L'essentiel en bref

Si vous remplissez les prérequis, les critères médicaux d’aptitude et que vous possédez les qualités requises, vous pouvez postuler de manière permanente au processus de recrutement de la police genevoise. Une fois la formation achevée, vous serez prêts pour faire carrière au sein de la police cantonale.

 

Questions fréquemment posées :

Pour facilité la lecture de cette FAQ, le masculin générique est utilisé pour désigner les deux sexes.

J'ai un brevet fédéral d'agent de détention suisse, existe-t-il une passerelle pour devenir policier ?

Non, Il n'existe pas de passerelle entre la police cantonale genevoise et l'Office cantonale de la détention. Vous devez pouvoir répondre aux prérequis pour suivre une école de police afin d'être en possession d'un brevet fédéral de policier. Les prérequis ne souffrent d'aucune exception.

 

J’ai un brevet fédéral de garde-frontière suisse, existe-t-il une passerelle pour devenir policier ?

Oui, Il existe une passerelle entre la police cantonale genevoise et le corps des gardes-frontières.

Celui ou celle qui a acquis les compétences opérationnelles ailleurs que dans une école de police peut être admis à l’examen après une année d’expérience professionnelle et une formation complémentaire d'une durée de 3 mois au maximum (consistant en une préparation à l’examen).

Cependant, le candidat doit pouvoir répondre aux prérequis pour suivre une école de police, ceux-ci ne souffrent d'aucune exception. Le prétendant dépose sa candidature comme tout autre candidat et suit le processus normal de recrutement police. En fonction de ses résultats, il pourra directement être affecté dans un des services de la police cantonale et suivra des cours de particularismes nécessaires à l’obtention du brevet fédéral de policier.

Je suis policier ou gendarme de la communauté européenne (CE), existe-t-il une passerelle ?

Non, Il n'existe pas de passerelle entre la police cantonale genevoise et les polices/gendarmeries de la communauté européenne. Vous devez pouvoir répondre aux prérequis pour suivre une école de police afin d'être en possession d'un brevet fédéral de policier. Les prérequis ne souffrent d'aucune exception

Je n'ai pas la nationalité suisse, puis-je devenir policier ?

Oui, mais vous devez avoir les critères qui vous permettent d'être en possession de la nationalité suisse avant l'obtention de votre brevet fédéral de policier et entreprendre les démarches auprès du service de la naturalisation. Cette dernière doit dès lors intervenir durant votre année de formation car vous ne pouvez pas être assermenté policier sans posséder la nationalité helvétique. Pour des questions relatives à votre naturalisation, nous vous prions de contacter le service de la naturalisation qui seul, est à même de vous répondre quant à votre situation.

 

Engage-t-on des policiers confédérés avec un brevet de policier ?

Oui, nous recherchons des policiers déjà au bénéfice d'un brevet fédéral de policier (BFP). Le policier confédéré a la possibilité d'envoyer son curriculum vitae, une lettre de motivation, une copie de son BFP ou certificat de policier à Madame la Commandante de la police (corps de police - Commandante de la police - CP 236 - 1211 Genève 8).

Déjà formé, le policier ou la policière n'effectue pas de formation initiale. Il ou elle est donc directement engagé-e dans un poste ou une brigade, avec un grade correspondant à ses qualifications. Les policiers et policières avec BFP peuvent postuler comme policier ou assistant de sécurité publique.

 

Engage-t-on des "experts" ?

Les tâches des policiers et policières formés-es pour la brigade de police technique et scientifique (BPTS) sont de documenter et investiguer des scènes de crime (cambriolages, homicides, agressions, incendies, etc.), de rechercher et sauvegarder des traces, ainsi que de les exploiter et les gérer à des fins judiciaires. Ces tâches ont pour le but de prouver l'existence des infractions, d'expliquer le déroulement des faits et d'identifier des personnes. Pour travailler à la BPTS comme inspecteur scientifique, en plus des critères d'admission à l'école de police, le ou la candidat-e doit être au bénéfice d'un bagage scientifique et/ou technique ou d'une formation académique en police scientifique (bachelor ou master de l'Institut de police scientifique).

