Musée Fondation Zoubov

Hôtel de Sellon, 2 rue des Granges

La rue des Granges, qui longe le sommet d'une colline appelée autrefois "crêt de la Chauvinière", abrite les plus beaux Hôtels particuliers du centre historique de la Vieille Ville de Genève. A cette endroit se trouvait autrefois des granges et des écuries, elles furent  ensuite détruites et vendues en parcelles étroites afin d'y édifier de belles maisons à l'image des demeures patriciennes qui se construisaient en France à cette époque.

C'est ainsi que durant la première moitié du XVIIIe siècle, un grand chantier s'est développé: c'est la première grande entreprise d'urbanisme de la Genève du XVIIIe siècle. En effet, en 1719, la rue des Granges a fait l'objet d'un plan architectural ambitieux du côté des autorités, il s'agit de la construction, sur le flanc sud-ouest de la ville, d'un front d'immeubles de grand standing "entre cour et jardin" réalisé entre 1720 et 1786.

Ce plan, réalisé, notamment, par l'architecte français Jean-Jacques Dufour pour les numéros 2, 4 et 6 de cette rue sera destiné à un certain Jean Sellon, un nom de famille dont les Genevois de l'époque entendront souvent parler. D'ailleurs, il existe aujourd'hui une rue de Genève portant le nom de Jean-Jacques de Sellon (1782-1839), le fils de Jean Sellon, grande figure du monde politique genevois.

La famille Sellon, originaire du Sud de la France, a quitté Nîme en 1685 au moment de la révocation de l'Edit de Nantes pour s'exiler à Genève, citadelle du protestantisme. En 1699,  les autorités de la ville accorde la bourgeoisie genevoise aux Sellon. Puis, en 1786, Jean Sellon reçoit le titre de comte par l'empereur Joseph II, une distinction importante qui modifiera le statut et le nom de la famille. Désormais, les Sellon se font appeler "de Sellon" et font partie de l'"aristocratie" genevoise.

Son fils, Jean-Jacques de Sellon, s'installe au 2, rue des Granges dès 1800, il y résidera jusqu'à sa mort en 1839. Fondateur de la société de la Paix, de Sellon est également un grand collectionneur d'objets d'art, d'ailleurs il est le seul à ouvrir les portes de sa belle demeure aux amateurs d'art et aux peintres. Ce magnifique bâtiment de trois étages, dit "Hôtel de Sellon", classé monument historique en 1923, appartiendra à la famille pendant plusieurs générations, jusqu'en 1955, date à laquelle l'Etat de Genève devient propriétaire. Il est actuellement utilisé, selon les vœux de la comtesse Zoubov, pour les réceptions protocolaires du gouvernement genevois.