Identification et enregistrement des moutons et des chèvres dès 2020

Type de publication:
Date de publication:
12 août 2019
Dès le 1er janvier 2020, les détenteurs de moutons et de chèvres, qu'ils soient professionnels ou privés, seront tenus d’annoncer à la banque de données sur le trafic des animaux (BDTA) tous les déplacements de leurs animaux. De plus, les ovins et caprins devront porter deux marques auriculaires (dont une électronique pour les moutons).
Identification et enregistrement des moutons et des chèvres dès 2020
Identification et enregistrement des moutons et des chèvres dès 2020

Cette nouvelle réglementation s'inscrit dans un renforcement du contrôle du trafic des animaux. Elle permettra à la fois de lutter efficacement contre les épizooties et de garantir la sécurité des denrées alimentaires d’origine animale.

Des délais transitoires permettront aux détenteurs d'atténuer la charge de travail supplémentaire. Afin d'assurer la meilleure transition possible, le service de la consommation et des affaires vétérinaires invite les détenteurs de petits ruminants à consulter le site spécialement créé pour répondre aux questions concernant l’enregistrement obligatoire des ovins et des caprins dans la BDTA.

Cette réglementation fédérale, concerne les petits ruminants détenus tant par les professionnels que par les personnes ayant fait l'acquisition de chèvres et/ou de moutons à titre de loisir.

Chaque déplacement en Suisse doit être annoncé dans les trois jours à la BDTA par la sortie de l'exploitation de départ et l'enregistrement dans celle de destination.

Les détenteurs de moutons et de chèvres qui ne sont pas encore enregistrés comme tels doivent le faire auprès de l'office cantonal de l'agriculture et de la nature OCAN afin d'obtenir un numéro d'exploitation.

 

Pour toute information complémentaire 

  • Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV
  • Vétérinaire cantonal, 022 546 56 00, scav@etat.ge.ch 

Partagez cette page