Nous n'engageons pour la BPTS que des personnes en possession d'un Bachelor ou Master en sciences forensiques et qui correspondent aux critères de sélection de la police cantonale genevoise. Les candidats et candidates engagés-es pour la police technique et scientifique le sont en principe pour une durée de 10 ans. Tout au long de la carrière du policier, des cours de formation continue, adaptés aux exigences et contraintes de ce métier et lui permettant de se spécialiser dans divers domaines de la police scientifiques, sont dispensés.

 

Je souhaite recevoir des informations sur le métier, le recrutement et la formation ?

Durant toute l'année, la police cantonale genevoise met en place des événements pour accueillir le public qui souhaite découvrir le métier de policier/policière. Retrouvez les dates, les prérequis et toutes les informations en lien avec nos événements sous la rubrique "Agenda - Prochains événements" du site devenez.ge.ch

 

Prérequis pour postuler à la police

Pour entrer à l’école d’aspirants et aspirantes, vous devez impérativement :

  • Avoir entre 20 et 35 ans, c’est-à-dire ne pas avoir moins de 20 ans ni 35 ans révolus, à la fin de la formation initiale.
  • Être de nationalité suisse ou en possession d’un permis de séjour donnant accès à la naturalisation. A noter que si vous avez plus de 25 ans, la naturalisation doit avoir lieu avant la fin de la formation académique (1ère année). Si vous avez moins de 25 ans, vous devez avoir obtenu la nationalité suisse et terminé votre service obligatoire avant le début de la formation initiale.
  • Avoir un casier judiciaire vierge, c’est-à-dire sans poursuite ni actes de défaut de biens et sans antécédents de police. Vous pouvez obtenir votre extrait du casier judiciaire dans n’importe quel office postal ou via le site du Département fédéral de justice et police.
  • Avoir terminé une formation post-obligatoire de 3 ans, reconnue sur le plan fédéral, soit être titulaire d’un CFC ou diplôme équivalent. (ECG, collège, école de commerce, gymnase, etc.)
  • Avoir réussi l’épreuve de base de français organisée par l’Université de Genève avant le processus de recrutement. Pour vous inscrire, rendez-vous sur le site de l’Université de Genève. Si vous envisagez de faire partie de la police judiciaire, vous devez aussi pouvoir justifier un niveau B2 dans une langue étrangère. L'évaluation linguistique.
  • Être en possession du permis de conduire catégorie B, voiture, et A1, moto – sans la restriction 45 Km/h, avant d’intégrer l’école de police.
  • Avoir terminé votre service obligatoire, c’est-à-dire votre école de recrue ou votre service civil ou être soumis à la taxe d’exemption, au début de la formation initiale.
  • Remplir les critères médicaux en matière de santé, d’acuité visuelle et de condition physique.
  • Ne pas porter de tatouages, ni de piercings ou d’implants portant atteinte à l'image de la police.
Il n'existe pas de passerelle entre la police cantonale genevoise et les polices de la CE.
Le fonctionnaire de police ou de gendarmerie de la CE doit pouvoir répondre à tous les prérequis, sans exception, pour suivre une école de police.
 

Documents étrangers

Vous devez faire reconnaître vos diplômes et certificats étrangers afin de pouvoir postuler. Pour savoir à qui vous adresser, veuillez-vous renseigner sur le site du point de contact pour la reconnaissance des diplômes : autorités compétentes en matière de reconnaissance de diplômes.

Pour se faire, vous devez d’abord faire traduire vos documents par des traducteurs professionnels.

Si vous êtes en possession d’un permis de conduire étranger, vous devez aussi avoir obtenu l’équivalence pour la catégorie A2 avant d’intégrer l’école de police.

