L'essentiel en bref

Vous souhaitez travailler dans une école privée ? Vous devez vous adresser directement à l’établissement de votre choix. Les écoles privées s’occupent elles-mêmes du recrutement de leurs collaborateurs.

Dans ce livret, nous vous donnons des informations générales et quelques conseils. Ces renseignement sont utiles également après que vous êtes engagé.

La direction d’une école privée est seule responsable de la qualité et de la fiabilité de son corps enseignant, ainsi que de l’ensemble de son personnel.

Les critères et les procédures d’engagement varient d’un établissement privé à l’autre. Il n’existe pas de diplôme spécifique pour enseigner dans ce type d’écoles.

Avant de postuler, il faut vérifier que vous remplissez l’ensemble des critères de compétences.

D'autres informations sont à connaître concernant les spécificités des procédures d’engagement.

Il n’existe pas de convention collective de travail (CCT) dédiée au secteur de l'enseignement privé. Vous allez donc établir votre contrat de travail directement avec l’établissement. C'est le droit du travail qui régit ce contrat.

Rôle de l'Etat

Le service de l'enseignement privé (SEP) de l'Etat a pour mission l'autorisation et la surveillance des écoles privées, ainsi que l'information au public en publiant notamment le répertoire des écoles privées autorisées.

Le service de l'enseignement privé ne prend pas en charge le placement des enseignants. Il est donc inutile de lui envoyer des demandes d'emploi. Le SEP n’est pas non plus habilité à intervenir dans la relation de travail entre employeur et employé, ni dans un éventuel conflit entre eux, qui est du ressort du Tribunal des Prud'hommes.


Détail des dispositions légales et réglementaires relatives à l'enseignement privé :

Loi sur l’instruction publique (LIP), chapitre VII  
Règlement relatif à l’enseignement privé

 

Compétences et garanties

Formation et dossier de candidature

Il n’existe pas de diplôme spécifique pour travailler dans une école privée. Chaque établissement sélectionne son personnel selon ses spécificités et exigences, mène ses recrutements et établit ses propres contrats.

Dans tous les cas, vous devrez néanmoins présenter à l’employeur des documents qui renseignent sur:

  • vos antécédents et moralité - notamment, références professionnelles et extrait de casier judiciaire; celui-ci devra être daté de moins de trois mois et présenté en original
  • vos aptitudes à enseigner et vos connaissances - notamment titres, diplômes, certificats de travail et attestations de formation continue.
Titulaire d’un diplôme étranger

Si vous êtes titulaire d'un diplôme étranger, l'employeur appréciera de cas en cas. Le secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) est l'organe compétent pour accorder une équivalence avec les certificats fédéraux de capacité, les brevets fédéraux ou les diplômes HES. La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) est l'organe compétent pour reconnaître l'équivalence des diplômes étrangers dans le domaine de l'enseignement et de la pédagogie spécialisée. Le cas échéant, elle délivre une attestation officielle certifiant que le diplôme équivaut au diplôme suisse.

Le centre d'information Swiss ENIC renseigne sur les questions de reconnaissance des diplômes de l'enseignement supérieur dans le cadre européen.

Compétences non certifiées

Si vous avez des compétences non certifiées, vous pouvez procéder à un bilan de compétences auprès du Centre de bilan de Genève (CEBIG) ou convenir avec votre futur employeur d'une formation continue en cours d'emploi menant à une certification.

Formation continue de la direction et du corps enseignant

Les directions d'écoles privées ont la possibilité de suivre les formations certificatives et diplômantes en gestion et administration d'institutions de formation FORDIF.

Le corps enseignant des écoles privées peut participer - dans la limite des places disponibles et gratuitement - aux cours de formation continue organisés par l'Etat. Vous êtes invité à manifester votre intérêt pour une telle formation auprès de la direction de votre école. Cette dernière contactera le service formateur concerné, en lui transmettant par e-mail vos coordonnées complètes ainsi que le numéro et le titre du cours choisi :

Contrat et droit du travail

A Genève, il n'existe pas de Convention collective de travail (CCT) spécifique au secteur de l'enseignement privé. Ainsi, ne sont réglementés aucun:

  • contrat type spécifique
  • échelle de salaires de référence

Exception: la convention visant les établissements membres de la Confédération des écoles genevoises de musique, danse et théâtre (CEGM).

L'élaboration des contrats de travail ainsi que le règlement des conflits sont régis essentiellement par le droit du travail. Vous devez recourir aux services d’un conseiller juridique pour tout:

  • renseignement
  • conseil
  • litige

ou solliciter l'office cantonal de l'inspection et des rapports de travail (OCIRT) ou un syndicat d'employés.

 

Procédure d’engagement

Offres d’emploi

Pour connaître les places de travail disponibles dans les écoles privées, vous avez plusieurs possibilités:

  • consulter la presse spécialisée et les journaux locaux
  • effectuer des recherches sur Internet
  • envoyer des demandes spontanées directement aux écoles, en consultant le répertoire des écoles privées

L’office régional de placement (ORP) conseille et met en contact gratuitement les demandeurs d'emploi avec les employeurs.    

Engagement

Pour postuler, vous devrez adresser votre dossier de candidature directement à la direction de l'école privée de votre choix, qui examinera votre dossier. Elle vérifiera que vous présentiez bien les garanties exigées par les disposition légales et réglementaires relatives à l'enseignement privé.

Obtenir un extrait de casier judiciaire

L'extrait de casier judiciaire s'obtient dans votre pays de résidence:

L'extrait du casier judiciaire doit être présenté en original et daté de moins de trois mois. Les actes de mœurs établis par des communes ou des municipalités ne sont pas acceptés.

L'original d'une traduction effectuée à Genève par un traducteur-juré peut être exigé. Ceci dans le cas où l'extrait de casier judiciaire est fourni en langue étrangère autre que l'allemand, l'italien, l'espagnol ou l'anglais.

Permis de séjour/travail

L'employeur et le candidat entreprennent ensemble les démarches éventuellement nécessaires auprès du service étrangers de l’office cantonal de la population et des migrations (OCPM) pour l'obtention d'une autorisation de séjour et/ou de travail.

Ensemble, vous remplirez le formulaire approprié et c'est votre employeur qui la fera parvenir au service de l'enseignement privé:

  • obligatoirement avec le dossier de demande d'ouverture d'une école privée et avec les bilans annuels durant les trois premières années d’activité
  • sur demande du SEP au cours de l'activité ordinaire de l'école.