L'essentiel en bref

Vous souhaitez protéger l'aéroport et les sites diplomatiques, assurer la surveillance des prévenus et détenus, aider à refouler les personnes interdites de territoire? Vous aimez résoudre des conflits et travailler en équipe? Alors le métier d’assistant ou assistante de sécurité publique (ASP3) est fait pour vous. Découvrez-le en images!

Si vous remplissez tous les prérequis et que vous possédez les qualités recherchées, vous pouvez postuler pour devenir assistant ou assistante de sécurité publique pour appuyer la police cantonale genevoise et l'Office cantonal de la détention sur trois fronts. Au terme de votre formation, vous bénéficierez en outre de nombreux avantages.

 

M'abonner à la newsletter

Prérequis pour devenir ASP3

Pour déposer une candidature, vous devez répondre aux prérequis suivants :

 

Critères impératifs

  • L'âge limite d'admission : avoir entre 20 et 45 ans
  • La nationalité : être de nationalité suisse ou en possession d’un permis C
  • La langue française : avoir une attestation de réussite de l’épreuve de base de français organisée par l’UNIGE  Inscription en ligne
  • La pratique d'une langue étrangère : la connaissance d'une deuxième langue est un atout

  • La formation : avoir terminé avec succès une formation post-obligatoire de 3 ans, reconnue sur le plan fédéral
  • La moralité : disposer d'un casier judiciaire vierge, sans antécédents judiciaires, sans poursuites ni d'actes de défaut de biens
  • Le permis de conduire : être en possession du permis de conduire catégorie B et A1 (sans restriction) avant le début de la formation
  • Le service militaire : pour les personnes de nationalité suisse ou de moins de 25 ans en phase de naturalisation; avoir terminé son service obligatoire (école de recrue ou service civil) ou être soumis à la taxe d'exemption, ceci avant le début de la formation
  • Les tatouages ou assimilés : ne pas porter de tatouages, ni de piercings ou d’implants portant atteinte à l'image de la police
  • L'expérience : la personne qui n'est titulaire d'aucun titre de formation reconnu équivalent à un CFC doit être au bénéfice d'une expérience professionnelle d'au moins 7 ans dans la sécurité privée

 

Documents étrangers

Vous devez faire reconnaître vos diplômes et certificats étrangers afin de pouvoir postuler. Pour savoir à qui vous adresser, veuillez-vous renseigner sur le site du point de contact pour la reconnaissance des diplômes : autorités compétentes en matière de reconnaissance de diplômes.

Pour ce faire, vous devez d’abord faire traduire vos documents par un traducteur professionnel officiel.

Si vous êtes en possession d’un permis de conduire étranger, vous devez avoir obtenu l’équivalence pour la catégorie A2 avant de débuter votre formation.

 

CFC par validation de vos acquis

Vous avez une solide expérience dans un domaine reconnu de la formation professionnelle (restauration, bureautique, métiers du bâtiment, informatique, commerce, santé, etc…), mais vous n'avez pas le diplôme qui atteste de vos compétences. Renseignements sur le site de l'Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue.

 

Critères souhaitables

  • Détenir un permis de conduire D1
  • Posséder un bon niveau de dactylographie. Méthode des dix doigts à l'aveugle et être capable de taper 120 frappes/minute
  • Etre capable de nager 400m non-stop

 

Critères médicaux pour devenir ASP3

Visite médicale

Chaque personne qui postule à une fonction d'assistant ou d'assistante de sécurité publique (ASP3) doit passer un examen médical. À cette occasion, vous devez annoncer toute affection en cours ou en voie de guérison.

 

Vous devez en tous les cas:

  • Être en bonne santé
  • Ne pas souffrir de dépendance
  • Ne pas consommer ni avoir consommé des drogues illégales
  • Ne pas être en situation d’obésité (soit un BMI supérieur à 30)
  • Ne pas souffrir de diabète insulino-dépendant

Le corps médical décide, sans recours possible, si l'état de santé du candidat ou de la candidate est jugé satisfaisant ou non lors de la visite médicale.

