COVID-19 - Ecoles, formations et jeunesse

1. L'essentiel en bref

Année scolaire 2020-2021

Le département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) organise l'année scolaire 2020-2021 en visant la plus grande normalité possible pour tous les élèves et pour les professionnels. Afin de tenir compte des recommandations liées à la situation sanitaire, certaines dispositions particulières sont prévues.

Les nouveaux plans de protection propres aux milieux scolaires sont disponibles (mise à jour: 12 avril). Vous les trouvez en dépliant les titres ci-dessous (Ecole primaire, Cycle d'orientation, etc.). Le plan de protection concernant la petite enfance se trouve sur la page COVID-19 – Crèches et lieux d'accueil préscolaire.

Vidéo de l'OFSP: "Nous aérons bien la salle de classe !"

 

 

Plans de protection et continuité de l'enseignement

Ecole primaire

L'enseignement se déroule selon les horaires habituels et en classes complètes. Les mesures d'hygiène et les bons comportements, qui doivent constamment être rappelés, sont détaillés et mis à jour dans le plan de protection pour l'école primaire.

Un dispositif est en place afin d’assurer la continuité de l’enseignement et de l’évaluation en cas d’absence d’élèves pour raison de quarantaine, ainsi que de maintenir la relation famille-école: plan de continuité 

Pour rappel, la consigne de respecter une distance minimale d'un mètre et demi lors de contacts interpersonnels ne s'applique pas entre les élèves de l'école primaire. En revanche, cette consigne de distanciation s'applique à tous les adultes, ainsi qu'entre les adultes et les élèves, dès que ceux-ci sont en âge de l'appliquer et afin qu'ils intègrent progressivement les mesures de protection nécessaires.

Voir aussi le plan de protection pour l'animation parascolaire.

Télécharger l'affiche des consignes de base pour l'école primaire

Affiche COVID-19 pour l'école primaire- 27.11.2020
Affiche COVID-19 pour l'école primaire- 27.11.2020

Cycle d'orientation

L'enseignement se déroule en classes complètes. Afin de limiter les flux de personnes dans les transports publics, l'horaire des élèves est décalé par rapport à l'horaire habituel des années précédentes. Les élèves commencent les cours entre 8h25 et 8h45, en fonction de l'horaire établi pour leur établissement. Les élèves d'un même établissement commencent tous à la même heure. L'organisation mise en place permet de couvrir l'ensemble de la grille horaire.

Un dispositif est en place afin d’assurer la continuité de l’enseignement et de l’évaluation en cas d’absence d’élèves, ainsi que de maintenir la relation famille-école: plan de continuité     

Les mesures d'hygiène et les bons comportements, qui doivent constamment être rappelés, sont détaillés et mis à jour dans le plan de protection pour le cycle d'orientation. Le port du masque est obligatoire pour les élèves et les adultes.

Cette mesure est rendue nécessaire afin de permettre l'enseignement en classe complète. En cas de certificat médical dispensant une personne (élève ou membre du personnel) de porter le masque, la personne doit prendre contact avec la direction de l'établissement.

Le port du masque est une mesure complémentaire à la distanciation sociale et aux autres mesures de protection. Celles-ci doivent être appliquées chaque fois que possible.

Les coûts liés à l’achat des masques - pour les élèves et pour le personnel - sont à la charge du DIP.

Télécharger l'affiche des consignes de base pour le Cycle d'orientation

Affiche COVID-19 pour le Cycle d'orientation
Affiche COVID-19 pour le Cycle d'orientation

 

Enseignement spécialisé et office médico-pédagogique

L'enseignement se déroule selon les horaires habituels et en classes complètes. Les mesures d'hygiène et les bons comportements, qui doivent constamment être rappelés, sont détaillés et mis à jour dans le plan de protection de l'office médico-pédagogique (OMP).

Lorsque les prestations de l'OMP sont destinées à des élèves d'âge de l'école primaire, la consigne de respecter une distance minimale d'un mètre et demi lors de contacts interpersonnels ne s'applique pas entre les élèves. Cette consigne de distanciation s'applique à tous les adultes, ainsi qu'entre les adultes et les élèves, lorsque ceux-ci sont à même de l'appliquer et afin qu'ils intègrent les mesures de protection nécessaires.

Dans les consultations et les foyers de l’OMP, lorsque les prestations sont délivrées à des jeunes de plus de 11 ans, le port du masque pour les étudiants et pour le personnel est obligatoire.

