Bilan de la police routière 2017: accidents et infractions radar en baisse

Type de publication:
Autres communiqués
Date de publication:
13 mars 2018
La police routière (PolRout), créée suite à l'entrée en vigueur de la nouvelle Loi sur la police, a présenté ce matin son bilan 2017. Le service poursuit son travail de terrain au travers, notamment, de nombreux contrôles. Deux tendances se révèlent réjouissantes: une diminution des accidents avec blessés de plus de 10% depuis 2015 ainsi qu'une baisse des infractions liées aux contrôles radars.
Badge PolRout

Emmenée par le major Patrick Pulh, la police routière compte 165 collaborateurs et mène, depuis sa création, un intense travail de terrain dans différents domaines (traitement des accidents, prévention, enquêtes, répression) afin d'assurer la sécurité des usagers de la route et de fluidifier le trafic. Ainsi, en 2017, pas moins de 66 millions de véhicules ont été contrôlés par les radars gérés par la PolRout, fixes ou mobiles, soit 9% de plus qu'en 2016. Les automobilistes contrôlés, en revanche, se sont montrés plus disciplinés: le nombre d'infractions relevées diminue en effet de 17%. La baisse la plus drastique concerne les délits en lien avec la vitesse, qui chutent d'environ 40%. D'importants excès de vitesse ont tout de même été enregistrés, parmi lesquels un dépassement de 101 km/h sur l'autoroute A1 effectué par un automobiliste.

 

Plus de 3000 contrôles de circulation ont également été menés, notamment dans le cadre de campagnes de prévention. La PolRout a entre autres ciblé la conduite en état d'ébriété ou sous l'emprise de stupéfiants, les entraves aux carrefours, la loi sur les taxis et limousine, la circulation aux abords des écoles, les deux-roues, ou encore le contrôle des poids lourds. Depuis le 1er janvier 2017, la PolRout s'est notamment adaptée au nouveau régime en matière de mesure de l'incapacité de conduire en lien avec l'alcool. Désormais, les résultats au moyen d'un éthylotest sont en effet calculés en milligrammes d'éthanol dans l'haleine, au même titre qu'avec un éthylomètre, et non plus en ‰. Ainsi, 6968 contrôles "nouvelle mouture" ont été menés sur l'année. La limite légale de 0.25 mg/l a été dépassée par environ 1610 usagers.

 

Avec un parc de véhicule stable (297 341), le canton connaît un recul du nombre d'accidents sur ses routes depuis deux ans. Ceux-ci diminuent de 3,1 % entre 2016 et 2017 et de plus de 10% entre 2015 et 2017. La PolRout dénombre 1116 accidents avec blessés et 11 accidents mortels. Les causes principales restent l'inattention, la distraction ou encore la consommation d'alcool. Les enquêtes menées suite aux accidents avec délit de fuite, elles, sont en plus en plus efficaces puisque leur taux de réussite atteint les 90% (+2%).

 

Retrouvez les statistiques ici https://www.ge.ch/document/statistiques-accidents-route-2017

Partagez cette page