 
 

CFC par validation de vos acquis

Vous avez une solide expérience dans un domaine reconnu de la formation professionnelle (restauration, bureautique, métiers du bâtiment, informatique, commerce, santé, etc…), mais vous n'avez pas le diplôme qui atteste de vos compétences. Renseignements sur le site de l'Office pour l'orientation, la formation professionnelle et continue.

 

Exceptions

Les policiers et policières détenteurs d'un brevet fédéral n'effectueront pas la formation initiale et peuvent directement postuler auprès de la police cantonale.

Pour postuler, envoyez votre CV et votre lettre de motivation à:
Madame la Commandante de la police
Corps de police
CP 236
1211 Genève 8

 

 

 

Critères médicaux pour postuler à la police

Visite médicale

Chaque personne postulant à une fonction de police doit passer un examen médical. À cette occasion, vous devez annoncer toute affection en cours ou en voie de guérison.

 

Vous devez en tous les cas:

  • Être en bonne santé
  • Ne pas souffrir de dépendance
  • Ne pas consommer ni avoir consommé des drogues illégales
  • Ne pas être en situation d’obésité (soit un BMI supérieur à 30)
  • Ne pas souffrir de diabète insulino-dépendant

 

Le corps médical décide, sans recours possible, si l'état de santé du candidat ou de la candidate est jugé satisfaisant ou non lors de la visite médicale.

 

Acuité visuelle

L’acuité visuelle minimale pour être jugé apte correspond à une correction de ≥ 0.8 d’un œil et de ≥ 0,5 de l’autre. Une diminution du champ visuel, une diplopie, du strabisme ou une anomalie de la vision des couleurs peuvent mener à l’exclusion du processus de recrutement.

En cas de port de lunettes ou de verres de contact, vous devez faire remplir un formulaire d'acuité visuelle par un médecin ophtalmologue. Les certificats établis par les opticiens ne sont pas reconnus.

 

Capacités auditives

Pour être jugé apte, vous devez entendre une voix normale à 3 mètres, pour chaque oreille.

Il convient de réaliser un audiogramme en cas de doute. Un avis spécialisé est aussi recommandé en cas d’usage d’un appareil monaural, le port d’un appareillage acoustique est en principe un critère éliminatoire.

 

Autres affections

D’autres maladies ou affections constituent des critères d’inaptitude:

  • Les maladies ostéo-articulaires qui limitent le port de charge ou les efforts physiques
  • Les maladies psychiques (troubles bipolaires, psychotiques, états dépressifs)
  • Les varices
  • Le bégaiement

 

Vous pouvez prendre contact avec le service santé du personnel de l'État de Genève pour toutes questions médicales en lien avec l'engagement de policier et policière au +41 (0)22 388 11 20

 

Tatouages ou assimilés

Le tatouage relève à la fois de l'intégrité corporelle et des libertés individuelles. Dès lors, les tatouages visibles ne peuvent pas faire l'objet d'une interdiction générale et totale.

 

Les tatouages pour le personnel en uniforme sont autorisés, à l'exception de ceux :

  • situés sur les mains
  • situés sur le visage, sauf pour le maquillage permanent
  • représentant des scènes morbides, à connotation sexuelle, politique, religieuse, extrémiste et/ou qui de toute autre manière pourraient contrevenir aux valeurs éthiques, morales et déontologiques

 

Les piercings portant atteinte à l'image de l'institution et du personnel de la police, et présentant un risque de blessure accru pour son porteur, sont prohibés. Il s'agit :

  • des piercings visibles lorsque le collaborateur et la collaboratrice est en service, en uniforme ou en tenue civile, hormis les boucles d'oreilles portées sur le lobe. Dès lors, ces piercings doivent être amovibles de façon à pouvoir être retirés en tout temps
  • de tout motif/symbole considéré comme incompatible avec la fonction, y compris lorsque le piercing est caché sous les vêtements.

