L'essentiel en bref

Face à l’évolution de la situation sanitaire du pays, le canton de Genève a décidé, en concertation avec le Conseil Fédéral, de mesures exceptionnelles et inédites pour protéger les personnes à risque, les plus de 65 ans et pour soutenir le système de santé. Dès le lundi 16 mars et jusqu’au 8 avril, les élèves de l’école obligatoire, les élèves de l’enseignement secondaire II et les étudiants ne se rendent plus sur leur lieu de formation et restent à la maison pour lutter contre la propagation du virus. Il est très important qu’un maximum de personnes restent chez elles.

Le domaine de la petite enfance, l’école primaire et les structures de l’enseignement spécialisé assurent toutefois un accueil minimal pour les enfants des parents qui travaillent dans un domaine lié à la gestion de la crise du coronavirus.

(dernière mise à jour: 27 mars, 19h15)

La mission du département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) est de maintenir ses prestations essentielles auprès des élèves, des enfants et des jeunes. Le département peut compter sur l'esprit civique et le sens des responsabilités de ses collaborateurs-trices pour mettre en œuvre les adaptations actuelles et à venir.

L'arrêté du Conseil d'Etat du 16 mars a de très fortes implications sur la gestion des écoles et lieux de formation. Les collaborateurs-trices du DIP qui ne contribuent pas directement à une activité liée à une prestation identifiée comme prioritaire dans la situation actuelle (notamment, promotion et protection de la santé, service d'accueil sous conditions dans l'enseignement primaire et spécialisé, protection des mineurs, préparation de la rentrée scolaire, évaluations nécessaires et certifications) ne se rendent plus sur leur lieu de travail. Ils et elles en sont informé·e·s par leur hiérarchie et poursuivent leur mission depuis chez eux, dans la mesure des priorités fixées par leur hiérarchie. Tous les membres du  personnel peuvent cependant être réquisitionnés pour d'autres tâches (plus de détails dans l'intranet DIP).

Les écoles, lieux de formation et structures d'accueil sont fermés. Quelles sont les conséquences ?

    Les élèves ne sont pas en vacances et ne sont pas déchargés de leurs obligations scolaires. Ils doivent rester joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par e-mail pendant les heures normales de classe.

    Tous les élèves qui peuvent rester à la maison doivent rester à la maison, en évitant tout contact direct avec les personnes malades, âgées et vulnérables et en suivant les dispositions générales de prévention/protection.

    Les enseignant·e·s restent en service à domicile et doivent être joignables par les directions. Ils doivent rester atteignables durant les heures de travail, consulter régulièrement le site de l'école ainsi que leur messagerie et suivre les indications des directions d'établissement concernant les activités prévues. Ils organisent le travail pour leurs élèves et restent en principe à la disposition de ces derniers selon la grille horaire habituelle.

    Une partie du corps enseignant et du personnel administratif et technique peut être appelée par la hiérarchie à être présente dans les établissements, notamment pour assurer l’accueil minimal. Dans ce cas, le strict respect des recommandations de l’OFSP (distance sociale notamment) est assuré.

    Enseignement à distance (modifié)

    Pour en savoir davantage, regarder la conférence de presse du vendredi 27 mars 2020

    La fermeture des établissements scolaires implique des adaptations pédagogiques et l'engagement scolaire des élèves. Les directions d'établissement, en étroite collaboration avec la direction générale concernée et avec le support renforcé du service écoles-médias (SEM) sont en train de définir le planning des activités scolaires pour la période d'interruption des cours.

    Le service écoles-médias et les directions d'enseignement s'efforcent de permettre aux enseignant·e·s du cycle d'orientation et du secondaire II de continuer à travailler à distance avec leurs élèves.

    L'école à distance doit permettre le maintien des compétences et aider les jeunes à structurer leurs journées.

    Une durée maximale de travail scolaire quotidien a été fixée. Elle varie selon les degrés : 60 à 120 minutes de la 1P à la 4P, 90 à 150 minutes de la 5P à la 8P, 150 à 210 minutes au CO et au maximum l'équivalent de la grille horaire en présentiel pour les élèves du Secondaire II.