 

Acuité visuelle

L’acuité visuelle minimale pour être jugé apte correspond à une correction de ≥ 0.8 d’un œil et de ≥ 0,5 de l’autre. Une diminution du champ visuel, une diplopie, du strabisme ou une anomalie de la vision des couleurs peuvent mener à l’exclusion du processus de recrutement.

En cas de port de lunettes ou de verres de contact, vous devez faire remplir un formulaire d'acuité visuelle par un médecin ophtalmologue. Les certificats établis par les opticiens ne sont pas reconnus.

 

Capacités auditives

Pour être jugé apte, vous devez entendre une voix normale à 3 mètres, pour chaque oreille.

Il convient de réaliser un audiogramme en cas de doute. Un avis spécialisé est aussi recommandé en cas d’usage d’un appareil monaural, Le port d’un appareillage acoustique est en principe un critère éliminatoire.

 

Autres affections

D’autres maladies ou affections constituent des critères d’inaptitude:

  • Les maladies ostéo-articulaires qui limitent le port de charge ou les efforts physiques
  • Les maladies psychiques (troubles bipolaires, psychotiques, états dépressifs)
  • Les varices
  • Le bégaiement

 

Vous pouvez prendre contact avec le service santé du personnel de l'État de Genève pour toutes questions médicales en lien avec l'engagement d'ASP3 au +41 (0)22 388 11 20

 

Tatouages ou assimilés

Le tatouage relève à la fois de l'intégrité corporelle et des libertés individuelles. Dès lors, les tatouages visibles ne peuvent pas faire l'objet d'une interdiction générale et totale.

 

Les tatouages pour le personnel en uniforme, sont autorisés, à l'exception de ceux :

  • situés sur les mains
  • situés sur le visage, sauf pour le maquillage permanent
  • représentant des scènes morbides, à connotation sexuelle, politique, religieuse, extrémiste et/ou qui de toute autre manière pourraient contrevenir aux valeurs éthiques, morales et déontologiques

 

Les piercings portant atteinte à l'image de l'institution et du personnel, et présentant un risque de blessure accru pour son porteur, sont prohibés. Il s'agit :

  • des piercings visibles lorsque le collaborateur ou la collaboratrice est en service, en uniforme ou en tenue civile, hormis les boucles d'oreilles portées sur le lobe. Dès lors, ces piercings doivent être amovibles de façon à pouvoir être retirés en tout temps
  • de tout motif/symbole considéré comme incompatible avec la fonction, y compris lorsque le piercing est caché sous les vêtements

 

Les règles en vigueur pour les tatouages et les piercings sont également valables pour toutes autres méthodes de modification corporelle (implants, écarteur d'oreille, etc.)

 

Lorsque vous postulez, vous devez annoncer spontanément tout tatouage, piercing et autres modifications corporelles.

 

Vous devez également en informer l’officier lors de votre entretien d’embauche. Dans le cas contraire, des sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion du processus de sélection et ou de l'école de formation, peuvent être prises.

 

Couverture vaccinale

 

Bien que n’ayant pas d’influence sur l’aptitude, une évaluation de la couverture vaccinale (centrée sur les risques biologiques chez les ASP) sera effectuée pour les candidats et candidates retenus. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B, le tétanos et le ROR (rougeole-oreillons-rubéole) doit être à jour au plus tard pour l'entrée à l'école de formation.

 

Le candidat ou la candidate est seul-e responsable des démarches nécessaires à accomplir auprès de son médecin traitant afin de mettre à jour sa couverture vaccinale et compléter le certificat immunitaire ci-joint.

 

Sur la base de ce document, un contrôle de l'état d'avancement des vaccinations sera effectué par le personnel du service de santé de l'Etat lors de la séance de signature des contrats.

Les autres vaccinations du plan de vaccination suisse restent également recommandées mais elles ne constituent pas des mesures de prévention des risques professionnels.