Les règles en vigueur pour les tatouages et les piercings sont également valables pour toutes autres méthodes de modification corporelle (implants, écarteur d'oreille, etc.)

 

Lorsque vous postulez pour l’école de police, vous devez annoncer spontanément tout tatouage, piercing et autres modifications corporelles par le biais d'une rubrique figurant sur le formulaire d'offre de service.

 

Vous devez également en informer l’officier lors de votre entretien d’embauche. Dans le cas contraire, des sanctions pouvant aller jusqu'à l'exclusion du processus de sélection et ou de l'école de police, peuvent être prises.

 

Couverture vaccinale

Bien que n’ayant pas d’influence sur l’aptitude, une évaluation de la couverture vaccinale (centrée sur les risques biologiques chez les policiers et les policières) sera effectuée pour les personnes retenues. Ainsi, la couverture vaccinale contre l’hépatite B, le tétanos et le ROR (rougeole-oreillons-rubéole) doit être à jour au plus tard pour l'entrée à l'école de police.

 

Le candidat ou la candidate est seul responsable des démarches nécessaires à accomplir auprès de son médecin traitant afin de mettre à jour sa couverture vaccinale et compléter le certificat immunitaire ci-joint.

 

Sur la base de ce document, un contrôle de l'état d'avancement des vaccinations sera effectué par le personnel du service de santé de l'Etat lors de la séance de signature des contrats.

Les autres vaccinations du plan de vaccination suisse restent également recommandées mais elles ne constituent pas des mesures de prévention des risques professionnels

Qualités recherchées pour rentrer dans la police

Compétences requises

En plus de remplir les prérequis indispensables  et les critères médicaux, le métier de policier ou policière exige aussi de posséder des qualités et des compétences variées:

  • Apprécier le travail d’équipe
  • Faire preuve de persévérance
  • Posséder une bonne maîtrise du stress
  • Etre capable de prendre des décisions et de s’affirmer
  • Avoir une forte motivation et un haut degré d’autonomie
  • Adhérer aux valeurs de la société et faire preuve d’ouverture d’esprit pour s’adapter à une société cosmopolite et en changement constant
  • Détenir des capacités intellectuelles et physiques suffisantes pour suivre l’école d’aspirants, la formation continue et enfin exercer le métier
  • Accepter la discipline et le fait de porter une arme
  • Apprécier le contact humain et pouvoir résoudre les conflits
  • Savoir s’adapter, notamment lors de situations psychologiques difficiles

 

Compétences souhaitables

Il est également recommandé de:

  • Détenir un permis de conduire D1.
  • Comprendre et pouvoir s’exprimer à l’oral simplement dans au moins une langue étrangère, ce qui correspond à un niveau A2.
  • Posséder un bon niveau de dactylographie. A la fin de la formation initiale, vous devez savoir utiliser la méthode des dix doigts à l'aveugle et être capable de taper 90 frappes/minute.
  • Savoir nager 400m sans s'arrêter.

 

Comment postuler à la police

Vérifiez que vous remplissez toutes les conditions avant de vous inscrire au processus de recrutement de l’école de police.

Vous pouvez postuler tout au long de l’année, pour autant que vous remplissiez les conditions d’inscription. Seul le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité (CFPS) décide de la session de recrutement à laquelle vous participerez.

 

Inscriptions

Votre dépôt de candidature se déroule en deux phases distinctes et obligatoires :

  1. Inscrivez-vous en ligne
  2. Vous devez ensuite imprimer ce formulaire, le dater, le signer et y apposer votre photo en format passeport. Envoyez votre dossier en format papier et la totalité des annexes exigées à l’adresse suivante:
Centre de formation de la police et des métiers de la sécurité
recrutement policier et policière
Rue de la Fontenette 18
1227 Carouge
 

Attention: L’absence d’un document requis annule systématiquement votre candidature.