    Le lien avec les enseignants peut se faire grâce au déploiement de l'école en ligne, mais aussi sous forme papier, en fonction des réalités des familles. Des dispositions particulières ont été prévues pour les élèves qui ne disposent pas d'outils numériques (prêt de matériel informatique dans certaines circonstances, documents transmis sous forme papier).

    Evaluation

    Aucune évaluation certificative (avec note) ne peut se faire à distance, seules des évaluations formatives (indicatives, permettant un diagnostic) sont autorisées.

    Compte tenu du contexte, le Conseil d'Etat a également décidé de supprimer les épreuves cantonales prévues en mai à l'école primaire en 4P et 8P.

    Les TAF (tests d'aptitudes fondamentales) qui auraient dû avoir lieu à la mi-mars au CO et au Secondaire II sont également annulés.

    Pour ce qui est de l'évaluation de l'année scolaire en cours, à ce jour, aucune décision n'a encore été prise. Les principes qui guident les discussions sont de ne pas défavoriser les élèves et de permettre aux élèves et aux apprentis des classes terminales d'obtenir leur certification. Pour ceux qui terminent l'école primaire ou le cycle d'orientation, il s'agit de permettre leur orientation et la poursuite de leur parcours de formation.

    Soutien scolaire

    Pour les élèves déjà suivis par l’ARA, le soutien scolaire à distance (visionconférence ou contact téléphonique) peut être poursuivi et déployé par l'ARA à partir du 1er avril 2020. Les répétiteurs prendront progressivement contact avec les élèves à partir de cette date. Les modalités de ce suivi sont fixées par l’ARA.

    Mise en place d'un service d'accueil durant les vacances de Pâques

    Nous travaillons étroitement avec nos partenaires à l'organisation d'un service d'accueil minimal durant les prochaines vacances de Pâques pour les enfants de l'école primaire et de l'enseignement spécialisé.  Ce service sera à disposition des parents qui n'ont pas d'autre solution pour leurs enfants pendant cette période - et notamment ceux qui effectuent une tâche indispensable au vu de la situation actuelle (personnel de l'hôpital, des grandes surfaces, etc.). Les parents qui souhaiteraient en bénéficier doivent contacter la direction de l'école ou de l'institution qui accueille leur enfant aujourd'hui.

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du primaire

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du secondaire

    Accès aux bâtiments pour les élèves

    L'accès aux établissements pour les élèves n'est garanti qu'avec l'accord de la direction et/ou du personnel enseignant, notamment en cas de :

    • accueil scolaire sous conditions;
    • suivi de l'enseignement ou des évaluations;
    • collecte des effets personnels;
    • traitement des aspects administratifs.
    Les modalités sont variables en fonction des degrés d'enseignement ou type de formation
    Questions féquentes 

    Nous n'avons reçu aucune, ou très peu, nouvelles de l'école, est-ce normal ?

    Si vous n'avez pas encore reçu de nouvelles de la part de l'enseignant de votre enfant, cela ne devrait plus être le cas au milieu de cette semaine.

    La situation actuelle bouscule l'ensemble de l'organisation de la société. Concernant l'école, la priorité est donnée pour proposer des outils pérennes et utilisables par les élèves. Les enseignant·e·s se concentrent sur la prise en main de ces solutions. La communication des informations aux familles et aux élèves se fait parallèlement. Du point de vue pédagogique, l'objectif principal pour le moment est le maintien et la consolidation des connaissances et des compétences des élèves.

    Les parents ou les élèves peuvent-ils organiser des périodes d'études à domicile en invitant des amis ou des camarades ?