Qualités recherchées pour devenir ASP3

Compétences requises

En plus de remplir les prérequis indispensables, vous devez posséder les qualités suivantes pour devenir assistant ou assistante de sécurité publique (ASP3):

  • Être capable de travailler à la fois en équipe et de manière indépendante
  • Pouvoir vous adapter, prendre des décisions et faire preuve d’autonomie
  • Savoir gérer des conflits
  • Dialoguer avec aisance

 

Compétences souhaitables

Il est également recommandé de:

  • Détenir un permis de conduire D1
  • Détenir le permis de port d’arme
  • Posséder une expérience professionnelle préalable dans le domaine de la sécurité
  • Posséder un bon niveau de dactylographie

Comment postuler comme ASP3

Vérifiez que vous remplissez toutes les conditions d’admission.

Vous pouvez postuler tout au long de l’année. Mais, pour autant que vous remplissiez les conditions d’inscription, seul le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité (CFPS) pourra décider de la session de recrutement à laquelle vous pourrez participer.

 

Inscriptions

Votre dépôt de candidature se déroule en deux phases distinctes et obligatoires :

  1. Inscrivez-vous en ligne
  2. Vous devez ensuite imprimer ce formulaire, le dater, le signer et y apposer votre photo en format passeport. Envoyez votre dossier en format papier et la totalité des annexes exigées à l’adresse suivante:
Centre de formation de la police et des métiers de la sécurité
recrutement ASP3
Rue de la Fontenette 18
1227 Carouge

 

Attention: L’absence d’un document requis annule systématiquement votre candidature.

 

Convocation

Avant d’envoyer votre dossier de candidature, vérifiez que votre adresse email soit valable. Une fois votre dossier validé par la commission d’experts compétente, vous recevrez une convocation au processus de recrutement par courrier électronique.

Vous ne pourrez pas choisir votre session de recrutement. Cette décision revient au CFPS, selon les besoins de l’employeur.

 

Processus de recrutement

Pour pouvoir vous présenter au concours d’admission, vous devez remplir une série de critères préliminaires:

NOUVEAU : depuis 2017, l’examen de français, organisé par l’Université de Genève, est composé d'une épreuve de base. Vous devez impérativement valider cette épreuve avant même de postuler.

L’attestation de français obtenue lors d'un processus de sélection de la police cantonale ou municipale dispense le candidat d'un nouvel examen (cette attestation est valable 3 ans depuis sa date d'émission). Seule l'attestation délivrée par l'UNIGE est reconnue.

 

Le processus de recrutement se déroule en quatre étapes chronologiques. Chaque étape doit être réussie pour recevoir la convocation suivante :

1ère étape

2ème étape

  • Entretien avec des psychologues

3ème étape

  • Entretien de motivation

Une fois cette troisième étape validée, vous intégrez le bassin de relève. Vous pouvez y rester pendant 2 ans sans devoir repasser l’intégralité du concours d’admission.

Passé ce délai de 2 ans, si vous n’avez toujours pas commencé l’école d'ASP, vous devrez déposer une nouvelle candidature et recommencer le processus de recrutement depuis le début.

Durant ces deux années, vous pourrez être contacté à tout moment pour intégrer l’école d'ASP. Vous devrez alors valider l'étape finale (4ème étape).

4ème étape

  • Test de condition physique organisé par le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité, pour évaluer votre condition physique avant le début de la formation.
  • Visite médicale prévue par le service de santé du personnel de l'Etat.
  • Enquête de moralité conduite par la police cantonale.

Si vous validez cette dernière étape, vous serez alors convoqué à une séance de signature des contrats au moins trois mois avant le début de votre formation initiale.

 

Dispositions particulières

Vous devrez indiquer sur votre formulaire en ligne comme quoi vous avez pris connaissance des dispositions particulières et que vous êtes prêt à vous engager à les respecter.

