Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Les 21 domaines > 05. Prix > Prix à la consommation

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 05. Prix

Prix à la consommation

Actualités

Filtres :
De début à fin

Afficher par page 1

En juillet, l'indice genevois des prix à la consommation fléchit de 0,2 % en un mois et se fixe à 101,5 points (décembre 2015 = 100). Par rapport à juillet 2019, il recule de 1,0 %. La variation annuelle moyenne continue de baisser et s'établit à - 0,5 %.

La forte baisse de l'indice du groupe habillement et chaussures (- 7,2 % en un mois ; + 0,3 % en un an) s'explique par les soldes d'été, qui exercent un impact significatif sur l'évolution de l'indice en un mois. Au-delà de leurs variations saisonnières, les prix de l'habillement suivent une tendance à la hausse depuis 2014 (+ 10,3 % entre juillet 2014 et juillet 2020), contrairement à ceux des chaussures (- 2,5 %). Les prix de l'alimentation reculent de 0,6 % en un mois (+ 0,5 % en un an), notamment en raison des fruits, des légumes et de la viande. Les tarifs des communications réseau mobile baissent de 2,4 % en un mois (+ 0,4 % en un an). Enfin, l'indice du groupe autres biens et services (- 0,4 % en un mois ; - 0,1 % en un an) fléchit en raison de réductions de prix sur les produits de beauté et cosmétiques, les bijoux ainsi que les articles de voyage et accessoires.

Dans le domaine des transports (+ 0,6 % en un mois ; - 4,6 % en un an), la baisse des taxes de parkings (- 5,8 % en un mois comme en un an), entraînée par la mise en place de tarifs promotionnels dans plusieurs parkings en périphérie de la ville pour la période estivale, est largement compensée par le renchérissement des voitures neuves (+ 0,9 % en un mois ; + 2,2 % en un an), du carburant (+ 0,7 % en un mois) et des transports aériens (+ 5,8 % en un mois). A noter que ces deux derniers postes ont enregistré des baisses importantes depuis le début de la crise actuelle, de sorte que leurs prix sont toujours nettement plus bas qu'en juillet 2019 (respectivement - 14,4 % et - 21,9 %). Dans l'hôtellerie également, après cinq mois consécutifs de baisse, les tarifs repartent à la hausse (+ 2,7 % en un mois ; - 3,5 % en un an). Les prix de l'équipement ménager et entretien courant progressent de 0,5 % en un mois (- 0,7 % en un an), notamment en raison de l'augmentation des prix des meubles de maison. L'évolution de l'indice de l'énergie (+ 0,4 % en un mois ; - 9,5 % en un an) dépend largement du mazout, dont le prix progresse pour le deuxième mois consécutif après la forte chute enregistrée au printemps (+ 2,2 % en un mois ; - 26,0 % en un an).


En juillet 2020, tous les prix qui devaient être relevés l’ont été, à l’exception de quelques tarifs aériens. L’évolution des tarifs aériens qui ont pu être relevés a été imputée aux tarifs manquants de la même catégorie, de sorte que ces derniers n’ont pas d’influence sur les résultats. Les tarifs aériens mis à part, la qualité des relevés pour l’IPC en juillet 2020 correspond aux standards habituels.


Indice genevois des prix à la consommation selon le groupe de dépenses, en juillet 2020


Prochaine publication sur ce thème : le 03 septembre 2020, à 08h30.

Pour en savoir plus

Tableaux et graphiques disponibles sous : Prix à la consommation.


Dans le reste de l'actualité

Entre le 01/08/2020 et le 31/12/2020 (domaine 05_02) : 3 actualité(s)

Afficher par page 1