    La stratégie sanitaire du pays et du canton vise à réduire autant que possible les interactions physiques au sein de la population. Dans cet esprit, le Conseil d'Etat genevois a interdit les rassemblements publics et privés de plus de cinq personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur (cette interdiction ne s'applique pas l'univers professionnel). Les réunions privées d'enfants ou de jeunes qui ne vivent pas sous le même toit doivent donc être évitées. Si cela n'est pas possible, vous devez respecter le nombre maximal autorisé lors de chaque réunion (cinq personnes au total) et appliquer les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique concernant l’hygiène et les distances à garder.

    (modifié) Je travaille au DIP et réside en France, ma hiérarchie me demande de venir travailler pour contribuer aux prestations prioritaires, que dois-je faire pour me déplacer et passer la frontière ?

    Depuis lundi 16 mars minuit, les autorités fédérales ont soumis la frontière franco-suisse à des contrôles stricts d'entrée sur le territoire. De leur côté, à compter du mardi 17 mars, les autorités françaises ont décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire français, pour quinze jours minimum. 

    Les travailleurs frontaliers peuvent toutefois traverser la frontière pour se rendre au travail en étant munis des documents mentionnés dans le tableau ci-dessous. 

    document douane frontalier

    (1) Attestation de domicile : par ex. Une facture à votre nom de moins de 6 mois d'électricité ou de gaz, d'eau, d'avis d'imposition, de justificatif de taxe d'habitation, d'assurance de logement, etc.
    (2) Attestation de l'employeur : La direction des ressources humaines (DRH) vous a transmis sur votre messagerie professionnelle une attestation justifiant que le déplacement professionnel ne peut être différé ou est indispensable à l'exercice d'activités ne pouvant être organisées sous forme de travail à domicile. Le cas échéant, il vous appartient de la compléter avec vos coordonnées personnelles.
    (3) Macaron facilitant le passage en frontière : La hiérarchie ou le service RH DG remet le "Macaron" personnel à un nombre limité de personnes. Ce macaron permet d'accéder aux voies rapides des postes frontières qui en disposent, ceci dans les deux sens.
    (4) attestation individuelle de déplacement dérogatoire : Attestation à imprimer, remplir, dater et signer chaque jour par le collaborateur ou la collaboratrice , selon les disposition des autorités françaises. https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

    Pour qui les masques d'hygiène sont recommandés ?


    L’Office fédéral de la santé publique (OFSP)  ne recommande pas aux personnes en bonne santé de porter de masques d’hygiène dans l’espace public (14.03.2019). 

    Pour la population, la mesure la plus importante et la plus efficace pour se protéger et pour protéger les autres contre une contamination (par des agents pathogènes provoquant des infections respiratoires) consiste à respecter les règles d’hygiène et de conduite, notamment la distance sociale (voir « Voici comment nous protéger »).

    Le port d'un masque d'hygiène (masques chirurgicaux, masques OP) est recommandé seulement lors de situations bien précises :

     

     

     Toutes les questions fréquentes sur l'enseignement, les lieux de formation et la vie scolaire.

    En savoir plus sur la situation générale à Genève et en Suisse 

    Hotline Geneve 0800 909 400

     

     

    Que se passe-t-il à l'école primaire ?

    Les élèves ne sont pas en vacances et ne sont pas déchargés de leurs obligations scolaires. Ils doivent rester joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par e-mail pendant les heures normales de classe.

    Les enseignant·e·s restent en service - en principe à domicile - et doivent être joignables par les directions. Ils doivent rester atteignables durant les heures de travail, consulter régulièrement le site de l'école ainsi que leur messagerie et suivre les indications des directions d'établissement concernant les activités prévues.

    Une partie du corps enseignant et du personnel administratif et technique peut être appelée par la hiérarchie à être présente dans les établissements, notamment pour assurer l’accueil minimal. Dans ce cas, le strict respect des recommandations de l’OFSP (distance sociale notamment) est assuré.