 

Péparer son examen d'entrée

Il est recommandé de se préparer pour garantir la réussite de son processus de recrutement. Quelques supports utiles :

Calendrier des processus de recrutement

Seule la direction du CFPS peut choisir la session durant laquelle vous serez évalué, en fonction des besoins de l’employeur. Jusqu'à 9 sessions ont lieu chaque année :

Session 8/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 14 ou 15 octobre 2019
  • Entretien avec des psychologues : 18,  28 ou 30 octobre 2019
  • Entretien de motivation : 5, 6 ou 7 novembre 2019
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 9/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 11 ou 12 novembre 2019
  • Entretien avec des psychologues : 15, 18 ou 19 novembre 2019
  • Entretien de motivation : 26, 27 ou 28 novembre 2019
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 1/2020

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 9 ou 10 janvier 2020
  • Entretien avec des psychologues : entre le 15 et le 22 janvier 2020
  • Entretien de motivation : 28, 29 ou 30 janvier 2020
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 2/2020

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 20 ou 21 février 2020
  • Entretien avec des psychologues : entre le 2 et 6 mars 2020
  • Entretien de motivation : 17, 18 ou 19 mars 2020
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 3/2020

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 19 ou 20 mars 2020
  • Entretien avec des psychologues : entre le 30 mars et le 3 avril 2020
  • Entretien de motivation : 21, 22 ou 23 avril 2020
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 4/2020

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 4 ou 6 mai 2020
  • Entretien avec des psychologues : entre le 11 et 15 mai 2020
  • Entretien de motivation : 27, 28 ou 29 mai 2020
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 5/2020

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique, entretien préalable : 25 ou 26 mai 2020
  • Entretien avec des psychologues : entre le 8 et le 12 juin 2020
  • Entretien de motivation : 23, 24 ou 25 juin 2020
  • Début d'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

 

 

Décision d’admission

À l’issue de l’ensemble des épreuves de recrutement, la décision d’admission revient à une commission d’examen composée d’experts-es présents-es durant la session d’évaluation. Ce même panel d’experts-es décide si vous remplissez ou non les conditions d’inscription. Il est dirigé par le responsable de la formation.

Les conditions d’admission découlent de la loi générale relative au personnel de l’administration cantonale et des établissements médicaux (B 5 05 LPAC), de la loi sur la police (F 1 05 LPol).

 

Vous serez exclu du concours d’admission par la commission d’experts si:

  • Vous ne vous présentez pas aux différentes étapes
  • Vous utilisez des moyens auxiliaires non autorisés
  • Vous trompez les experts-es
  • Vous ne respectez pas les horaires de convocation
  • Vous n’adoptez pas un comportement adéquat

Le nombre d'aspirants et aspirantes admis à l’école n’est pas prédéterminé. Il est fixé par l'employeur, soit le département en charge de la police et de la détention.

 

En cas d’échec

Si vous ne validez pas l’une ou l’autre étape du concours d’admission, vous pouvez vous représenter ultérieurement, pour autant que vous remplissiez toujours les conditions d’inscription.

La direction du CFPS ne donne aucune information sur l’enquête de moralité, pour des raisons de confidentialité des dossiers de police et de secret de fonction.

Au-delà de trois échecs, vous devrez attendre trois ans avant de pouvoir renouveler votre candidature.

La formation d'ASP3

La formation d’assistant et assistante de sécurité publique (ASP3) dure quatre mois. Elle se déroule à Genève et à l’Académie de police de Savatan (VD). Une fois achevée, la formation donne droit à un certificat reconnu par l'Institut suisse de police (ISP).

 

Admission

Seuls les candidats et candidates qui ont réussi l’intégralité du processus de recrutement pourront intégrer l’école de formation. Toutefois, la date d’entrée à l’école n’est pas définie à la fin du processus de recrutement. Elle dépend des besoins de l’employeur.

L’admission est signifiée par écrit au minimum 3 mois avant le début de la formation. Les futurs-es ASP3 sont ainsi convoqués à une séance de signature de leur contrat dans un délai plus long que le maximum légal pour la résiliation des rapports de travail.

 

Matières

La formation initiale allie théorie et pratique pour préparer au mieux les futurs-es ASP3. Les matières enseignées sont aussi variées que les compétences requises dans cette profession:

  • Droit pénal et civil
  • Loi sur les armes
  • Psychologie de l’intervention
  • Police de proximité
  • Éthique, déontologie, Droits de l’Homme
  • Français
  • Tir
  • Techniques et tactiques d’intervention
  • Circulation routière
  • Engagements opérationnels en fonction de l’actualité
  • Connaissances psychologiques (accueil de victimes, gestion de conflits, témoignages, etc.)
  • Multiples disciplines sportives
  • Formation sanitaire
  • Particularisme
  • Culture générale

 

Certification

L'instance formatrice authentifie la formation initiale de l'assistant et assistante de sécurité publique (ASP3) par la délivrance d'un certificat de réussite.