 

Convocation

Avant d’envoyer votre dossier de candidature, vérifiez que votre adresse email soit valable. Une fois votre dossier validé par la commission d’experts compétente, vous recevrez une convocation au processus de recrutement par courrier électronique.

Vous ne pourrez pas choisir votre session de recrutement. Cette décision revient au CFPS, selon les besoins de l’employeur.

 

Processus de recrutement

Pour pouvoir vous présenter au concours d’admission, vous devez remplir une série de critères préliminaires:

A noter que depuis 2017, l’examen de français, organisé par l’Université de Genève, est divisé en deux épreuves.

Epreuve de base: Vous devez valider la première partie avant même de postuler.

Epreuve complémentaire: Vous devez réussir la seconde partie à la fin du processus de recrutement.

Attention: Si vous avez obtenu votre attestation de français sous l’ancienne formule, c’est-à-dire avant 2017, celle-ci vaut pour les deux épreuves actuelles. Toutefois, elle n’est valable que pendant les 3 ans qui suivent la date d’envoi de votre candidature.

 

Le processus de recrutement se déroule en cinq étapes chronologiques. Chaque étape doit être réussie pour recevoir la convocation suivante :

2ème étape

  • Entretien de motivation, avec un instructeur et un officier
  • Entretien avec le service psychologique de la police

3ème étape

  • Entretien avec des officiers supérieurs
  • Mise en situation

4ème étape

  • Epreuve de français complémentaire


Une fois cette quatrième étape validée, vous intégrez le bassin de relève. Vous pouvez y rester pendant 2 ans sans devoir repasser l’intégralité du concours d’admission.

Passé ce délai de 2 ans, si vous n’avez toujours pas commencé l’école de police, vous devrez déposer une nouvelle candidature et recommencer le processus de recrutement depuis le début.

Durant ces deux années, vous pourrez être contacté à tout moment pour intégrer l’école de police. Vous devrez alors valider l'étape finale (5ème étape).

5ème étape

  • Test de condition physique organisé par le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité, pour évaluer votre condition physique avant le début de la formation.
  • Visite médicale prévue par le service de santé du personnel de l’Etat.
  • Enquête de moralité conduite par la police cantonale genevoise.

Si vous validez cette dernière étape, vous serez alors convoqué à une séance de signature des contrats au moins trois mois avant le début de votre formation initiale.

 

Dispositions particulières

Vous devrez indiquer sur votre formulaire en ligne comme quoi vous avez pris connaissance des dispositions particulières et que vous êtes prêt à vous engager à les respecter.

 

Préparer son examen d'entrée

Il est recommandé de se préparer pour garantir la réussite de son processus de recrutement. Quelques supports utiles :

 

 

Calendrier des processus de recrutement

Seule la direction du CFPS peut choisir la session durant laquelle vous serez évalué, en fonction des besoins de l’employeur. Jusqu'à 9 sessions ont lieu chaque année:

Session 3/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 28. 29 mars 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 8. 9. 12 avril  2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 29. 30 avril, 2 mai 2019
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 4/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 2. 3 mai 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 7. 9. 10 mai 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 20. 21. 22 mai 2019
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 5/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 3. 4 juin 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 11. 13. 14 juin 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 25. 26. 27 juin 2019
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 6/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 19. 20 août 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 26. 27. 30 août 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 9. 11. 13 septembre 2019 (à confirmer)
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 7/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 16. 17 septembre 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 23. 24. 26 septembre 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 7. 8. 9 octobre 2019 (à confirmer)
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 8/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 14. 15 octobre 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 18. 28. 30 octobre 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 5. 6. 7 novembre 2019 (à confirmer)
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

Session 9/2019

  • Test d'aptitudes physiques, test psychotechnique : 11. 12 novembre 2019
  • Entretiens de motivation et psychologues : 15. 18. 19 novembre 2019
  • Entretien avec officiers supérieurs, mise en situation : 26. 27. 28 novembre 2019 (à confirmer)
  • Début de l'école : en fonction des besoins de l'employeur et du niveau du candidat

 

Décision d’admission

A l’issue de l’ensemble des épreuves de recrutement, la décision d’admission revient à une commission d’examen composée d’experts-es présents-es durant la session d’évaluation. Cette commission décide si vous remplissez ou non les conditions d’inscription. Elle est dirigée par le responsable de la formation.

