Plan climat cantonal

ENSEMBLE VERS LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE

 

Genève investit en faveur
de la qualité de vie

La lutte contre les changements climatiques est un enjeu planétaire. Le canton de Genève n’est pas épargné et la qualité de vie de ses habitants en dépend. C’est pourquoi il assume ses responsabilités en prenant la juste mesure de cet enjeu.

Après avoir décrété l'urgence climatique en décembre 2019, le Conseil d'État a décidé de renforcer les objectifs climatiques cantonaux. La stratégie climatique a ainsi été révisée dans le cadre du plan climat cantonal 2030 – 2ème génération. Ce dernier comprend des objectifs ambitieux qui seront atteints grâce à des mesures concrètes et à l'implication de l’ensemble des acteurs du territoire (collectivités publiques, partenaires du secteur privé, ainsi que la population).

Vu le contexte géographique et économique du canton, une coordination à l’échelle de l’agglomération du Grand Genève est essentielle pour atteindre les objectifs climatiques.

La politique climatique s'inscrit dans le cadre de la transition écologique qui offre de nouvelles opportunités. Cette dernière génère une dynamique territoriale positive, elle crée des richesses locales et des emplois, elle favorise la réalisation de constructions durables, de circuits alimentaires courts, ou encore le développement d’une économie circulaire. 

Ainsi, ce plan climat nous donne les moyens de préserver notre qualité de vie, notre santé et notre environnement.

 

Image

 

LES ENJEUX

Les changements climatiques proviennent d’un excès de gaz à effet de serre dû à l’activité humaine que la nature n’est plus en mesure d’absorber. Pour pallier ce phénomène, des mesures sont mises en place afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), anticiper et gérer les effets néfastes des changements climatiques sur la santé de la population et l’environnement.

 

 

La Suisse a déjà connu une augmentation moyenne de température de 2,1° depuis 1864, soit le double de l’augmentation mondiale. Cette hausse pourrait atteindre jusqu’à 7° en Suisse d’ici 2100. On observe déjà un accroissement des périodes caniculaires, de l'intensité et de la fréquence des fortes précipitations et une diminution du cumul de neige en hiver. L’objectif mondial est de limiter la hausse des températures à 1,5°, permettant ainsi d’éviter des bouleversements majeurs.

Lorsque l’atmosphère se réchauffe, cela provoque une modification des cycles naturels, par exemple celui de l’eau, des courants et des vents. Dans nos régions, les changements climatiques engendrent des problèmes de santé, augmentation des problèmes cardiovasculaires, des maladies des voies respiratoires, des infections, des allergies et l'apparition de maladies exotiques. Les périodes de sécheresse ont également un impact négatif sur l’agriculture. Les fortes pluies entraînent des glissements de terrain, l’érosion des sols et des dégâts importants sur les infrastructures.

Le climat change et les événements météorologiques deviennent plus extrêmes, ce qui rend nos conditions de vie sur terre plus difficiles. De nombreuses espèces animales et végétales pourraient disparaître.

Avec la mise en œuvre du plan climat climat cantonal 2030, l’État de Genève se mobilise et mobilise tous les acteurs de la société pour relever le défi lié aux changements climatiques.

 

PC Effet de serre
PC Effet de serre

L’effet de serre

Il s'agit d'un phénomène naturel par lequel une partie du rayonnement solaire réfléchi par la terre est retenue sous forme de chaleur dans l’atmosphère. En temps normal, il permet de maintenir une température terrestre nous assurant d’y vivre confortablement. Toutefois, les activités humaines modifient la composition chimique de l’atmosphère et entraînent l’apparition d’un effet de serre additionnel, responsable en grande partie des changements climatiques actuels.

PC gaz à effet de serre (GES)
PC gaz à effet de serre (GES)

Les gaz à effet de serre (GES)

Il existe un grand nombre de gaz à effet de serre naturellement présents dans l’atmosphère, mais dont la concentration varie du fait des activités humaines. Le premier responsable de l’effet de serre additionnel, et donc du réchauffement climatique, est le dioxyde de carbone plus communément appelé CO2.

