COVID-19: attention aux escroqueries sur Internet

Type de publication:
Date de publication:
9 avril 2020
Publié dans:
Le réseau national de soutien aux enquêtes dans la lutte contre la criminalité informatique (NEDIK) ainsi que la centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information (MELANI) mettent en garde la population quant aux escroqueries sur Internet dans le contexte actuel. Par conséquent, durant la présente période, bien qu'il n'y ait pas eu de cas d'escroquerie Internet qui ait été rapporté à la police cantonale genevoise, elle estime utile de vous informer des cyber-phénomènes liés au COVID-19. Les criminels tentent délibérément d'exploiter les peurs et les inquiétudes de la population.
Une personne avec plusieurs écrans d'ordinateurs face à elle

Les sept variantes d'escroqueries actuellement identifiées par NEDIK sur Internet sont:

  • Mails de phishing : les auteurs envoient principalement des e-mails estampillés de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ou de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).
  • Corona Virus Maps : certaines cartes interactives présentes sur des sites Web et montrant la propagation du virus peuvent être manipulées par des cybercriminels et déclencher un téléchargement pourvu de logiciels malveillants.
  • Appels frauduleux à des dons : des pseudos organisations caritatives font appel à des dons afin de développer un vaccin contre le COVID-19.
  • Fausses boutiques de produits médicaux : des boutiques en ligne proposent divers produits médicaux (masques respiratoires, etc.) contre paiement. L'argent est encaissé mais la marchandise ne sera jamais livrée.
  • Money Mules : par le biais d'offres alléchantes, les fraudeurs tentent de recruter des citoyens innocents en leurs faisant miroiter des postes d'agents financiers (Moneymules) au nom d'une société présumée.
  • Sextorsion : les victimes sont menacées par e-mail qu'en cas de refus de paiement elles exposeraient leur famille à une contamination au coronavirus.
  • Phishing vocal : appels au nom de l’OFSP pour obtenir des informations personnelles.

 

Les conseils à suivre de manière générale et en tout temps s'appliquent également pendant la période Covid-19 :

  • N'ouvrez pas les e-mails ou les pièces jointes d'expéditeurs inconnus et ne cliquez pas sur les liens.
  • Ne répondez pas à la demande des extorqueurs ni à leurs e-mails qui sont, la plupart du temps, des spams.
  • Installez un logiciel antivirus pour détecter et prévenir des infections dues à des logiciels malveillants et gardez vos systèmes à jour.
  • Ne laissez pas des inconnus vous mettre sous pression au téléphone. En cas de doute, mettez fin à la conversation.
  • Ne fournissez jamais de mots de passe, d'accès aux données ou aux informations de compte par téléphone ou par e-mail.
  • N'effectuez des paiements anticipés auprès de boutiques en ligne que pour de petits montants. Les sommes plus importantes devraient être payées via un compte intermédiaire ou un compte en ligne en fiducie recommandé par les plateformes. Alternativement, il est conseillé de payer les marchandises directement à leur réception.
  • Ne mettez jamais vos comptes bancaires à la disposition de tiers.

 

En cas d'escroquerie ou de tentative d'escroquerie, les dispositions habituelles s'appliquent toujours :

  • Si vous avez subi un préjudice, déposez plainte en vous rendant au poste de police le plus proche. Actuellement, pour ce faire, les postes de police où vous pouvez vous rendre sont celui des Pâquis et celui de l'aéroport.
  • En parallèle, qu'il y ait eu préjudice ou pas, vous êtes invité-e-s à signaler le cas en ligne afin d'aider la police à mieux comprendre les phénomènes et les détecter rapidement. Attention : ceci ne remplace pas le dépôt de plainte s'il y a eu préjudice.

Un livret d'information "Criminalité sur Internet" est consultable sur www.ge.ch.

 

Partagez cette page