Communiqué de presse - Les polices romandes se dotent d’un Centre de Compétence Cyber

Type de publication:
Date de publication:
9 avril 2019
Publié dans: Corps de Police
Sur proposition de la Conférence des commandants des polices cantonales de Romandie, Berne et Tessin (CCPC RBT), la Conférence latine des chefs de départements de justice et police (CLDJP) a validé la création d’un Centre de Compétence Cyber (CCC) romand piloté par les spécialistes de la police cantonale de Genève. Cette plate-forme de coordination vise à mutualiser les ressources et les compétences dans un domaine d’une grande complexité technique, dans lequel le volume de criminalité ne cesse d’augmenter depuis plusieurs années. Le CCC disposera d’un outil informatique en matière de renseignement Cyber, nommé PICSEL.
Armoiries des polices cantonales de Suisse romande, de Berne et du Tessin

Dans sa séance du 25 février 2019, la CCPC RBT a décidé la création d’un Centre de Compétence Cyber (CCC) pour les cantons du concordat romand et l’a attribué au canton de Genève sur proposition des Chefs des Polices Judiciaires RBT. Le 4 avril dernier, la CLDJP a validé ce projet et l’a doté de deux postes de spécialistes cyber financés par les cantons concernés. Ce CCC, opérationnel depuis avril 2019, assumera des compétences liées à l’accès aux données numériques, à l’évolution dans le cyberespace, à l’exploitation dans l’internet des objets et des véhicules ainsi qu’au processus d’exploitation et d’analyses du renseignement récolté. Ce travail sera effectué par les spécialistes de la Brigade de Criminalité Informatique (BCI) de la police judiciaire genevoise en collaboration des autres cantons romands (renforts transversaux et/ou, au besoin, création de « Task force » à distance). La brigade de la Police cantonale de Genève des ressources humaines et matérielles nécessaires afin de fournir une grande partie des prestations attendues de la part d’un CCC. Elle s’appuie sur la présence de quatre spécialistes et d’une dizaine de policiers et possède les compétences relatives aux malwares, aux réseaux informatiques et pénétration des systèmes d’information, en plus des connaissances de base dans les domaines d’activités généraux de la criminalité informatique.

 

PICSEL, Plateforme d’Information de la Criminalité Sérielle en Ligne

Afin d’obtenir une vue globale de la criminalité numérique sur le plan romand et de favoriser la création et la gestion des séries de phénomènes – par exemple de type faux ordres de virements, shop en ligne frauduleux, fausses annonces immobilières, etc. – les polices romandes pourront compter sur une plateforme d’informations de la criminalité sérielle en ligne, nommée PICSEL. Cette dernière, administrée par la Brigade du renseignement criminel (BRC) de la Police cantonale de Genève, permettra de favoriser le processus global de renseignement, soit la prise en charge depuis le dépôt de plainte pour un cyber délit, jusqu’à l’analyse et à l’exploitation du renseignement utile aux mesures préventives et d’enquêtes dans les cantons ciblés par ces phénomènes. Dans le but de structurer le renseignement PICSEL, un comité de pilotage romand sera mis sur pieds et comprendra un ou deux référents par canton ayant comme mission de gérer les informations numériques et de s’assurer qu’elles soient correctement centralisées dans l’outil PICSEL. Il reviendra  aux polices cantonales concernées de procéder aux mesures d’enquête urgentes lors de la survenance d’infractions numériques, de renseigner de manière adéquate et systématique la plateforme de coordination PICSEL et d’assurer la transmission l’ensemble des informations pertinentes aux autorités locales de poursuite pénale.

 

Lausanne et Sion, le 9 avril 2019

 

Renseignements :

Mme Béatrice Métraux, conseillère d’Etat, présidente de la CLDJP, 021/316.41.51.

Commandant Christian Varone, président de la CCPC RBT, 027/606.56.01.

Partagez cette page