Les conditions d’admission découlent de la loi générale relative au personnel de l’administration cantonale et des établissements médicaux (B 5 05 LPAC), de la loi sur la police (F 1 05 LPol), de la loi sur la formation professionnelle (LFPr), du règlement concernant l’examen fédéral de police et de l’ordonnance sur la formation professionnelle (OFPr).

 

Vous serez exclu-e du concours d’admission par la commission d’experts-es si:

  • Vous ne vous présentez pas aux différentes étapes
  • Vous utilisez des moyens auxiliaires non autorisés
  • Vous trompez les expert-e-s
  • Vous ne respectez pas les horaires de convocation
  • Vous n’adoptez pas un comportement adéquat

Le nombre d'aspirants et d'aspirantes admis à l’école n’est pas prédéterminé. Il est fixé par l'employeur, soit le département en charge de la police.

 

En cas d’échec

Si vous ne validez pas l’une ou l’autre étape du concours d’admission, vous pouvez vous représenter ultérieurement, pour autant que vous remplissiez toujours les conditions d’inscription.

La direction du CFPS ne donne aucune information sur l’enquête de moralité, pour des raisons de confidentialité des dossiers de police et de secret de fonction.

Au-delà de trois échecs, vous devrez attendre trois ans avant de pouvoir renouveler votre candidature.

La formation pour obtenir le brevet fédéral de police

 

Formation de policier/policière "en 2 ans" (CGF 2020)

La date d'introduction du Concept Général de Formation 2020 (CGF 2020), qui vise à faire passer la formation initiale de policier de un à deux ans au niveau fédéral, est confirmée.

La première volée d'aspirant-e-s basée sur une formation initiale en deux ans débutera le 1er octobre 2019.

La 1ère année, appelée formation académique, se déroule au sein de l'Académie de police de Savatan. Elle se termine par un examen de capacités opérationnelles qui permet à l'aspirant de suivre sa formation pratique en qualité de policier stagiaire au sein de son corps d'appartenance (Genève).

La 2ème année, appelée formation pratique, s'effectue au sein du Corps de police de Genève. Elle regroupe du particularisme, des stages pratiques et une préparation à l'examen au brevet fédéral de policier donnant droit au titre de "policier avec brevet fédéral".

Les prérequis pour la police cantonale de Genève restent identiques à ceux en vigueur jusqu'à maintenant.

 

Pour intégrer l’école de police, vous devez d’abord passer avec succès le processus de recrutement et signer votre contrat d'engagement.

Chaque année, jusqu'à deux volées distinctes sont promues. Autrement dit, de nouveaux policiers et policières entrent en fonction dans les différents services de la police cantonale genevoise tous les ans.

 

Admission

Seuls les candidats et les candidates qui ont réussi l’intégralité du processus de recrutement pourront intégrer l’école de police. Toutefois, la date d’entrée à l’école n’est pas définie à la fin du processus de recrutement. Elle dépend des besoins de l’employeur.

L’admission est signifiée par écrit au minimum 3 mois avant le début de la formation. Les futurs policiers et policières sont ainsi convoqués à une séance de signature de leur contrat dans un délai plus long que le maximum légal pour la résiliation des rapports de travail.

