Campagne de prévention « Boire ou conduire, il faut choisir ! »

Type de publication:
Autres communiqués
Date de publication:
11 décembre 2017
Communiqué de presse conjoint des polices cantonales romandes et du Tessin

Le 11 décembre 2017, les polices cantonales romandes et du Tessin (RBT) lancent leur première campagne commune de prévention routière, en collaboration avec le bureau de prévention des accidents (bpa). Cette nouvelle campagne prend la forme d’un clip vidéo, d’actions sur le terrain et d’une distribution de porte-clés « Je conduis – Tu conduis ». L’objectif est d’attirer l’attention sur les risques d’accidents causés par l’alcool durant les fêtes de fin d’année.

Les Polices cantonales romandes et du Tessin, en collaboration avec le bpa, lancent leur première campagne de prévention routière commune : « Boire ou conduire, il faut choisir ! ». Un nouveau clip vidéo de prévention a été réalisé afin de sensibiliser le public aux risques de la conduite sous l’effet de l’alcool. Il met en scène un accident particulièrement brutal causé par un automobiliste sur le chemin du retour d’un apéro. En complément à la diffusion de ce clip, les policiers distribuent des porte-clés munis d’un jeton de caddie. Celui-ci permet de jouer à pile ou face pour décider, avant l’apéro, celui qui s’abstiendra de boire afin de pouvoir prendre le volant ensuite.

Chaque année, la période des fêtes de fin d’année génère une consommation d’alcool plus élevée que d’ordinaire pour de nombreuses personnes. Les statistiques montrent une hausse importante de la proportion des accidents causés par l’alcool durant cette période. Selon le bpa, annuellement, 10% des accidents sont dus à l’alcool. En décembre, ce pourcentage augmente drastiquement à deux moments précis. A Noël, il double pour passer à 20%, tandis qu’il atteint les 35% à la Saint-Sylvestre et au Nouvel An. L’alcool, même à petite dose, fait baisser considérablement la vitesse de réaction et inhibe plusieurs facultés telles que la vision, la concentration ou la coordination. D’autre part, il renforce le goût du risque et amplifie les effets négatifs de la fatigue, du stress, ou encore de l’énervement. Pour rappel, l’unité de mesure du taux d’alcoolémie a changé, puisque depuis le 1er octobre 2016 on ne parle plus de 0.5 0/00 mais de 0.25 mg/l d’air expiré, ces deux valeurs étant équivalentes en termes de quantité d’alcool. Il suffit d’une faible quantité pour altérer les capacités du conducteur et pour qu’il se surestime, alors que la combinaison alcool et drogues est à proscrire absolument. Pour mémoire, l’alcool est interdit aux élèves conducteurs, à leurs moniteurs et accompagnants, ainsi qu’aux nouveaux conducteurs durant leur période probatoire de 3 ans.

En ces fêtes de fin d’année, il est indispensable d’adopter une attitude responsable en prenant exemple sur l’interdiction valable pour les nouveaux conducteurs : boire ou conduire, il faut choisir. Si vous comptez consommer de l’alcool, prenez les transports publics ou un taxi, ou désignez une personne qui renoncera à l’alcool pour conduire au retour. Agir de manière responsable nécessite de respecter la décision de ceux qui ne veulent pas boire et de ne pas inciter ses amis conducteurs à consommer de l’alcool. En tant qu’hôte, si l’un de vos convives a trop bu, appelez un taxi ou hébergez-le.

 

Pour toute information complémentaire :

Police cantonale genevoise

Service de presse et relations publiques
Ligne directe +41 22 427 56 00
presse@police.ge.ch  

Partagez cette page