PC La neutralité carbone
PC La neutralité carbone

La neutralité carbone

Elle est l’équilibre entre les émissions anthropiques de GES et leur absorption par les puits de carbone. Pour atteindre la neutralité, toutes les émissions de GES dues aux activités humaines dans le monde devront être drastiquement réduites et leur solde séquestré par des puits de carbone.

PC Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz)
PC Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz)

Les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz)

Elles sont la cause principale des émissions de CO2 et de l’augmentation de sa concentration dans l’atmosphère. Leurs réserves, même si elles sont encore vastes, s'épuisent, contrairement aux énergies renouvelables. Elles sont aujourd'hui massivement utilisées pour assurer les transports, la production d’électricité, le chauffage ou encore la fabrication des matières plastiques et du ciment.

Illustration jet d'eau petit lac

 

LES OBJECTIFS

Par le biais du Plan climat cantonal 2030, l’État de Genève se mobilise et mobilise tous les acteurs de la société pour relever les défis liés aux changements climatiques.

IL SOUHAITE PRÉSERVER LA POPULATION ET L'ENVIRONNEMENT ...

PC image 7 objectifs 1
PC image 7 objectifs 1

 

PC image 7 objectifs 2
PC image 7 objectifs 2

 

PC image 7 objectifs 3
PC image 7 objectifs 3

 

PC image 7 objectifs 4
PC image 7 objectifs 4

 

PC image 7 objectifs 5
PC image 7 objectifs 5

 

PC image 7 objectifs 8
PC image 7 objectifs 8

 

PC image 7 objectifs 9
PC image 7 objectifs 9

 

PC image 7 objectifs 10
PC image 7 objectifs 10

 

 

LES 7 AXES STRATÉGIQUES

PC image axe1c
PC image axe1c
PC image axe4c
PC image axe4c
PC image axe2c
PC image axe2c
PC image axe5c
PC image axe5c
PC image axe3c
PC image axe3c
PC image axe6c
PC image axe6c

Un axe transversal vient compléter les 6 axes opérationnels

AXE 7

IMPLICATION DES ACTEURS DU TERRITOIRE

Son rôle consiste à compléter les 6 principaux axes par la mise en œuvre de stratégies et de mesures transversales liées, notamment à l’éducation, la formation, l’emploi, la cohésion sociale ou encore l’économie et la finance.

PC Tonnes CO2 par habitant
PC Tonnes CO2 par habitant
Illustration Ou en sommes-nous ?

 

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

Les États signataires de l'Accord de Paris, dont la Suisse, se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à mettre en place les mesures nécessaires afin d’atteindre les objectifs fixés.

Énergie et bâtiments

En 2012, les bâtiments représentaient environ 40% des émissions de GES totales du canton de Genève. Grâce aux premiers effets de la politique énergétique, les émissions liées aux bâtiments ont diminué de 18% entre 1990 et 2018. L’évolution est positive, mais reste insuffisante.

 

Mobilité

En 2012, les émissions de GES liées à la mobilité locale (hors aviation) étaient responsables d’environ 25% des émissions de GES du canton de Genève. Entre 1990 et 2018, les émissions liées aux transports ont augmenté de 2%, car même si les véhicules émettent moins de CO2 par kilomètre, cette réduction est compensée par l’augmentation du nombre de kilomètres parcourus et du poids moyen des véhicules. Par ailleurs, l’objectif de neutralité carbone ne pourra être atteint sans une diminution importante des émissions de GES liées au trafic aérien.

 

Biens de consommation

Limpact environnemental par personne en Suisse est supérieur à la moyenne mondiale. La grande majorité des aliments consommés à Genève est produite à l’étranger et importée. Actuellement, seuls 10% des biens alimentaires consommés à Genève proviennent du canton. Le gaspillage des ressources et d’énergie est encore trop important. Il est essentiel de privilégier loffre de biens locaux, de seconde main, la réparation et de favoriser la relocalisation dactivités qui peuvent l’être.

