Genève avance dix pistes de réflexion pour dynamiser son tourisme

Au terme d'une première série d'échanges avec les milieux touristiques genevois, le canton livre ses observations et élabore dix thèses aptes à forger une identité plus conquérante de la Cité. Il invite les forces vives de la destination à examiner cette liste de propositions, en vue des Etats généraux du tourisme 2018.

Genève est l'expression de plusieurs symboles, mondialement reconnus et source d'attractivité pour les voyageurs étrangers. Pourtant, de l'aveu même des milieux concernés, la Cité ne donne pas forcément l'impression d'être ouverte au tourisme. Afin de corriger cette perception et réajuster l'image de la destination, le département de la sécurité et de l'économie (DSE) formule dix pistes de réflexion.

Cet inventaire, qui entoure la première phase d'un processus enclenché en février dernier, est détaillé dans un rapport résumant plus de 80 entretiens avec des acteurs-clés du secteur. Il est destiné à être analysé et commenté par les professionnels de la branche. Son examen doit permettre l'adoption d'une feuille de route par l'ensemble des parties prenantes à la mise en valeur de Genève comme point de chute touristique, tant récréatif que d'affaires.

La démarche s'inscrit dans le cadre des Etats généraux du tourisme 2018, qui se tiendront le 15 mai prochain à l'Ecole hôtelière de Genève. Elle a pour élément déclencheur les Fêtes de Genève, dont les deux derniers exercices largement déficitaires ont secoué le monde du tourisme genevois.

Fédérer les gardiens de l'ADN de Genève

Pour prendre de la hauteur par rapport à cette manifestation et remettre la promotion de la destination au centre des réflexions, M. Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du DSE et ministre de tutelle de la Fondation Genève tourisme et Congrès (FGT&C), a initié un examen approfondi du secteur, sous l'angle de la destination Genève. Une étape préliminaire, pilotée depuis bientôt trois mois par la direction générale du développement économique, de la recherche et de l'innovation (DG DERI), s'est attachée à répertorier les forces et les faiblesses du tourisme genevois.

Au-delà d'un tour d'horizon des atouts la destination, le processus vise à donner aux différents partenaires du secteur les moyens de se réinventer. En leur offrant concrètement la possibilité de rallier un élan de modernisation historique, mené sous l'impulsion des pouvoirs publics.

A ce titre, les discussions du 15 mai prochain s'annoncent déterminantes, l'objectif étant que chacun prenne conscience de ses responsabilités à préserver l'image de la destination. Cela afin de dégager ensemble une vision plus claire et plus ambitieuse du tourisme genevois, à l'horizon 2022.

 

Lien:

 

Pour toute information complémentaire: M. Pierre Maudet, conseiller d'Etat, par l'intermédiaire de M. Dejan Nikolic, délégué responsable de la communication et de l'information (DG DERI), DSE, T. 022 388 31 63 ou 079 416 84 10.