Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Le chantier de la route des Nations est officiellement lancé

Type de publication:
Date de publication:
2 octobre 2017
Trente-six ans après les premières études pour la réalisation d'un évitement routier du Grand-Saconnex, les représentants des autorités communales, cantonales et fédérales étaient réunis ce jour pour donner les premiers coups de pelles symboliques de la construction de ce nouvel axe fort dont l'essentiel du tracé est réalisé en tunnel.
Route des Nations

"Bien au-delà d'un simple projet routier, la route des Nations est le catalyseur d'un ensemble de projets urbains, dans le domaine des transports bien sûr, mais aussi dans celui de l'aménagement", a rappelé Luc Barthassat, conseiller d'Etat chargé du DETA, en ouverture de la cérémonie qui a eu lieu ce matin au Grand-Saconnex pour marquer symboliquement le démarrage des travaux de cette nouvelle infrastructure qui doit accueillir quelque 20'000 véhicules par jour lors de sa mise en service en 2022 sur un tracé souterrain à 80%, qui permettra de considérablement réduire les nuisances sonores du trafic.

 

Grâce à elle, le trafic de la route de Ferney diminuera de 40% et permettra ainsi au Grand-Saconnex de retrouver un centre convivial grâce à de nouveaux aménagements. Elle permettra de plus d'accompagner les importants projets de renouvellement et d'agrandissement des bâtiments des Organisations internationales, ainsi que les développements urbains genevois environnants et du Pays de Gex qui permettront d'accueillir quelque 10'000 nouveaux emplois et 10'000 nouveaux habitants.

 

Une fois la route réalisée, l'Etat pourra lancer la construction de l'extension du tram 15 des Nations au Grand-Saconnex, pour une mise en service prévue en 2024. Enfin, elle permettra à l'Office fédéral des routes de procéder à la réfection complète de la Jonction autoroutière du Grand-Saconnex pour en augmenter les capacités et anticiper l'élargissement de l'autoroute de contournement à deux fois trois voies.

 

En plus de ces grands projets, dont elle est le levier, la Route des Nations permettra la réalisation de nouveaux aménagements en surface pour favoriser la mobilité douce, grâce à des sites propres et sécurisés; les tpg pourront quant à eux profiter du transfert du trafic vers la route des Nations pour augmenter leurs prestations et la desserte des communes avoisinantes en surface.

 

La route des Nations est le premier maillon du nouveau réseau structurant à l’échelle cantonale que développe l'Etat en lien avec l’autoroute, pour accompagner l’essor économique et démographique de Genève: ainsi des liaisons routières de Genève Sud, dites L1 et L2, pour lesquelles le Conseil d’Etat a déposé au Grand Conseil mercredi dernier les projets de loi de financement nécessaires à leur réalisation. Ainsi encore du barreau routier de Montfleury, qui accompagne le développement de la zone industrielle de ZIMEYSAVER, et qui  sera présenté en séance publique le 6 novembre prochain. Cette nouvelle route reliera les entreprises à l’autoroute en lien avec le projet de l’Office fédéral des routes de nouvelle demi-jonction de Vernier-Canada.

 

"Nous travaillons main dans la main avec la Confédération pour créer une dynamique vertueuse en matière de gestion du trafic : renforcer la capacité de l’autoroute de contournement et créer de nouveaux axes forts cantonaux, capables d’irriguer le territoire en canalisant le trafic, pour freiner les débordements pendulaires sur le réseau secondaire, dans les quartiers et les villages", a conclu Luc Barthassat, rappelant que le Conseil fédéral a donné son aval le 22 septembre dernier à deux projets importants pour l'augmentation de la capacité de l'autoroute de contournement de Genève: la création d'une troisième voie entre Genève-Aéroport et Le Vengeron, et l'optimisation des infrastructures de Lancy-Sud. La Confédération versera 64,2 millions de francs pour ces deux projets.

 

Pour tout complément d’information :

- M. Luc Barthassat, Conseiller d'Etat en charge du Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture, par l'intermédiaire de Thomas Putallaz, secrétaire général adjoint, +41 (0)79 417 09 69

Partagez cette page