PC-Illustration
PC-Illustration

 

PC Illustration
PC Illustration

Aménagement du territoire

Face aux impératifs de la transition écologique et à un contexte territorial qui évolue rapidement, la résilience écologique du territoire devient une priorité. Le canton doit aussi, lors de la prochaine révision du plan directeur cantonal (PDCn), proposer un projet de territoire compatible avec la neutralité carbone à l’horizon 2050.

 

Santé

Les changements climatiques constituent une menace pour la santé de la population : risques directs liés aux événements climatiques extrêmes, développement des parasites et maladies dont la propagation est facilitée par le réchauffement climatique couplé à l’appauvrissement de la biodiversité.

 

Espaces naturels et biodiversité

Le rythme des changements climatiques dépasse les capacités d’adaptation des écosystèmes, alors même que la biodiversité est notre assurance vie face à ces changements. L’agriculture est aussi directement concernée par les changements climatiques. Alors que la transition vers la neutralité carbone passe par une relocalisation massive des consommations alimentaires, les activités agricoles doivent faire face à des risques accrus liés à la propagation d'espèces exotiques invasives et de maladies.

Évolution des émissions du Grand Genève (TCO2e) depuis 1910, et objectifs de réduction pour 2050  (neutralité carbone nette)
Émissions du Grand Genève (tCO2e) recomposées à partir de la consommation globale d'énergie en Suisse sur la période 1910-2010 (données OFEN).
Émissions du Grand Genève (tCO2e) recomposées à partir de la consommation globale d'énergie en Suisse sur la période 1910-2010 (données OFEN).
 
Même si de nombreuses actions ont été mises en place ces dernières années, le chemin est encore long et le temps nous est compté comme le démontre le graphique ci-dessus de l’évolution des émissions du Grand Genève depuis 1910.

 

Illustration Genève Rade de nuit

 

LES MESURES

La Confédération a indiqué en janvier 2021 que, si aucune mesure n’est prise, les changements climatiques pourraient coûter l’équivalent de 4% du PIB suisse en 2050. Une limitation de l’élévation de la température globale à 1,5° permettrait de limiter ces coûts à 1,5% du PIB annuel. Ramener à l’échelle du canton de Genève, cela représente une différence d’environ 1,4 milliard de CHF par an.

Pour atteindre les objectifs de réduction des GES et d’adaptation aux changements climatiques, des mesures ont été définies pour chacun des axes stratégiques du plan climat cantonal 2030 (PCC 2030) :
PC illustration
PC illustration

Énergie et bâtiments

La référence en la matière est le Plan directeur de l’énergie 2020-2030 (PDE) qui engage résolument Genève sur la voie de la transition énergétique. Le PDE vise à amplifier les efforts déjà engagés pour réduire la consommation d’énergie et valoriser les ressources énergétiques renouvelables locales.

Principales mesures

  • Maîtriser et réduire la demande en énergie au travers d'une plus grande sobriété
  • Réduire la consommation énergétique des bâtiments en accélérant le rythme de leurs rénovations
  • Remplacer l’intégralité des chauffages à énergie fossile d’ici à 2050 par des chauffages à énergie renouvelable
  • Augmenter la part des énergies renouvelables en priorité locales (solaire, géothermie, hydro-électrique, éolien, déchets, bois, etc.)

En savoir plus
Lire page 55 du

Plan climat cantonal 2030 

 

Mobilité

L’évolution vers une mobilité décarbonée implique des changements de comportements, avec comme priorité la réduction des kilomètres parcourus en transports individuels motorisés, un report modal vers les modes doux et les transports publics, mais aussi le développement de véhicules moins émissifs.

Principales mesures

  • Augmenter l’offre des transports publics
  • Améliorer et augmenter les réseaux de mobilité douce
  • Optimiser le transport de marchandises
  • Augmenter la part de véhicules électriques et hydrogènes

En savoir plus
Lire page 57 du

Plan climat cantonal 2030 

Biens de consommation

Tout en visant le bien-être général et une bonne qualité de vie, la consommation doit tenir compte des limites de la planète en préservant les ressources naturelles et leurs capacités de régénération. Un changement profond des habitudes alimentaires et des modes de consommation et de production est ainsi indispensable.

