Pierre du Niton - Titlis - Säntis - Matterhorn - Chasseral - Piz - Lunghin - Monte Generoso - Moléson - Eiger

 

 

 

Le point de départ de la mesure d’altitude en Suisse

La plupart du temps, l’altitude est indiquée en mètres (au-dessus du niveau de la mer). Comme la Suisse ne possède pas de façade maritime et ne peut donc effectuer de mesures depuis la mer, elle a besoin d’un point de référence pour son système altimétrique. Au XIXe siècle, on a repris pour cela des mesures françaises. C’est tout d’abord l’altitude du Chasseral qui a été utilisée. Plus tard, le point de référence du système altimétrique suisse a été défini au niveau des pierres du Niton situées dans la rade de Genève: c’est le «Repère Pierre du Niton». Son altitude actuelle est basée sur des mesures effectuées par rapport au niveau de la Méditerranée à Marseille.

Dans la rade, le «Repère Pierre du Niton» est situé sur le bloc de granit le plus petit et le plus éloigné de la rive, à proximité de l’embarcadère. La pierre est bien visible depuis la rive et les bateaux de ligne passent juste à côté.

 

Plan de la rade

 

Vidéos

L’altitude par rapport au niveau de la mer comme grandeur de référence au quotidien

Chaque personne perçoit différemment les unités de mesure, qu’il s’agisse de temps, de distance, de poids ou d’altitude. C’est pourquoi nous avons besoin, pour que la société fonctionne, de systèmes de mesure qui nous permettent de comparer différentes valeurs. L’altitude constitue ici un cas spécifique, car pendant longtemps, il était impossible de la mesurer directement et il fallait se servir d’une carte avec des indications altimétriques comme référence.

 


La définition du «Repère Pierre du Niton»

L’altitude est indiquée en mètres (au-dessus du niveau de la mer). Etant donné que la Suisse est un pays sans accès à la mer, on a repris au XIXe siècle des mesures françaises réalisées de Marseille à Genève. C’est ainsi qu’un point de référence a été défini sur les pierres du Niton situées dans la rade de Genève: le «Repère Pierre du Niton». Toutes les altitudes mesurées en Suisse se rapportent à ce point de départ.

 


La coordination internationale des altitudes

Le niveau de la mer utilisé comme point de départ de toute mesure altimétrique n’est pas constant. C’est pourquoi chaque pays d’Europe a mesuré les altitudes à partir de son propre niveau de la mer, avec pour conséquence des écarts entre les différents systèmes altimétriques. Au fil du temps, on a certes cherché à uniformiser les altitudes nationales divergentes afin de simplifier la collaboration à l’échelle internationale. Mais il existe aujourd’hui encore des différences d’altitude de l’ordre de quelques décimètres pour des points communs aux frontières nationales.

 


Nouvelles possibilités techniques et nouveaux défis

Depuis les années 2000, les appareils de navigation par satellite ont facilité les mesures d’altitude. Ils permettent en effet de déterminer l’altitude par rapport au niveau de la mer où qu’ils se trouvent. Toutefois, les appareils de navigation par satellite ne fonctionnent pas de manière autonome, ils font partie d’un système technique complexe. Pour que la mesure d’altitude soit exacte, de nombreux facteurs doivent concorder.

Actualités

Swisstopo

La pierre des altitudes

L’altitude de référence suisse, nommée Repère Pierre du Niton RPN et située dans la rade de Genève, a vécu une histoire mouvementée. Comment la Pierre du Niton est-elle passée d’un rocher baigné par les flots au principal repère d’altitude de Suisse?

De loin, elles ressemblent à des baleines dont le dos dépasse de l’eau. Cependant, vus de près, les deux objets dans la rade de Genève se révèlent être des rochers grisâtres. La Pierre du Niton et la Pierre Dyolin font partie intégrante du paysage urbain genevois; par leur aspect proéminent en eaux peu profondes, elles sont des repères naturels....

Pierre du Niton

Communiqué de presse

Repère Pierre du Niton: comment l’altimétrie de la Suisse est partie de Genève

A l’occasion du bicentenaire du Repère Pierre du Niton à Genève, l’Office fédéral de la topographie swisstopo et le département du territoire (DT) présentent au public l’histoire et les défis actuels de la mesure de l’altitude en Suisse et dans le monde...

Conrad Witz

Les Pierres du Niton en 1444

Les Pierres du Niton sont bien visibles dans « La Pêche miraculeuse », œuvre du peintre suisse Konrad Witz datée de 1444. Il s’agit d’une des premières représentations réalistes d’un paysage en peinture. 

A cette époque, les Pierres du Niton n’étaient pas encore un repère altimétrique pour Genève et la Suisse, mais elles marquaient déjà le paysage urbain de la ville qu’il s’agissait d’identifier sur ce retable de la Cathédrale Saint-Pierre.

Découvrez « La Pêche miraculeuse » de Konrad Witz au Musée d’art et d’histoire de Genève... 

Partenaire

Le canton de Genève et l’Office fédéral de topographie swisstopo proposent des informations et différentes activités autour du repère de la Pierre du Niton.

Office fédéral de la topographie Swisstopo

Contact

Adresse
Département du territoire (DT)
Rue de l'Hôtel-de-Ville 14
1204Genève
Tél: +41 22 3279400