    L’enseignement dispensé par les voies alternatives numériques vise la consolidation des matières acquises durant l’année scolaire et jusqu’au 15 mars. L’acquisition de nouveaux contenus prescrits dans les Plans d’étude ne peut être poursuivi en l’état de manière équitable auprès des élèves et cohérente avec les objectifs visés. Dans ce contexte, les évaluations sommatives conduisant à une évaluation notée sont en principe suspendues jusqu'au retour des vacances de Pâques. La priorité est donnée aux évaluations formatives qui favorisent les apprentissages et le positionnement des étudiants et apprentis par rapport à leurs connaissances et la poursuite de leur engagement scolaire.

    Ecole à distance

    A l'heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour proposer des outils pérennes et utilisables par les élèves. L'objectif visé est le maintien et la consolidation des connaissances et des compétences. Dans un premier temps, le travail proposé aux familles est donc axé sur le maintien de connaissances déjà acquises - et non sur de nouveaux apprentissages.

    Bulletin Ecole à distance pour le primaire

    Ces derniers jours, des choix technologiques et pédagogiques ont été opérés pour faciliter les échanges avec les familles, garantir le partage des documents et assurer un suivi des élèves. Les enseignant·e·s ont reçu jeudi 19 mars un document (École à distance) qui explique le dispositif d’un enseignement à distance. Par exemple, le site Petit-Bazar est désormais en accès libre pour les élèves.

     

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du primaire

    Transmission aux familles

    La transmission des documents entre les enseignant-e-s et les familles se fera grâce à l’outil Graasp pour lequel le service écoles-médias (SEM) a réalisé un tutoriel très efficace. D'autres informations sur les outils au service de l'enseignement en ligne sont disponibles sur le site du SEM.

    Familles sans accès à Internet

    Les outils numériques impliquent que chaque famille dispose d’un accès à Internet, idéalement au travers d’une tablette ou d’un ordinateur. Dans le cas contraire, les établissements garantissent une mise à disposition du matériel imprimé à destination des élèves, en respectant les consignes d'hygiène.

    Accueil scolaire sous conditions

    Les écoles primaires assurent un service minimum de scolarisation sur site.

    Cet accueil scolaire sous conditions requiert l'accord de la direction d'établissement. Il est mis en place en priorité pour:

    • les enfants du personnel soignant;
    • les enfants du personnel enseignant du département chargé du service minimum de scolarisation;
    • les enfants dont les parents exercent une profession régalienne;
    • les élèves pour lesquels aucune une solution de garde n'a pu être organisée.

    Les familles concernées soumettent leur demande à la direction d'établissement. Celle-ci valide la demande sur la base des critères susmentionnés et établit un calendrier d'accueil précis.

    Accès aux bâtiments

    Les évaluations nécessaires peuvent être maintenues selon des mesures spécifiques et, le cas échéant, de prévention.

    Les enfants au bénéfice d'un accueil minimal et déjà inscrits au GIAP peuvent accéder aux prestations parascolaires (à midi et/ou le soir).

    Tous les bâtiments scolaires des écoles publiques de l'enseignement primaire et spécialisé demeurent donc accessibles pour les élèves au bénéfice des mesures d'accueil scolaire sous conditions.

    Soirées d'information pour le passage au Cycle d'orientation  (nouveau)

    En l'état de la situation, les soirées d'information pour les parents des élèves de 8ème primaire qui fréquenteront le Cycle d'orientation à la rentrée prochaine ne sont pas maintenues. Une information précise parviendra prochainement aux parents et élèves concernés.

    Que se passe-t-il au cycle d’orientation ?

    Les élèves ne sont pas en vacances et ne sont pas déchargés de leurs obligations scolaires. Ils doivent rester joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par e-mail pendant les heures normales de classe.

    Les enseignant·e·s restent en service - en principe à domicile - et doivent être joignables par les directions. Ils doivent rester atteignables durant les heures de travail, consulter régulièrement le site de l'école ainsi que leur messagerie et suivre les indications des directions d'établissement concernant les activités prévues.

    Une partie du corps enseignant et du personnel administratif et technique peut être appelée par sa hiérarchie à être présente dans les établissements. Dans ce cas, le strict respect des recommandations de l’OFSP (distance sociale notamment) est assuré.

