Engorgement des petites douanes du sud du canton: action de sensibilisation au covoiturage

Le covoiturage est un moyen simple et efficace de réduire le nombre de véhicules sur la route et de limiter ainsi les nuisances générées par les flux de circulation en localité. Mardi 16 octobre, pendant l'heure de pointe du matin, une action de sensibilisation a été organisée à Soral à destination des travailleurs pendulaires transfrontaliers. La commune de Soral, comme ses voisines Perly-Certoux, Chancy et Avusy, souffre d'un important trafic de transit qui, face à l'engorgement de la douane de Bardonnex, se déverse sur le réseau routier secondaire, pas adapté pour l'accueillir.

Ensemble, réduisons le trafic aux frontières: c'est le thème de la campagne actuellement déployée à Perly-Certoux, Avusy, Chancy et Soral, ainsi qu'auprès des travailleurs pendulaires transfrontaliers français résidant dans les communes limitrophes. Face à la surcharge de trafic observée à la douane de Bardonnex, une partie des conducteurs choisissent de passer par de petits passages frontière du sud du canton. Ainsi, ce sont quelque 5000 véhicules qui traversent quotidiennement ces localités aux heures de pointe, générant nuisances sonores et problèmes de sécurité des deux côtés de la frontière.

Conscients de ces écueils, partenaires français et suisses ont décidé d'œuvrer ensemble pour mettre en place des solutions concrètes afin de limiter le trafic dans les villages. L'incitation au covoiturage est l'un des principaux axes de travail. L'action de terrain du 16 octobre, accompagnée d'une distribution d'un matériel d'information, a permis de rappeler aux principaux intéressés les différentes offres qui leur sont proposées en la matière.

Ainsi, la plateforme covoiturage-leman.org met en relation conducteurs et passagers souhaitant covoiturer. De nouvelles aires de stationnement et de covoiturage, gratuites pour certaines, ont été ou vont être créées pour faciliter la prise en charge et la dépose des covoitureurs. Deux nouvelles lignes de bus transfrontalières (62 et 63), en service depuis la fin du mois d'août, connectent ces parkings au réseau de trams et de bus des Transports publics genevois. Les entreprises des zones industrielles de Plan-les-Ouates et de Meyrin-Satigny, le CERN, les HUG, les organisations internationales, l’aéroport – qui emploient de nombreux pendulaires transitant par ces villages – ont été sollicités pour promouvoir ces offres auprès de leurs collaborateurs. Enfin, des bornes informatiques seront prochainement installées sur plusieurs sites stratégiques de l'axe Valleiry-Viry-P+R Bernex, notamment sur des parkings. Elles permettront de commander un trajet en covoiturage en mettant en relation le demandeur avec un chauffeur disposé à le faire.

Ces actions participent à la mise en œuvre de la Lettre d'intention sur le trafic aux petites douanes, signée en janvier 2018 par douze partenaires franco-suisses. Le texte fixe des objectifs chiffrés en matière de réduction des flux de circulation. Si ceux-ci ne sont pas atteints d'ici la fin 2019, de nouvelles mesures, plus contraignantes, pourraient être envisagées, comme l'ouverture des douanes concernées aux seuls covoitureurs, bus et deux-roues pendant les heures de pointe.

Des images de l'action de terrain sont disponibles en cliquant ici.

 

Pour tout complément d’information :

  • Pour le DI: M. Sébastien Deshusses, chargé de communication, direction générale des transports, T. +41 78 623 54 65.
  • Pour le Pôle métropolitain du Genevois français: M. Sébastien Jerdelet, responsable communication, T. +33 4 50 04 54 05.