Le vote électronique en open source

Date de publication:
24 juin 2019
Un projet complexe et (trop ?) ambitieux

Le canton de Genève exploite depuis plusieurs années son système de vote électronique (version 1 ). Une partie des électeurs l'utilise régulièrement pour exprime son vote. Ce système a même été proposé hors de Genève ; il héberge ainsi plusieurs autres cantons : Argovie, Bâle-Ville, Berne, Lucerne et Saint-Gall. Cependant, selon les prescriptions de la Confédération, ce système ne peut pas être proposé à l'ensemble des électeurs. Aussi une seconde version de ce système, destinée à accueillir l'ensemble des électeurs genevois, a ensuite été mise en chantier. Pour des raisons principalement financières, le Conseil d'État genevois a décidé en 2018 d'interrompre le développement de cette version 2 - et également de mettre fin en 2020 l'exploitation de la version 1.

Si le projet est arrêté, tout n'est pas perdu pour les informaticiens ! Car le repli s'est déroulé en bon ordre, si bien que la totalité de l'analyse métier et des développements réalisés a été mise au propre et est désormais à la disposition de tous. Il suffit de se rendre sur le site CHVote 2.0 sur la plateforme GitLab. Vous y découvrirez toutes les composantes : le noyau cryptographique, bien entendu, l'application Web sur laquelle les citoyens votent, mais aussi le module d'impression des cartes de vote, le module de dépouillement des bulletins de vote, des bibliothèques partagées, etc. Joyeuse lecture !

NB. La nouvelle est tombée la semaine dernière : le canton abandonne immédiatement, et non en 2020, l'exploitation de la version 1 du vote électronique.

 

Communauté Open Source

Ce blog permet aux équipes informatiques de l'État de Genève d'informer sur les activités liées à l'open source : nouvelles publications sur GitHub, rencontres, collaborations, etc.

Partagez cette page