'000 kits de tri soient remis à la population d'ici au printemps prochain. Pour la suite, une deuxième phase d'équipement est d'ores et déjà planifiée, puisque 30'000 kits supplémentaires vont être produits pour équiper un maximum de ménages d'ici fin 2017.

Même les pires rebuts peuvent s'avérer utiles

Afin d'accompagner ce volet logistique, une campagne grand public de sensibilisation est déployée dès ce jour sur l'ensemble du territoire cantonal. « Donnez une 2ème vie à une pourriture », tel est le slogan de ce dispositif qui vient rappeler que tous les déchets de cuisine peuvent être utiles à la société.

Pour Luc Barthassat, « la campagne mise en oeuvre repose sur des messages forts et percutants. Elle vise à interpeller et à mobiliser les citoyens grâce à des visuels qui sortent de l'ordinaire. En plus du traditionnel affichage sur le domaine public et dans les transports publics, la campagne sera évidemment relayée dans la presse, ainsi que sur Internet et les réseaux sociaux. »

Un système novateur et efficace

Jusqu'à présent, le tri des déchets de cuisine était généralement réalisé avec un bac fermé et des sacs plastique. Dans ces conditions, les déchets se mettent rapidement à fermenter, générant mauvaises odeurs et formation de jus. De nombreux fragments de sacs plastique se retrouvaient par ailleurs dans le compost produit, altérant sa qualité.

Dès aujourd'hui et grâce au nouveau kit de tri, l'association d'un bac aéré et de sacs compostables permet aux déchets de « respirer » et de se déshydrater, supprimant les nuisances olfactives. Il s'agit d'un système novateur, qui simplifiera grandement la tâche des ménages tout en améliorant la qualité finale du compost.

Une responsabilisation à tous les niveaux et un parrain de prestige

Afin de garantir la réussite de cette opération, de nombreux acteurs se sont mobilisés dans une démarche concertée : commerces, régies, entreprises de transport, SIG. Sans oublier les communes, qui jouent un rôle fondamental puisqu'elles sont non seulement en charge de la distribution des kits de tri, mais aussi de l'organisation de la collecte des déchets de cuisine. L'intégralité du processus de valorisation des déchets de cuisine s'effectue ainsi sur territoire genevois, permettant d'instaurer un cycle 100% local et fermé.

La clé du succès est désormais entre les mains de la population, appelée à trier ses déchets de cuisine au quotidien. Comme l'a expliqué Philippe Chevrier, chef étoilé et parrain de l'opération, « le tri des déchets de cuisine a toujours été une évidence dans mon métier, car je suis conscient de la valeur des produits que je travaille. C'est pourquoi j'invite toutes les Genevoises et tous les Genevois à adopter une P'tite poubelle verte afin de gagner, tous ensemble, le pari du recyclage. »

Pour tout complément d'information : 

  • M. Luc Barthassat, conseiller d’Etat, en contactant M. Thomas Putallaz, secrétaire général adjoint, DETA, 079 417 09 69 ;
  • M. Matthieu Raeis, chef du secteur déchets, service de géologie, sols et déchets, DETA, 022 546 70 94.
  • www.laptitepoubelleverte.ch

 

Cinq bonnes raisons de recycler les déchets de cuisine

ppv_5bonnesraisons.jpg

Partagez cette page