 

Enseignement secondaire II (Collège, ECG, centres de formation professionnelle, transition)

Le département met en œuvre les dispositions nécessaires pour garantir l'enseignement des contenus, l'évaluation et la certification à la fin de l'année.

Le port du masque au sein des établissements scolaires est obligatoire pour les élèves et les adultes.

Cette mesure est rendue nécessaire afin de permettre l'enseignement en classe complète. En cas de certificat médical dispensant une personne (élève ou membre du personnel) de porter le masque, la personne doit prendre contact avec la direction de l'établissement.

Le port du masque est une mesure complémentaire à la distanciation sociale et aux autres mesures de protection. Celles-ci doivent être appliquées chaque fois que possible.

Les coûts liés à l’achat de masques pour les enseignant·e·s et les autres collaborateurs du DIP sont à la charge du département, en raison de ses obligations en tant qu'employeur. Cette mise à disposition gratuite ne s'applique pas aux étudiant·e·s.

Les étudiant·e·s en situation financière précaire peuvent adresser une demande d'aide financière à la direction de l’établissement scolaire.

L'ensemble des mesures pour assurer l'accueil et les activités sont détaillées dans le plan de protection pour l'ESII.

Télécharger l'affiche des consignes de base pour l'ESII

Affiche COVID-19 pour l'enseignement secondaire II
Affiche COVID-19 pour l'enseignement secondaire II

 

Ecoles privées

Compte tenu du cadre fixé par les autorités fédérales et cantonales et afin d'assurer le maintien et la continuité des activités scolaires, les écoles privées relevant des degrés primaire, secondaire I et secondaire II appliquent les plans de protection émis par le DIP dans le strict respect du cadre sanitaire.

Elles peuvent adapter les mesures en fonction de leur contexte local (configuration des locaux à disposition, capacité d'accueil des classes et nombre de personnes présentes par classe), tout en sachant que les impératifs pédagogiques sont soumis aux impératifs sanitaires et non l'inverse.

Les autres écoles privées créent leurs propres plans de protection selon les classes d'âge accueillies, en se basant sur les plans de protection du DIP et/ou sur ceux de leurs associations faîtières et professionnelles. Lesdits plans fixent le cadre minimal exigé pour la protection des élèves et des professionnels.

Le dispositif de traçage CoGa étant gratuit, les écoles privées peuvent l'utiliser, notamment pour la gestion des cafétérias.


Questions fréquentes

Un élève établi en France voisine et scolarisé à Genève, peut-il être se rendre dans son école, au regard des nouvelles restrictions annoncées le 30 mars par les autorités françaises? (nouveau)

Oui, malgré la fermeture des établissement scolaires français et les restrictions déplacement, l'élève frontalier peut se rendre dans l'école qu'il fréquente à Genève. Il suffit que ses parents remplissent le justificatif de déplacement scolaire et le fassent tamponner par le secrétariat de l'école (ou qu'il soit accompagné d'une attestation de scolarité). Lors des trajets, le parent qui accompagne l'élève – ou l'élève qui se déplace seul – doit toujours avoir les documents sur soi.

Les camps scolaires peuvent-ils avoir lieu à l'école primaire et au secondaire ?

Tous les camps scolaires et voyages d'études avec nuitée(s) sont annulés jusqu'à la fin de l'année scolaire 2020-2021.

Nous rentrons d'une zone à risque et mon enfant doit reprendre l'école, que faire?

La quarantaine est obligatoire et s'applique également aux enfants. Votre enfant est donc contraint de manquer l'école jusqu'à la fin de sa quarantaine. Un test négatif n'autorise pas à retourner à l'école plus tôt et est inutile. Vous signalez à l'établissement scolaire l'absence qui découle de la quarantaine, selon les modalités habituelles d'annonce d'absence. Il revient à votre enfant de rattraper les contenus des cours qu'il ou elle a manqués - en s'adressant si nécessaire à son enseignante.

Les absences motivées en raison d'une quarantaine obligatoire sont considérées comme justifiées. Les absences des élèves pour cause de mise en quarantaine ne sont pas sanctionnées par les enseignant-e-s et les directions.

Mon enfant présente des symptômes, peut-il se rendre à la crèche ou à l'école? (modifié)

Si votre enfant de moins de 12 ans présente des symptômes, consultez les schémas récapitulatifs pour déterminer s'il peut se rendre à l'école ou en crèche: 

Pour les jeunes à partir de 12 ans, le personnel d’encadrement et les enseignant·e·s dans l'ensemble des lieux de formation, en cas de symptômes, les recommandations générales à la population s’appliquent. Plus d'informations sur le dépistage à Genève.