Principales mesures

  • Réduire le gaspillage alimentaire et diminuer la consommation de produits carnés
  • Augmenter la part des produits locaux et de saison dans l’alimentation
  • Construire des bâtiments bas carbone avec des matériaux moins émissifs
  • Développer l’économie circulaire
  • Augmenter la part des achats professionnels responsables

 En savoir plus
 Lire page 58 du

Plan climat cantonal 2030 

 

Aménagement du territoire

Les choix effectués en matière d’aménagement et d’urbanisme orientent nos modes de vie et de déplacements et permettent aussi de prévenir les îlots de chaleur. L’aménagement du territoire représente l’un des leviers importants pour réduire les émissions de GES en s’assurant notamment que les futurs développements urbains soient compatibles avec la neutralité carbone. 

Principales mesures

  • Construire une agglomération compacte, multipolaire et verte, privilégiant l’urbanisation vers l’intérieur du territoire
  • Aménager la ville avec de courtes distances
  • Planifier des quartiers compatibles avec la neutralité carbone à l’horizon 2050

 En savoir plus
 Lire page 59 du

Plan climat cantonal 2030 

PC illustration
PC illustration
PC illustration
PC illustration

Santé

L’accent doit être mis sur les enjeux sanitaires liés aux fortes chaleurs (plan canicule, prévention des infections, etc.), sur la protection contre les vecteurs de maladie (tiques, moustiques tigres, etc.) ainsi que sur la préservation et la valorisation du cycle de l’eau en suivant, notamment les recommandations concrètes issues de la réflexion « Eau en ville »

Principales mesures

  • Protéger et valoriser nos ressources en eau
  • Protéger la population face aux risques climatiques directs (canicules, inondations, etc.)
  • Protéger la population face aux risques climatiques indirects (maladies et infections)

En savoir plus
Lire page 61 du 
Plan climat cantonal 2030 

 

Espaces naturels & biodiversité

Les mesures déployées dans le cadre du plan climat cantonal 2030 et du plan d'action biodiversité 2020-2023 contribueront à renforcer la résilience des espèces et des milieux naturels ainsi qu’à faciliter la migration des espèces, grâce à la consolidation de l’infrastructure écologique du territoire. En matière d'agriculture, les enjeux concernent à la fois la préservation de l’agriculture comme activité productive et la promotion des pratiques agricoles favorables à la séquestration de carbone dans le sol.

Principales mesures

  • Préserver et renforcer la biodiversité
  • Préserver les espaces naturels
  • Garantir la production agricole
  • Soutenir les pratiques agricoles favorables à la séquestration de carbone

 En savoir plus
Lire page 62 du 
Plan climat cantonal 2030 

Illustration

ŒUVRONS ENSEMBLE !

Agir ensemble

 

 

Rendez-vous sur participer.ge.ch où la consultation est ouverte...

Œuvrons ensemble au plan climat cantonal 2030

PARTICIPER.GE.CH

 

De nombreux acteurs du territoire sont impliqués dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau plan climat. Un réseau de partenaires se déploie aux côtés de la population pour mener les actions en assurant la cohésion et en renforçant la dynamique pour atteindre un objectif commun.

 

Le plan climat est l’affaire de toutes et tous. Le canton de Genève, sous la bannière de Genève en transition, organisera des rencontres avec la population, ainsi qu'avec tous les acteurs concernés.

Antonio Hodgers
Conseiller d'Etat, Département du territoire

Pour suivre nos actualités et participer
à la mise en œuvre du plan climat cantonal 2030...

PC Image slogan finale
PC Image slogan finale
 

En savoir plus sur les changements climatiques : le développement durable en action

 

Service Cantonal du Développement Durable
Rue des gazomètres 7
1205 Genève
developpementdurable@etat.ge.ch