 

Après l’obtention de la certification

Les candidats et candidates doivent porter l’uniforme durant toute la formation. Mais les aspirants et aspirantes seront assermentés devant le Conseil d’État et promus Assistant ou Assistante, seulement après l’obtention du certificat.

Les ASP3 seront confirmés dans leur profession suivant une période probatoire de 24 mois.

L’affectation des ASP3 résulte d’une appréciation globale prenant en compte les besoins des services, les aspirations des candidats et candidates ainsi que de leurs résultats à l’examen final.

Faire carrière comme ASP3

Carrière

Les assistants et assistantes de sécurité publique (ASP3) renforcent le personnel de la police et de la détention sur trois fronts:

 

La protection des sites diplomatiques et de l'aéroport

En tant qu’auxiliaires de police dotés de pouvoirs d’autorité, les ASP3 veillent au bon déroulement des activités diplomatiques et aéroportuaires. La police internationale supervise de telles missions mais leur cadre est défini par l’ensemble des dispositions légales fédérales et cantonales.

La surveillance des détenus et détenues

Les ASP3 peuvent être amenés à:

  • Organiser le transfert des prévenus et des détenus
  • Surveiller les prévenus-es et les détenus-es dans les locaux de rétention de la police, des instances judiciaires et des violons du palais de justice
  • Gérer l’admission des prévenus-es et des détenus-es aux violons de l’hôtel de police
  • Surveiller les prévenus-es et les détenus-es dehors des établissements pénitentiaires
  • Assurer la police des audiences de la justice

Le refoulement des personnes interdites de séjour sur le territoire genevois

Enfin, les ASP3 peuvent se spécialiser dans le domaine de la lutte contre la migration illicite:

  • Ils collaborent alors avec la police des étrangers, conformément aux législations cantonale et fédérale en la matière
  • Ils accomplissent de manière indépendante l’intégralité des tâches judiciaires et administratives liées à leur fonction. Si nécessaire, ils peuvent faire usage de la contrainte, comme le prévoient la Loi sur les étrangers, la Loi sur l’asile et la Loi sur l’usage de la contrainte
  • Sous la conduite de la hiérarchie policière, ils assument toutes les tâches en lien avec les refoulements, les extraditions et les réadmissions

 

 

Rémunération

Dès que vous avez terminé la formation d’ASP3, vous bénéficierez de trois avantages majeurs:

  • Un salaire de classe 12 et des rapports de service régulés par les dispositions de la loi générale relative au personnel de l’administration cantonale et de la loi sur la police
  • Le versement d’indemnités à hauteur de CHF 859.50 par mois, en raison des risques inhérents à la fonction
  • L’obtention d’une attestation de formation reconnue pas l'Institut suisse de police (ISP)

 

Vacances et horaires

  • Les assistants et assistantes de sécurité publique (ASP3) travaillent en horaire irrégulier, à hauteur de 40 heures par semaine
  • Les assistants et assistantes de sécurité publique (ASP3) ont droit à 25 jours de vacances par an

 

Vos avantages

  • Vous intégrerez une administration publique dont les valeurs essentielles sont le respect, l’intégrité, l’impartialité et la disponibilité ; où l’égalité entre hommes et femmes est garantie
  • Vous profiterez de prestations sociales de qualité, développerez des compétences grâce à une offre en formations continues importante et variée et bénéficierez de possibilités d’évolution tout au long de votre parcours

 

Informations complémentaires

Pour tout autre renseignement, veuillez contacter:

Le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité
Rue de la Fontenette 18
1227 Carouge

Info recrutement au : n° +41 22 427 67 00 ou recrutement@police.ge.ch

Info métier et événements au : n° +41 22 327 50 50 ou devenez@police.ge.ch

 

Retrouvez l'ensemble de nos événements en lien avec la promotion des métiers de la sécurité l'adresse devenez.ge.ch.