Mon enfant est en quarantaine mais il a fait un test qui est négatif, peut-il aller à l'école? (modifié)

Si le test de votre enfant est réalisé à partir du 7e jour de sa quarantaine, et que ce test est négatif: sa quarantaine est levée. Si sa classe n'a pas été fermée, il peut y retourner.

Si sa classe a été fermée, il pourra y retourner à partir de la date de réouverture de sa classe.

Un élève ou un étudiant peut-il être exempté du port du masque?

Les élèves ou les étudiants, comme toute personne qui ne peut pas porter de masques pour des raisons spécifiques (principalement médicales), doivent pouvoir le prouver: il existe une liste des personnes qui peuvent rédiger un certificat médical à cet effet. Il s’agit des médecins, des dentistes, des pharmaciens et des psychothérapeutes. Ce document ne doit être délivré que s’il est indiqué pour la personne en question et après examen individuel.

Lorsqu'un certificat médical atteste que le masque ne peut pas être porté par un élève ou un étudiant, l'établissement applique rigoureusement le plan de protection propre à chaque degré d'enseignement. Les élèves ou les étudiants poursuivent alors leur scolarité selon les dispositions spécifiques fixées par le département et confirmées par la direction d’établissement à l’intéressé et /ou à ses parents dans le cadre de la continuité de l'évaluation et de l'enseignement. 

Un élève peut-il porter une visière en plexiglas à la place d'un masque?

Non, le remplacement du masque par une visière ne constitue pas une mesure de protection adéquate (FAQ sur les masques). Une visière ne remplace donc pas un masque.

Lorsqu'un certificat médical atteste que le masque ne peut pas être porté par un élève ou un étudiant, l'établissement applique rigoureusement le plan de protection propre à chaque degré d'enseignement. Les élèves ou les étudiants poursuivent alors leur scolarité selon les dispositions spécifiques fixées par le département et confirmées par la direction d’établissement à l’intéressé et /ou à ses parents dans le cadre de la continuité de l'évaluation et de l'enseignement. 

Je suis enseignant.e, comment utiliser un masque en classe? Puis-je le réutiliser?

Un masque d'hygiène peut être réutilisé et tenir une journée scolaire.

Ce qui importe, c’est de toujours manipuler le masque après s’être lavé ou désinfecté les mains, en le tenant par les élastiques et sans toucher la surface intérieure ou extérieure. L’idéal est de suspendre son masque à un crochet après l’avoir utilisé, de manière à ce qu’il ne touche aucun autre objet et qu'il sèche.

Le masque d'hygiène ou masque facial médical est le type de masques adéquat. L'OFSP recommande le masque FFP2 uniquement pour les professionnels de la santé directement exposés lors d’activités comportant un grand risque de formation d’aérosols (par exemple aux soins intensifs).

Tous les détails sur l'utilisation des masques dans la FAQ sur les masques.

Quelles règles générales sont constamment rappelées dans les écoles, structures d'accueil et lieux de formation?

  • se laver soigneusement et régulièrement les mains à l'eau et au savon liquide, ou à défaut avec un désinfectant pour les mains;
  • tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude;  jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée, puis se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon liquide, ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique;
  • éviter les poignées de mains et les accolades;
  • en cas de symptômes de COVID-19, rester à la maison; prévenir l'école et vous faire tester. Pour plus de détails, consultez la page officielle de l'Etat de Genève: Pourquoi, quand et où se faire tester?
  • prévenir l'école en cas de maladie.

A l'attention des collaborateurs-trices du DIP

Quelles sont les bonnes pratiques en matière de travail à distance?

Veuillez consulter le document décrivant ces bonnes pratiques (accès réservé aux collaborateurs-trices du DIP)

NB: Le travail à distance ou le travail en mobilité se fait en dehors des locaux sécurisés de l'Etat, un certain nombre de risques notamment ceux liés à la sécurité des informations augmentent. Il est de la responsabilité de chaque collaborateur d'adopter les bons comportements en tout temps et selon l'endroit, et d'utiliser de manière adéquate les bons services.

Je suis remplaçant·e au DIP et je n'arrive pas à me connecter à distance à ma messagerie EDU. Qu'est-ce que je dois faire?

Pour activer l'accès à distance, il faut vous adresser par mail à securite.dip@etat.ge.ch, en indiquant vos Nom, Prénom et numéro de téléphone portable.

 

Dernière modification
12 avril 2021
Vos questions ou remarques nous aideront à améliorer le site.