Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Blockchain

Blockchain
Pour la première fois en Suisse, une administration expérimente un service basé sur la technologie Blockchain pour renforcer et sécuriser la délivrance d'extraits électroniques.

L'Etat de Genève mène depuis plusieurs mois un travail de veille et de prospective sur la technologie Blockchain qui s'est notamment traduit par une présentation lors d'un Café de la République numérique.

A l'issue de ce travail, une expérimentation a été menée pour le Registre du commerce avec le soutien de Genève Lab, le laboratoire d'innovation publique de la direction générale des systèmes d'information (DGSI).

Pour la première fois en Suisse la Blockchain Ethereum est testée par une administration publique pour renforcer et sécuriser la délivrance d'extraits électroniques et permet au grand public :

  • de commander en ligne un extrait numérique avec son reçu (version expérimentale et gratuite), au moment de la commande d'un extrait certifié du Registre du commerce délivré sur papier.
  • de vérifier que cet extrait électronique a bien été délivré par l'Etat de Genève.

A cette occasion, l'Etat de Genève consolide son action dans l'E-Government Suisse qui soutient ce projet au titre d'innovation 2017/2018 du plan stratégique de la cyberadministration suisse. Cette solution pourrait être généralisée à d'autres registres à l'Etat de Genève et mise à disposition d'autres administrations publiques.

La technologie Blockchain a déjà démontré son aspect révolutionnaire avec les monnaies électroniques telles que Bitcoin et les changements structurels qu'elle peut apporter grâce au fait qu'il s'agit d'une base de données distribuée, transparente et sécurisée.

Durant cette phase pilote, les extraits électroniques n'ont pas de validité juridique. L'objectif est de s'inscrire dans le cadre de la mise en œuvre de l'ordonnance fédérale sur l'établissement d'actes authentiques électroniques et les légalisations électroniques (OAAE).

 

Partagez cette page