COVID-19: le Conseil fédéral interdit les grandes manifestations

Le Conseil fédéral s’est réuni aujourd’hui, 28 février 2020, pour une séance extraordinaire. En raison de la situation actuelle et de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral a décidé de déclarer la situation qui prévaut actuellement en Suisse de « situation particulière » au sens de la loi sur les épidémies, et d’interdire les manifestations de plus de 1000 personnes. L’interdiction entre en vigueur avec effet immédiat et vaut jusqu’au 15 mars au moins.
Coronavirus : le Conseil fédéral interdit les grandes manifestations
Coronavirus : le Conseil fédéral interdit les grandes manifestations

Pour le Conseil fédéral, la priorité absolue va à la protection de la population. Au vu des dernières évolutions de l'épidémie liée au coronavirus, il a décidé de déclarer la situation actuelle de « situation particulière » au sens de la loi sur les épidémies. Cela lui donne la compétence d'édicter des mesures relevant en temps normal de la compétence des cantons, après avoir consulté ces derniers. 

Le Conseil fédéral a ainsi décidé d'interdire les manifestations publiques et privées réunissant simultanément plus de 1000 personnes. Cette interdiction entre en vigueur immédiatement et s'appliquera jusqu'au 15 mars au moins. Il appartient aux cantons de la faire appliquer et de contrôler son application. Lors de manifestations de moins 1000 personnes, les organisateurs devront, en collaboration avec l'autorité cantonale compétente, évaluer les risques pour déterminer s'ils peuvent ou non organiser la manifestation.

Le Conseil fédéral est conscient que sa décision a des conséquences majeures pour la population en Suisse. Elle permet cependant une protection efficace de la population et de la santé publique. Avec cette mesure, il s'agit d'endiguer la propagation du coronavirus en Suisse.

Ceci est un communiqué du Conseil fédéral

 

Voir aussi

Ordonnance sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus

Partagez cette page