Des outils pour e-changer

7ème colloque du réseau de soins genevois

Le 19 novembre, nous réfléchirons ensemble à la coordination de nos pratiques et de nos soins autour des patients.

L'harmonisation de nos activités, de nos actes et de nos postures professionnelles restent des questions en constante évolution, tant les acteurs et les partenaires sont nombreux et les situations de santé de plus en plus complexes. Associées à ces questions de coordination, les nouvelles technologies viennent s'immiscer dans nos pratiques et nous obligent à faire évoluer nos usages et nos enseignements.

Comment les professionnels de la santé peuvent-ils se les approprier ? Comment partager nos cultures de travail et nos modes de fonctionnement afin de rendre encore plus efficients nos accompagnements à l'aide de ces outils numériques ? Toutes ces questions seront nourries d'expériences et de regards croisés qui inspireront nos réflexions et nos perspectives futures.

Direction générale de la santé   Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé

Réinventer les soins, s'approprier les changements

Olivier Kennedy

OLIVIER KENNEDY
CEO & fondateur Enigma Swiss, Genève

BIO EXPRESS
Entrepreneur autodidacte, ce stratège s’est très tôt intéressé aux nouvelles technologies qui révolutionnent la communication. Avec Enigma, il est d’ailleurs l’un des premiers en Suisse à avoir mis en place des campagnes sur Facebook et Twitter dans des secteurs comme le B2B, le luxe et la politique. Olivier Kennedy est aussi l'auteur du livre Le dictionnaire des Maladies du Business (Editions Slatkin). Il est membre de plusieurs commissions en qualité d'expert en marketing et communication. Mais sa véritable force réside dans la capacité à transformer les croyances.

Le futur de la médecine à domicile : au-delà des gadgets

Quand on dit "futur", la plupart des gens pensent à la façon dont la technologie va améliorer notre quotidien. Mais la société change, les modes de vie et de travail évoluent, les structures familiales sont redéfinies. Ce sont tous nos repères sociétaux qui sont remis en cause. Pour connaître le succès demain, la télémédecine doit regarder au-delà des gadgets : il faut d'abord comprendre ce que sera la vie quotidienne demain et repenser les approches actuelles pour s'y adapter.

Laure Jallet

LAURE JALLET
Consultante Séniors, Care Insight France

BIO EXPRESS
Avocate en droit de la santé pendant plusieurs années, Laure Jallet a réorienté sa carrière vers le conseil stratégique en 2015 et travaille avec et pour différents acteurs : institutionnels, établissements de santé publics et privés, PME, Startups, industriels, professionnels et patients. Elle s''intéresse particulièrement aux leviers techniques et organisationnels permettant de nouveaux modes de prise en charge, la fluidification des parcours, l'émergence des nouveaux usages et la redéfinition de la place des acteurs dans le système de santé français.

Le numérique au service de la coordination des parcours de soins : l'exemple français

En France depuis plusieurs années, les stratégies nationales de santé, visant à transformer le système de santé français, mettent l'accent sur la notion de parcours et de coordination, avec comme levier majeur identifié, le numérique. Les Agences Régionales de Santé (ARS), acteurs stratégiques et opérationnels de cette politique, doivent trouver sur le terrain une réalité auprès des professionnels et des patients. Différents programmes se sont succédés comme : Territoire de soins numérique (TSN),  Services Numériques d’Appui à la Coordination (SNACs), programme e-parcours, etc. Ces derniers représentent le résultat des projets et des démarches issues de ces stratégies que Laure Jallet proposera de partager lors de son intervention.

Vision et enjeux nationaux : le rôle de la Confédération et des cantons

Patrice Hof

PATRICE HOF
Secrétaire général, Association CARA, Suisse romande

BIO EXPRESS
Patrice Hof est politologue. Pendant plus de vingt ans, il a occupé différents postes dans le management de l'enseignement supérieur. Dans ce cadre, il s’est spécialisé dans la conduite du changement organisationnel, la planification stratégique et le développement de la qualité. En octobre 2018, Patrice Hof devient secrétaire général de l’Association CARA, chargé de promouvoir la santé numérique. Il conduit notamment la mise en place du dossier électronique du patient dans les cantons de Genève, Valais, Vaud, Fribourg et Jura.