 

Matières

La formation initiale allie théorie et pratique pour préparer au mieux les futurs policiers et policières. Les matières enseignées sont aussi variées que les compétences requises dans cette profession:

  • Procédures policières
  • Psychologie de l’intervention
  • Police de proximité
  • Ethique, déontologie, Droits de l’Homme
  • Analyse des conflits régionaux
  • Français
  • Tir
  • Techniques et tactiques d’intervention
  • Circulation routière
  • Maintien de l’ordre
  • Engagements opérationnels en fonction de l’actualité
  • Connaissances psychologiques (accueil de victimes, gestion de conflits, témoignages, etc.)
  • Droit, procédure pénale et organisation judiciaire
  • Multiples disciplines sportives
  • Informatique
  • Stages dans les différents services
  • Médecine légale
  • Police scientifique et criminologie

 

Le brevet fédéral de police

Les portes de l'ensemble des services de la police cantonale de Genève  s’ouvriront à vous seulement après l’obtention de votre brevet fédéral de police ou BFP.

Le BFP s’obtient à la fin de la formation initiale, par la validation d’une série de tests fédéraux. Cet examen final comprend une partie écrite, une partie orale et une partie pratique. Il répond aux normes de l’Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) et vérifie les connaissances dans quatre domaines:

  • Police de proximité
  • Psychologie policière
  • Droits de l’homme et éthique policière
  • Intervention policière

 

Après l’obtention du BFP

Les candidats et les candidates doivent porter l’uniforme durant toute la formation initiale. Les policiers et policières stagiaires seront assermenté-e-s devant le Conseil d’État et promus policier ou policière, seulement après l’obtention du BFP.

Ils et elles poursuiveront leur carrière au sein de la police cantonale genevoise et seront confirmé-e-s dans leur profession suivant une période probatoire de 24 mois.

L’affectation des futurs policiers et futures policières résulte d’une appréciation globale prenant en compte les besoins des services, les aspirations des candidats et des candidates et leurs résultats aux différents examens.

 

Questions fréquemment posées :

Pour faciliter la lecture de cette FAQ, le masculin générique est utilisé pour désigner les deux sexes.

La durée de formation du policier passe à 2 ans, dois-je faire 2 années à Savatan ?

NON, l'année de formation académique se déroule à Savatan, mais l'année suivante de formation s'effectue au sein du Corps de police de Genève.

Combien de départs d'école sont prévus par année ?

En fonction des besoins de l'employeur, jusqu'à deux départs d’école sont prévus.
Le premier en avril et le deuxième en octobre.

Combien d’aspirants est-il prévu par école ?

Le Département fixe le nombre d'aspirants par école, en fonction des besoins et du
budget de l'Etat.

La formation initiale, sous la forme d’une école unique, persiste-t-elle ?

Le concept de formation initiale unique est définitivement déployé.

Où l’aspirant va-t-il suivre son stage pratique d’un mois durant son école de police ?

Au sein de son Corps de police, donc à Genève pour les aspirants de la police cantonale genevoise

 

L'aspirant genevois est-il formé exclusivement par des instructeurs genevois ?

Non. Les aspirants genevois pourront travailler avec d’autres instructeurs en provenance d’autres cantons

 

Quelles sont les conditions de logement pour l’aspirant et dans quel degré de confort ?

Le standard d’accueil de l’Académie de police de Savatan est un standard équivalent à celui d’une école d’officier de l’armée. La prise en charge du logement et du repas de midi est assurée par l’employeur tout au long des 12 mois de la formation académique. L’aspirant bénéficie d’une structure d’hébergement, sans coût financier. L’aspirant dispose d’une chambre qu’il partagera avec 5 ou 8 camarades au maximum. L’aspirant aura accès à une laverie, à une salle de détente (avec télévision), aux installations sportives (salle de force, salle de gymnastique, dojo, etc.). De plus, un accès aux Bains thermaux voisins de Lavey sera possible à des conditions privilégiées.

L’aspirant peut-il quitter le site de Savatan le soir en semaine ?

