L’exercice de la profession de technicien-dentiste est contrôlé pour des raisons de santé publique.
Les droits et devoirs des techniciens-dentistes sont régis notamment par la Loi sur la santé , le Règlement sur les techniciens-dentistes et l’ordonnance fédérale sur les dispositifs médicaux (ODim) (pdf | 210 Ko) .

Conditions et obtention d'une inscription au registre des techniciens-dentistes

Les techniciens-dentistes qui veulent exercer dans le canton de Genève ont l’obligation de s’inscrire (formulaire de demande en ligne) auprès du groupe des droits de pratique.

Sur présentation du certificat fédéral de capacité de technicien-dentiste (CFC) ou d’un titre étranger reconnu par le secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI), le groupe des droits de pratique délivre une attestation d’inscription dans le registre de la profession.

Les personnes qui exercent la profession de technicien-dentiste sans être titulaires d’un certificat fédéral de capacité de technicien-dentiste ou d’un titre jugé équivalent doivent se mettre en conformité avec le règlement K 3 02.05 en faisant valider leurs acquis dans un délai de deux ans après l’entrée en vigueur de ce dernier, soit au plus tard le 3 juillet 2009.

Droits des techniciens-dentistes

Les techniciens-dentistes inscrits ont le droit de confectionner des pièces prothétiques et orthodontiques sur commande et instructions des médecins-dentistes et des médecins.

Les techniciens-dentistes inscrits n’ont pas le droit de faire des traitements, d’effectuer des interventions, des soins ou des examens sur les patients.

Avez-vous un commentaire sur cette page?

Partagez cette page