L'essentiel en bref

Une intoxication alimentaire est une maladie généralement accidentelle. Elle est provoquée par l'ingestion d'aliments (nourriture ou boisson) contaminés et/ou souillés par :

  • des agents pathogènes infectieux (ex : bactéries, virus ou parasites),
  • des produits toxiques ou non comestibles (ex : allergènes, composés chimiques, métaux lourds, médicaments, toxines, champignons vénéneux, etc.).

Le délai entre la consommation d'un aliment contaminé et la survenue du premier symptôme peut aller de quelques minutes à plusieurs jours en fonction de la cause du problème. Par conséquent, il n'est pas toujours facile d'identifier clairement l'origine d'une intoxication alimentaire.

Si vous êtes victime d'une intoxication alimentaire, que vous avez constaté des produits alimentaires périmés, altérés en vente dans un commerce, des problèmes d'hygiène dans un restaurant ou un établissement alimentaire ou encore un problème avec l'eau potable, nous vous conseillons d'informer le SCAV pour que le service procède aux vérifications nécessaires et prenne les mesures appropriées afin d'éviter que d'autres personnes soient intoxiquées et tombent malades.

Victime d'une intoxication alimentaire. Que faire ?

  • Consulter votre médecin.
  • En cas de crise aigüe, appeler immédiatement le 144 (depuis la suisse) pour une aide médicale en urgence.

   144

En attendant les secours, allongez-vous sur le côté et ne mangez rien.

  • Si vous avez des doutes sur la comestibilité d'un produit qui a été consommé par vous-même ou votre entourage (ex : plantes, champignons, produits ménager, etc.), contacter Tox Info Suisse en composant le 145 (depuis la Suisse). Cette ligne est accessible 7j/7 et 24h/24.

   Tox Info Suisse 145

  • Si l'intoxication alimentaire a eu lieu dans un établissement public du canton de Genève, nous vous recommandons d'avertir le SCAV pour que le service procède aux vérifications nécessaires et prenne les mesures appropriées afin d'éviter que d'autres personnes soient intoxiquées et tombent malades.

Problèmes avec des aliments dans les commerces

  • Si vous constatez des problèmes d'hygiène
  • Si vous remarquez de mauvaises pratiques de manipulation et/ou de conservation des aliments
  • Si vous observez des denrées alimentaires qui ne devraient pas être proposées à la vente (ex : date de péremption dépassée, aliment altéré ou pourri, etc.)
  • Si vous avez été intoxiqué-e à la suite de la consommation d'un aliment

Vous pouvez en informer directement le commerce concerné pour qu'il puisse prendre des mesures correctives immédiates. La plupart du temps cela peut suffir à résoudre un problème et le commercant pourra, le cas échéant, vous rembourser ou remplacer le produit concerné.

Nous vous recommandons également de dénoncer le cas et d'avertir le SCAV pour que le service procède aux vérifications nécessaires (inspection, prélèvements et analyses d'échantilons). Si besoin, le service imposera les mesures nécessaires pour rétablir une situation sûre et conforme aux exigences légales, corriger les défauts observés ou interdire la commercialisation des aliments pouvant mettre en danger la santé.

Afin de pouvoir identifier et trouver la personne légalement responsable des problèmes constatés (le restaurateur, le fabricant ou l'importateur), le SCAV a besoin d'un maximum de renseignements (ex : nom et adresse du commerce, date du constat ou de l'achat, description du problème, photos, ...).

Si votre plainte concerne des produits achetés/vendus ou des problèmes constatés hors du canton de Genève, il vous faut prendre contact avec l'autorité compétente du canton concerné

Si votre plainte concerne des produits achetés à l'étranger, le SCAV ne pourra malheureusement rien faire. Il vous faut, le cas échéant, contacter les autorités du pays concerné.

Problèmes d'hygiène dans un restaurant ou un commerce d'alimentation

  • Si vous constatez des problèmes d'hygiène
  • Si vous remarquez de mauvaises pratiques de manipulation et/ou de conservation des aliments
  • Si vous observez des denrées alimentaires ou des plats qui ne devraient pas être proposés à la vente (ex : date de péremption dépassée, aliment altéré ou pourri, etc.)

Même si ce n'est pas toujours facile, vous pouvez en informer directement l'établissement concerné pour qu'il puisse prendre de lui-même des mesures correctives immédiates. La plupart du temps cela peut suffir à résoudre un problème ponctuel.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de dénoncer la situation et d'avertir le SCAV

Signaler un problème de sécurité alimentaire

Nous vous recommandons de dénoncer ou de signaler le cas au service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) :

  1. Rassemblez toutes les informations utiles (nom de l'établissement, adresse, date, heure, problèmes observés, produits concernés, défauts constatés, etc.). N'hésitez pas à prendre des photos. Toutes les informations sont précieuses afin de déterminer la personne légalement responsable du problème (ex : le restaurateur, le fabricant, l'importateur) et pour intervenir au bon endroit.
  2. Remplissez le formulaire de dénonciation du SCAV.

Si vous disposez d'un compte e-démarches : vous pouvez dès à présent remplir le formulaire.

Si vous ne disposez pas d'un compte e-démarches : afin de pouvoir remplir le formulaire, nous vous invitons d'abord à vous inscrire pour vous créer un compte (la procédure prend à peine 1 minute). Une fois votre compte e-démarche créé, vous pouvez remplir le formulaire.

Pour toute question complémentaire concernant l'inscription aux e-démarches, vous pouvez consulter la page dédiée à l'inscription aux e-démarches.

 

Les dénonciations anonymes ne sont pas prises en considération.

Le SCAV est soumis au secret de fonction. Votre identité ne sera donc révélée à aucun moment. De la même manière, vous ne pourrez connaître les suites données à votre dénonciation.

 

Le SCAV réalisera un contrôle de l'établissement concerné dans les meilleurs délais en effectuant une inspection et/ou des prélèvements d'échantillons pour analyses. Si besoin, le service imposera les mesures nécessaires pour rétablir une situation sûre et conforme aux exigences légales, corriger les défauts observés ou interdire la commercialisation des aliments pouvant mettre en danger la santé.

 

Le SCAV traite uniquement les cas concernant des établissements situés dans le canton de Genève.

Si le problème est survenu ailleurs en Suisse, il vous faut prendre contact avec l'autorité compétente du canton concerné