GPE - Synthèse trimestrielle - avril 2016

Type de publication:
Date de publication:
14 janvier 2019
Auteur
Office Cantonal de la Statistique, Groupe de perspectives économiques (GPE)

Détail

AVRIL 2016

Dans le canton de Genève, la conjoncture est poussive depuis la fin de l'année 2014. Après trois premiers trimestres 2015 en repli, le PIB cantonal a fini l’année en légère hausse : + 0,4 % au quatrième trimestre par rapport au trimestre précédent. Selon les premiers résultats provisoires portant sur l'ensemble de l'année 2015, le PIB genevois croît de 0,2 % en termes réels par rapport à 2014.

De manière encore plus marquée que le reste de la Suisse, l’économie genevoise, fortement dépendante de l’étranger, souffre des effets de la forte appréciation du franc ainsi que du manque de dynamisme de la conjoncture mondiale, en particulier asiatique. En raison des conditions monétaires particulières (intérêts négatifs notamment) et de la baisse des prix des matières premières, les conditions actuelles sont loin d’être idéales pour la finance et le commerce de gros, deux branches phares de l’économie du canton. Le début de l’année 2016 ne semble pas pour l’instant marquer une inversion de tendance.

L'indicateur synthétique avancé LEA-PICTET-OCSTAT (LPO), qui anticipe de six à neuf mois la conjoncture économique à Genève, s’oriente à la hausse au tout début 2016. Mais il avait reculé au quatrième trimestre 2015. Un regain conjoncturel, même modeste, reste dès lors attendu pour 2016. Le GPE estime que le PIB genevois progressera de 1,0 % en 2016. Elle devrait s’accélérer en 2017 et atteindre le même taux qu’à l’échelon suisse (+ 1,6 %).

Comme le marché de l’emploi est en décalage par rapport à la conjoncture et que des licenciements sont à attendre, le chômage progressera durant l’année 2016. En moyenne annuelle, le taux devrait s’établir à 5,9 % en 2016 (5,6 % en 2015). Sous l’effet de la baisse des prix des produits importés, le niveau général des prix continuera de décroître en 2016 (- 0,6 % en moyenne annuelle).