Développement du réseau ferroviaire

Image gare
Le développement du réseau ferroviaire pour le transport des voyageurs est une priorité pour le canton car il permettra d'assurer le développement souhaité du territoire.

Le développement du réseau ferroviaire pour le transport des voyageurs vise ainsi 3 objectifs :

  • garantir des liaisons performantes entre Genève et les principales villes suisses et européennes
  • fournir la structure de base du développement urbain dans l'agglomération franco-valdo- genevoise (réseau Léman Express)
  • permettre un meilleur report modal et la décongestion du réseau routier afin de limiter les nuisances engendrées en faisant la promotion de la complémentarité des modes de transports et en développant les services à la mobilité afin de répondre aux tendances (covoiturage, véhicules en libre-service, informations voyageurs en temps réels…)

 

Doubler la capacité en places assises d'ici 2030

Pour répondre à ces enjeux, le programme Léman 2030 a été lancé en 2009 entre les CFF, la Confédération et les cantons de Vaud et Genève. Au travers de différents aménagements de l'infrastructure ferroviaire lémanique, il a pour but de doubler la capacité en places assises entre Lausanne et Genève et permettre la cadence au quart d'heure sur les lignes du RER Vaud (Cully-Cossonay) et du Léman Express, d'ici 2030.

La réalisation de ces objectifs repose à la fois sur des investissements liés à l'acquisition de nouveaux trains et sur le développement des infrastructures. Les gares de Lausanne, de Renens et de Genève, actuellement saturées aux heures de pointe, seront considérablement transformées avec de nouvelles structures d'accès, de transit et d'offres commerciales. Plus d'info: https://company.sbb.ch/fr/entreprise/projets/suisse-romande-et-valais/leman-2030/apercu.html

Sur le canton de Genève, plusieurs aménagements majeurs sont prévus.

  • Extension souterraine de la gare Cornavin

Le 7 décembre 2015, la Confédération (au travers de l’Office fédéral des transports), les CFF, le canton de Genève et la ville de Genève ont signé la convention cadre posant les bases de la réalisation de l'extension souterraine de la gare Cornavin. L'aménagement prévu consiste en la création d'un quai situé sous les actuelles voies 7 et 8, donnant accès à deux nouvelles voies.

L’extension souterraine de la gare de Genève est un préalable nécessaire aux développements de l'offre des trains régionaux, nationaux et internationaux.

Anticipant le nombre croissant d'usagers du rail, ce projet permettra de répondre aux besoins de mobilité des 100'000 passagers quotidiens attendus sur la ligne Lausanne – Genève en 2030.

Devisés à 1,602 milliard de francs, les travaux d'extension en profondeur et les mesures annexes qui y sont liées seront financés conjointement par la Confédération, à hauteur de 1,074 milliard de francs, le canton de Genève, qui paiera 416,5 millions, et la Ville de Genève pour les 111,3 millions restants.

Inscrit dans l’étape d’aménagement 2025 - approuvée par le peuple suisse et plébiscitée par le canton de Genève à 76,6% en février 2014 lors de la votation FAIF (lien vers page) - le financement fédéral de ce projet d’extension ferroviaire est garanti.  

  • Points de croisement de Mies et Chambésy

Aujourd’hui la capacité de la ligne régionale entre Coppet et Genève est arrivée à saturation. Pour faire face à l’augmentation de la clientèle et à l'augmentation de l'offre indispensable qui en découle, deux nouveaux points de croisement pour les trains régionaux ont du être construits. Ces mesures sont nécessaires pour la mise en service partielle du Léman Express, sur la ligne Coppet – Lancy-Pont-Rouge  qui interviendra en juin 2018 avec une offre ferroviaire dotée d'une fréquence au 1/4 d'heure. Devisés à environ 116 millions de CHF, le financement de ces travaux est assuré par les cantons de Vaud et de Genève et par l’Office fédéral des transports dans le cadre du projet Léman 2030. Les travaux seront achevés dans le courant de l'année 2018.

 

  • Ligne Genève - Vernier - La Plaine: des enjeux importants. 

 

La prochaine étape de Léman 2030 sera le lancement des travaux d'allongement des quais à La Plaine, sous réserve de la délivrance des autorisations par l'OFT. Mais cette mesure ne servira que temporairement à absorber les besoins croissants. 

Car le développement du secteur Vernier- Genève est spectaculaire. Entre 2005 et 2015, l'augmentation de fréquentation de la section la plus chargée de ce secteur (Vernier – Genève) a été de 112%.

Le passage à la cadence au quart d'heure sur la ligne Genève-Vernier-La Plaine et la construction d'une halte à Châtelaine pour absorber le développement de ce secteur où 25'000 nouveaux habitants et 18'000 nouveaux emplois sont attendus à l'horizon 2030, sont aussi deux des priorités que Genève entend voir figurer dans l'étape de financement PRODES 2030-2035 de la Confédération.

Pour comprendre les enjeux, visionnez la vidéo suivante: https://www.youtube.com/watch?v=2yQGwzzs88c&t=4s

 

Doter Genève d'un véritable RER

En parallèle, le réseau du futur Léman Express se construit notamment au travers des chantiers du CEVA.

La réalisation de cette liaison ferroviaire (Cornavin-Eaux Vives-Annemasse  - CEVA) est l’aboutissement d’un projet de longue date, qui constituera la « colonne vertébrale » des déplacements en transport publics dans l’agglomération

L’achèvement des travaux de CEVA à l’horizon 2020 permettra la mise en service du réseau Léman Express (230 km de lignes desservant 45 gares dans les cantons de Genève, Vaud et en France voisine), qui placera la mobilité ferroviaire au coeur de la mobilité du Grand Genève, dans un bassin de population de plus d’un million d’habitants.

 

Pour plus d'information sur les chantiers du CEVA: ceva.ch

Pour plus d'information sur le Léman Express: lemanexpress.ch

Pour plus d'information sur les nouveaux quartiers autour du Léman Express: https://www.ge.ch/dossier/construire-autour-du-leman-express

 

Accompagner le développement des nouveaux quartiers

Pour permettre un report modal et promouvoir la complémentarité des modes de transports, l'offre en mobilité doit impérativement être coordonnée aux besoins.

Ainsi le développement du réseau tramway accompagne celui du canton.

D'autres offres sont aussi élaborées, comme le télécabine urbain et les différentes formes de services de mobilité.

Plus d'information: https://www.ge.ch/dossier/nouveaux-quartiers#grands_projets