Dossier électronique du patient : enjeux, perspectives, défis

À partir d’avril 2020, l’ensemble des établissements de soins stationnaires devront être en mesure d’alimenter le dossier électronique du patient (DEP). En Suisse occidentale, les cantons de Genève, Valais, Vaud, Fribourg et Jura mutualisent leurs ressources pour mettre en place la plateforme commune CARA, laquelle offrira plusieurs services de cybersanté – dont le DEP – à la population et aux prestataires de soin. Alors que CARA est dans la dernière ligne droite avant la mise en service de sa plateforme, Patrice Hof rappellera les enjeux de santé publique, les perspectives de développement et les nombreux défis à relever, sur le plan technologique, mais surtout en matière de changement de pratique pour les patient-e-s et les professionnel-le-s de santé.

Christophe Kaempf

CHRISTOPHE KAEMPF
Porte-parole santésuisse

BIO EXPRESS
Passionné de politique et des questions de société, Christophe Kaempf est au bénéfice d’une formation de journaliste. Il a travaillé en freelance dans plusieurs quotidiens romands, avant d’orienter sa carrière dans la communication et dans des domaines au cœur de l’actualité. Il a été pendant plusieurs années porte-parole d’une importante entreprise romande active dans le secteur de l’énergie. Il y a cinq ans, Il a intégré santésuisse, première association faîtière des assurances-maladie. Il s'occupe plus particulièrement des relations avec les médias et de la représentation des intérêts de la branche en Suisse romande.

Le point de vue des assureurs-maladie sur la santé numérique

Le dossier électronique du patient s’inscrit dans une perspective plus large : celle de la santé numérique. Celle-ci offre de nouvelles possibilités inédites dans de nombreux domaines, que ce soit la prise en charge des patients, la coordination des soins, l’échange et la valorisation des données ainsi qu’en matière de suivi de l’état de santé des patients ou encore de prévention. Christophe Kaempf proposera un tour d’horizon des enjeux, avantages et défis que représentent ces développements du point de vue des assureurs-maladie et des patients/payeurs de primes.

Comment s'approprier de nouveaux outils favorisant une meilleure coordination ? Stratégies de déploiement pour accompagner les professionnels

Patricia Picchionito

PATRICIA PICCHIOTTINO
Directrice adjointe du Centre interprofessionnel de simulation & enseignante à la HEdS Genève

BIO EXPRESS
Patricia Picchiottino est directrice adjointe du Centre interprofessionnel de simulation (CIS) depuis 2013. Elle a exercé la profession de sage-femme puis a rejoint la Haute Ecole de Santé en tant que maître d’enseignement HES. Elle a collaboré à la création du CIS, en partenariat avec la faculté de médecine de Genève, dont le but est d’offrir un espace dédié au savoir collaboratif et interprofessionnel. Responsable de la formation interprofessionnelle HEdS, formée en simulation, en pédagogie et en informatique médicale, elle poursuit actuellement un master en management stratégique des institutions de santé.

La formation des étudiants et des professionnels de la santé aux outils de coordination

Les progrès technologiques et les avancées fulgurantes en matière de digitalisation modifient la pratique quotidienne des professionnel-le-s de la santé. Parmi eux, nous trouvons les outils visant à améliorer la coordination, à répondre de façon plus efficiente aux besoins des patients/clients. Si les espoirs sont grands, les défis le sont tout autant : autodétermination de l'usage des données, protection de la sphère privée, partenariat dans la relation patient/client et professionnel. L'enjeu de la formation des professionnels est donc crucial. Offrir une stratégie et un programme de formation qui tienne compte de ces changements est une nécessité.

Xavier Abadie

XAVIER ABADIE
Directeur du développement international, SimforHealth France

BIO EXPRESS
Xavier Abadie est directeur du développement international de SimforHealth. Très impliqué dans le domaine de la formation, et en tant qu'administrateur d'une institution majeure européenne de formation supérieure, et conseiller du commerce extérieur de la France, Xavier Abadie évolue dans le secteur de la santé depuis plus de vingt ans.

