Vers une démocratisation du CV vidéo ?

Type de publication:
Date de publication:
21 novembre 2017
Vers une démocratisation du CV vidéo ?
Vers une démocratisation du CV vidéo ?

Timothée Gaignault, directeur du cabinet Fyte Suisse, créé par le cabinet de recrutement Morgan Philips, nous livre son expérience et sa vision.
 

Comment la vidéo est-elle intégrée dans votre processus de recrutement ?

Timothée Gaignault : aujourd'hui, la vidéo fait vraiment partie de notre ADN. Nous l'avons placée dès le début au cœur de nos processus de recrutement, en créant Fyte, notre cabinet de recrutement 4.0.

D'une part, toutes nos offres d'emploi sont présentées sous forme de vidéo par nos consultants pour une meilleure visibilité et une meilleure diffusion sur les réseaux sociaux (230% de clics supplémentaires par rapport à une annonce classique).

D'autre part, nous invitons tous nos candidats à réaliser leur CV vidéo grâce à notre application Fyte4U et son système de prompteur. Cela permet de mettre en avant leur dynamisme, leur motivation ou leur niveau de langue auprès des recruteurs.
 

Depuis quand l'est-elle et pour quelle raison l'avez-vous fait ?

Timothée Gaignault : nous avons lancé notre cabinet Fyte il y a 4 ans, et depuis peu notre CVthèque vidéo Fyte4U. En 2019, la vidéo représentera 80% du trafic internet. Il était donc impensable pour nous de ne pas utiliser ce format pour promouvoir nos postes ou nos candidats. Nous sommes aujourd'hui dans un environnement de plus en plus digitalisé et ce format est privilégié par les réseaux sociaux et les moteurs de recherche. YouTube est aujourd'hui le second moteur de recherche après Google !
 

Comment les recruteurs peuvent-ils utiliser votre CVthèque vidéo ?

Timothée Gaignault : actuellement, les recruteurs peuvent d'ores et déjà voir à quoi ressemble la vidéothèque www.ch.fyte.com/candidats. A terme, notre objectif est bien entendu de leur donner la possibilité d'avoir accès à un plus grand nombre de candidats en vidéo ainsi qu'à l'avis de l'un de nos consultants qui les aura présélectionnés.
 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées avec ce nouvel outil et quels bénéfices en retirez-vous pour les clients de Morgan Philips / Fyte ?

Timothée Gaignault : au début, les candidats sont souvent un peu mal à l'aise avec l'exercice mais ils se rendent vite compte qu'il s'agit d'un bon moyen de sortir du lot parmi des centaines de candidatures et c'est aussi un premier entrainement à l'entretien d'embauche.

Quant à nos clients entreprises, ils ont très vite été conquis par le CV vidéo qui se révèle être un excellent outil pour affiner leur sélection, par exemple pour évaluer les candidats au niveau de la communication, de la langue ou de la motivation.
 

Les candidats utilisent-ils votre CVthèque vidéo et quels principaux constats avez-vous fait à ce jour ?

Timothée Gaignault : nous arrivons aujourd'hui à convaincre une grande partie de nos candidats, principalement ceux qui occupent des postes opérationnels jusqu'au middle management. Le CV vidéo a l'avantage d'être utilisable par la majorité des candidats car on peut facilement adapter son message en fonction de son interlocuteur ou de l'entreprise dans laquelle on souhaite postuler.

Nous constatons qu'avec un CV vidéo de qualité, un candidat augmente de 35% ses chances de décrocher un entretien par rapport à une candidature classique.

 

Le CV vidéo a-t-il vraiment de l'avenir dans le processus de recrutement ?

Timothée Gaignault : oui, le CV vidéo a un réel avenir dans le recrutement. Un recruteur passe en moyenne six secondes sur un CV. Convaincre en si peu de temps sur papier constitue un réel défi !
Une vidéo dure plus de six secondes. Si cette remarque semble anodine, elle induit pourtant un changement de comportement de la part du recruteur. S’il ne passe que quelques secondes sur un CV classique, il regardera en revanche la vidéo intégralement. Le CV vidéo multiplie donc les chances du candidat de présenter l’élément de son parcours qui donnera envie au recruteur d’en savoir plus !
Nous nous acheminons sans aucun doute vers une démocratisation du CV vidéo.

 

Avez-vous d'autres projets en lien avec le CV vidéo ?

Timothée Gaignault : nous allons continuer à améliorer notre application Fyte4U afin de pouvoir personnaliser encore plus le CV vidéo, en intégrant du texte ou des images. En parallèle, nous travaillons sur des applications et des services visant à faciliter et à digitaliser les échanges entre candidats et employeurs, notamment via une application mobile de mise en relation entre intérimaires et entreprises, le tout avec nos annonces et CV vidéo.


Le Groupe Morgan Philips propose des solutions innovantes de recrutement, d’intérim et d’outplacement.
Après 4 ans d’activité, il compte plus de 300 collaborateurs répartis dans 14 pays.
Morgan Philips Group est en train de changer durablement la façon de recruter des talents au 21e siècle.

En savoir plus

Partagez cette page