Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Calculateur de loyer

Statistiques cantonales

CALCULATEUR DE LOYER

L’application permet de calculer le loyer mensuel moyen et la distribution des loyers par quantiles d’un appartement dans le canton de Genève en fonction des caractéristiques suivantes :
  • la taille (nombre de pièces et/ou surface) ;
  • la situation géographique (commune, quartier de la ville de Genève) ;
  • la période de construction de l’immeuble ;
  • la nature du logement (appartement subventionné ou à loyer libre).
Elle a été conçue pour répondre de manière conviviale au besoin de résultats très détaillés, demandés à l’origine par le Tribunal des baux et loyers, la Commission de conciliation en la matière et les défenseurs des propriétaires et des locataires. Pareils résultats ont été diffusés dès 1984, d’abord sous forme de publication papier, puis de publication en format électronique, sous le titre « Le niveau des loyers à Genève, Statistique des loyers de mai… ».

Les résultats se basent sur la statistique cantonale des loyers, qui repose sur un échantillon d’environ 70 000 appartements, soit plus de 40 % des objets situés dans des bâtiments de trois logements ou plus, hors PPE, dans le canton de Genève. Ils reflètent l’état locatif au mois de mai de l'année sélectionnée.

aide
aide
aide
aide
Sous Secteur  
De à aide
aide
De à m2 aide


Périmètre de la statistique et définition du loyer

Les logements pris en compte sont les appartements non meublés et loués, situés dans des bâtiments de trois logements ou plus; les maisons individuelles sont donc écartées. Les chambres indépendantes, sans cuisine, ne sont pas considérées comme des logements. Seuls les appartements loués à des locataires sont pris en compte dans le calculateur de loyer. Les logements en coopérative sont écartés.

La statistique couvre 16 des 45 communes du canton. En mai 2015, ces communes regroupent 85 % de la population résidante du canton et 95 % des appartements situés dans des bâtiments de trois logements ou plus, hors PPE.

Les loyers pris en compte reflètent la situation au mois de mai. Ils ne comprennent pas les charges de chauffage/eau chaude, ni l’éventuelle location de garage. En revanche, ils comprennent tous les autres frais accessoires éventuels qui pourraient être facturés séparément aux locataires. Pour les appartements subventionnés selon la loi cantonale sur le logement et la protection des locataires (LGL), c’est le loyer sans surtaxe, ni allocation, ni subvention HM (habitation mixte) qui est pris en compte.
Précautions d’utilisation
Il importe de conserver à l’esprit que des appartements de même taille, construits à la même époque et dans la même commune, peuvent être très différents dans les prestations qu’ils offrent en termes d’équipement, d'entretien, de commodités, de standing et d’environnement, par exemple. La statistique ne peut distinguer la totalité de ces facteurs en raison de la difficulté de les récolter et de les quantifier.

Par ailleurs, la durée d'occupation du logement exerce également une influence sur le loyer. En effet, les loyers des baux conclus récemment sont en général sensiblement supérieurs à ceux payés par des personnes qui occupent le même appartement depuis longtemps. Les loyers calculés ici concernent l'ensemble des locataires, quelle que soit la durée d'occupation de l'appartement. La statistique reflète donc des loyers qui ne correspondent pas uniquement aux baux nouvellement conclus.

Enfin, la statistique des loyers est basée sur un échantillon d'appartements. Malgré la taille importante de celui-ci, tous les résultats sont des estimations et sont soumis à des fluctuations d'échantillonnage.

Pour ces raisons, les comparaisons de loyers doivent être effectuées avec prudence. Ainsi, par exemple, un loyer ne saurait être considéré comme abusif au seul motif qu’il est placé au haut de la distribution de la catégorie à laquelle il appartient en termes de nombre de pièces, d’époque de construction et de localisation.