SimforHealth  numérise des environnements de santé et utilise les dernières technologies pour proposer des solutions de formation digitale destinées aux professionnels de santé.

La simulation numérique, une réalité de la formation en santé

La simulation numérique apparaît pour SimforHealth comme le chaînon manquant entre la théorie et la pratique et comme une méthode complémentaire d’apprentissage devant trouver sa place dans les programmes de formation initiale et continue. L’excellence médicale à laquelle tendent nos médecins n’est pas innée. Ce n’est qu’en étant confronté, au moins virtuellement, à une situation que l’on peut apprendre. Le fait d’être stimulé dans son apprentissage, par un patient virtuel et des questions, permet un apprentissage plus actif, plus ludique et un meilleur ancrage des connaissances.

La santé numérique : passé, présent, futur ...

 

Pionnier suisse de la santé numérique avec MonDossierMedical.ch (MDM), le canton de Genève propose depuis plusieurs années un dossier électronique du patient (DEP) aux patients et professionnels de la santé qui le souhaitent.

Le cadre législatif fédéral, avec la Loi sur le Dossier Electronique du Patient (LDEP), change profondément l'organisation et la gouvernance des projets de santé numérique. C'est dans ce nouveau cadre que l'association intercantonale CARA a été créée. Le passage de MDM au futur DEP CARA représente un défi important pour l'Etat de Genève et ses partenaires.

Nicolas Müller et Alexis Zawodnik présenteront brièvement l'histoire du DEP genevois, la situation actuelle et le futur de la santé numérique genevoise à l'aune du nouveau cadre législatif et de CARA.

Nicolas Muller

NICOLAS MÜLLER
Directeur, service de la santé numérique, de l'économie de la santé et de la planification (SNEP), DSES

BIO EXPRESS
Docteur en sciences économiques et sociales, Nicolas Müller est également titulaire d’une maîtrise en systèmes d’information. Il a rejoint la direction générale de la santé en 2016 après plusieurs années passées comme membre de la direction de l'office cantonal de la statistique. Spécialiste du système de santé et de son financement, il est aussi responsable de la stratégie et de la mise en œuvre de la santé numérique genevoise.

Alexis Zawodnik

ALEXIS ZAWODNIK
Chef de secteur, service de la santé numérique, de l'économie de la santé et de la planification (SNEP), DSES

BIO EXPRESS
Titulaire d'un doctorat en médecine, d'une maîtrise en santé publique et d'un MBA, Alexis Zawodnik a travaillé plusieurs années aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Il a également exercé en tant que consultant indépendant avant de rejoindre la direction générale de la santé en mai 2019 au poste de chef du secteur santé numérique.

 

Ateliers

Inscription préalable à l'un des trois ateliers

1

Les outils cliniques numérisés et facilitateurs des prises en soins et de la coordination

Cet atelier mettra en corrélation outils numériques et différentes prises en charge, à domicile et en résidence pour personnes âgées.

Nous échangerons sur les plus-values qu'apportent les outils numériques dans le travail de coordination des professionnels de la santé en regard d'expériences menées dans le canton de Genève.


MODERATEUR

M. Laurent Mauler, chef de secteur EMS, DGS

INTERVENANTS

M. Cyril Ackermann, chef de projet, service du réseau de soins, DGS
Etat des lieux de l’outil InterRai et son introduction pour les EMS  (projet romand InterRai)

Mme Catherine Busnel, responsable de l’unité recherche et développement, imad
Des outils cliniques standardisés, numérisés et intégrés dans la pratique domiciliaire: quelles plus-values ?

Mme Marie-Pierre Beuk, responsable de la résidence Fort Barreau - Fondation pour l’accueil et l’hébergement de personnes âgées (FAHDA)
Exemple d’un travail de coordination mené au sein d’un EMS.
 

2

Pas de coordination sans échange ! se coordonner, ça veut dire quoi ?

Coordination entre les différents acteurs de la santé.