Durant les 7 premières semaines de l'année de formation académique, l’aspirant est tenu de rester sur le site de l’Académie de police dans le cadre de l’exercice « INTEGRO », à l’instar de tous les aspirants des Corps partenaires. Il est en principe libre les week-ends, sauf instruction et/ou engagement particulier. Le reste de son année de formation, il est libre tous les soirs et peut donc quitter le site, mis à part, bien évidemment, lors de certains exercices particuliers.

L’aspirant a-t-il la possibilité de rester sur le site de l’Académie durant les week-ends ?

Oui. Il peut alors disposer des infrastructures sportives et de détente.

L’aspirant doit-il être de retour le dimanche soir ou peut-il rejoindre l’Académie le lundi matin ?

Le premier événement de la semaine débute à Savatan le lundi à 6h40. L’arrivée sur le site de Savatan le dimanche soir déjà, est donc vivement conseillée, mais pas imposée.

L’aspirant genevois risque-t-il de devoir exercer dans un autre canton ?

Non. Son employeur est la République et Canton de Genève. Une fois sa formation académique terminée, le policier rejoint les rangs de la Police cantonale genevoise. Toutefois, durant cette année, l’engagement de l’école d’aspirants est possible sur les cantons de Vaud, du Valais et de Genève, et ce de plusieurs manières :
- Engagement urgent lié à un événement nécessitant l’emploi immédiat de ressources en renfort (avalanche, recherche de personne, battue, etc.).
- Engagement planifié lié à un événement opérationnel nécessitant le renforcement du socle sécuritaire de base et/ou d’un dispositif exceptionnel.
Et ce toujours dans le respect des règles d’engagement du corps «demandeur».

 

Faire carrière dans la police

Le métier de policier ou policière est exigeant, mais s’accompagne aussi de divers avantages, qu’il s’agisse de possibilités de progression au cours de sa carrière ou de prestations sociales.

 

Carrière

Les possibilités de carrière à la police genevoise s’inscrivent dans un système de grades:

  • Le premier grade correspond à l’appellation d’inspecteur ou inspectrice dans la police judiciaire et au titre de gendarme dans les autres services.
  • Ce système d’échelons favorise la mobilité interne, en fonction de l’expérience, des compétences et des états de service.

 

Rémunération

Les policiers et policières gagnent un salaire fixé selon l’échelle des traitements du Canton de Genève:

  • Classe 8.01 durant la formation initiale.
  • Classe 15 à l’engagement.
  • Une indemnité pour les risques inhérents à la fonction, soit 15% d’une classe 14.

 

Vacances et horaires

  • La police genevoise travaille en horaire irrégulier, à hauteur de 40 heures par semaine.
  • Les policiers et les policières ont droit à 29 jours de vacances par an.

 

Prestations sociales

  • Le policier et la policière peut légalement prendre sa retraite dès l’âge de 58 ans.
  • L’Etat paie les cotisations des policiers et policières genevois proportionnellement à leur taux d’activité.

 

Informations complémentaires

La police cantonale genevoise organise régulièrement des soirées "vision police" tout public, consacrées à l’orientation professionnelle.

Durant toute l’année, la police cantonale genevoise organise également des après-midi découverte, destinés aux jeunes de 18 à 34 ans.

Enfin, la police cantonale genevoise propose des stages "projet policier" réservés aux personnes qui envisagent, dans avenir un proche, de déposer une candidature à Genève.  

Retrouvez l'ensemble de nos événements sur la rubrique "Agenda - Prochains événements" à l'adresse devenez.ge.ch.

 

Pour tout autre renseignement, veuillez contacter:

Le centre de formation de la police et des métiers de la sécurité
Rue de la Fontenette 18
1227 Carouge

Info recrutement au : n° +41 22 427 67 00 ou recrutement@police.ge.ch

Info métiers et événements au : n° +41 22 327 50 50 ou devenez@police.ge.ch