Comment se passe une séance de coordination, quels sont les éléments à prendre obligatoirement en compte si l'on veut une coordination cohérente et efficiente ? Autant de questions essentielles que les intervenants de cet atelier apporteront en regard de leurs pratiques et de leurs expérimentations.

MODERATEUR

M. Frédéric Budan, directeur opérations métiers, e-santé, directeur des IEPA, imad

INTERVENANTS

Dre Mayssam Nehme, cheffe de clinique, et Dre Aurélie Tahar, médecin-adjoint de l'unité de gériatrie communautaire - service de médecine de premier recours HUG
La coordination des soins de la personne âgée fragile - vision COGERIA

Prof. Jean-François Balavoine, UNIGE  & Mme Isabelle Jacquot-Pan, responsable d’équipe imad Champel
Une expérience de prise en charge interprofessionnelle d’un client complexe à domicile.

M. Joël Goldstein, directeur, Pro Senectute Genève
La coordination des professionnels autour de la personne âgée vulnérable

3

Relations entre professionnels et patients autour de la coordination des soins

Le patient, bénéficiaire des soins mais aussi acteur de son projet de rétablissement. Le proche-aidant, acteur essentiel dans la coordination des soins.

Quelles relations sont entretenues entre "soigné" et "soignant", quels sont les besoins et les attentes des personnes bénéficiaires de soins ? Les échanges seront ponctués de témoignages ainsi que de la présentation d'un projet "patients-partenaires" mené à Genève.

MODERATRICE

Mme Sophie Courvoisier, directrice, association Alzheimer Genève

INTERVENANTS

M. Bernard Dosso, proche aidant

Mme Sylvie Touveneau, cheffe de projet «Patients-partenaires», HUG

Mme Kabeza M. Kalumiya, patiente partenaire

Télécharger le programme (PDF)

L'homme et la technique à l'ère du digital

Julie Duperray

JULIE DUPERRAY
Philosophe, Atelier philosophique

BIO EXPRESS
A la suite d'un parcours de philosophie, de la licence au master Recherche, en passant par l'enseignement, Julie Duperray a réalisé une alternance au sein du programme de rénovation des centrales nucléaires d'EDF, le Grand Carénage. Depuis un an,  elle est consultante au sein de la communauté Change Management grâce à laquelle elle développe son expertise en conduite du changement et accompagne des projets de transition numérique. En parallèle de ses activités professionnelles, elle est rédactrice pour La Pause Philo, et copréside Faire Philo, le réseau des professionnels de l’intervention philosophique. Enfin, elle a lancé cette année son Atelier Philosophique, afin de structurer ses activités de recherche et d’études autour de la philosophie pratique.

Conférence de clôture

A l’occasion de cette intervention, Julie Duperray interrogera la notion d’outil numérique afin de comprendre ce qui se joue actuellement, avec la digitalisation, sur deux pans de l’esprit humain : la connaissance et les relations. Elle abordera les trois questionnements suivants :

Quelle est la nature des outils numériques ? L’objectif principal de ce premier temps sera de montrer comment la nature particulière des nouveaux outils influe sur ceux qui les utilisent dans le cadre de leurs gestes de travail. Les notions interrogées à cette occasion seront donc principalement celles d’outil, d’instrument et de geste de travail.

La technique transforme-t-elle notre connaissance ? Nos compétences et savoir-faire sont-ils impactés par la technique, et notamment celles des outils numériques via les nombreuses et nouvelles possibilités qu’ils apportent ?

La technique, dans le cadre des gestes de travail, impacte-t-elle nos relations ? Si notre rapport à la connaissance change, nous pouvons émettre l’hypothèse que les relations entretenues par un individu, dans le cadre de son travail, ou avec les autres et son environnement, prennent aussi une autre dimension. L’objectif de ce dernier temps sera de promouvoir une posture « philosophique » face aux transformations du travail provoquées par les nouveautés techniques.

 

7ème colloque du réseau de soins genevois

19 novembre 2019
8:00 à 17:00

Les outils pour e-changer

M'inscrire