    L’enseignement dispensé par les voies alternatives numériques vise la consolidation des matières acquises durant l’année scolaire et jusqu’au 15 mars. L’acquisition de nouveaux contenus prescrits dans les Plans d’étude ne peut être poursuivi en l’état de manière équitable auprès des élèves et cohérente avec les objectifs visés. Dans ce contexte, les évaluations sommatives conduisant à une évaluation notée sont en principe suspendues jusqu'au retour des vacances de Pâques. La priorité est donnée aux évaluations formatives qui favorisent les apprentissages et le positionnement des étudiants et apprentis par rapport à leurs connaissances et la poursuite de leur engagement scolaire. 

    Ecole à distance (nouveau)

    A l'heure actuelle, tout est mis en oeuvre pour proposer des outils pérennes et utilisables par les élèves. L'objectif visé est le maintien et la consolidation des connaissances et des compétences. Dans un premier temps, le travail proposé est donc axé sur le maintien de connaissances déjà acquises - et non sur de nouveaux apprentissages.

    Bulletin Ecole à distance pour le cycle d'orientation   

    Ces derniers jours, des choix technologiques et pédagogiques ont été opérés pour faciliter les échanges avec les familles, garantir le partage des documents et assurer un suivi des élèves.

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du secondaire

    Familles sans accès à Internet

    Les outils numériques impliquent que chaque famille dispose d’un accès à Internet, idéalement au travers d’une tablette ou d’un ordinateur. Dans le cas contraire, les établissements garantissent une mise à disposition du matériel imprimé à destination des élèves, en respectant les consignes d'hygiène.

    Accès aux bâtiments

    L'accès aux établissements pour les élèves n'est garanti qu'avec l'accord de la direction et/ou du personnel enseignant, notamment en cas de :

    • suivi de l'enseignement ou des évaluations;
    • collecte des effets personnels;
    • traitement des aspects administratifs.

     

    Que se passe-t-il dans l’enseignement secondaire II (Collège, ECG, CFP, etc.)?

    Les élèves ne sont pas en vacances et ne sont pas déchargés de leurs obligations scolaires. Ils doivent rester joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par e-mail pendant les heures normales de classe.

    Les enseignant·e·s restent en service - en principe à domicile - et doivent être joignables par les directions. Ils doivent rester atteignables durant les heures de travail, consulter régulièrement le site de l'école ainsi que leur messagerie et suivre les indications des directions d'établissement concernant les activités prévues.

    Enseignement à distance: Aide en ligne pour les enseignant·e·s du secondaire

    Une partie du corps enseignant et du personnel administratif et technique peut être appelée par la hiérarchie à être présente dans les établissements. Dans ce cas, le strict respect des recommandations de l’OFSP (distance sociale notamment) est assuré.

    L’enseignement dispensé par les voies alternatives numériques vise la consolidation des matières acquises durant l’année scolaire et jusqu’au 15 mars. L’acquisition de nouveaux contenus prescrits dans les Plans d’étude ne peut être poursuivi en l’état de manière équitable auprès des élèves et cohérente avec les objectifs visés. Dans ce contexte, les évaluations sommatives conduisant à une évaluation notée sont en principe suspendues jusqu'au retour des vacances de Pâques. La priorité est donnée aux évaluations formatives qui favorisent les apprentissages et le positionnement des étudiants et apprentis par rapport à leurs connaissances et la poursuite de leur engagement scolaire. Les spécifications concernant les procédures de qualification pour les années certificatives parviendront aux écoles dès que les recommandations de la Confédération seront connues.

    La priorité du DIP est de permettre que les élèves des classes terminales puissent obtenir leur certification comme prévu.

    Que se passe-t-il dans la formation professionnelle?

    Cours théoriques
    Responsable : enseignement secondaire II

    Les centres de formation professionnelle du secondaire II et du tertiaire B (écoles supérieures) ne dispensent plus de cours théoriques en classe à partir du lundi 16 mars au mercredi 8 avril inclus. Les enseignants restent à disposition de l'institution et des élèves selon des modalités qui sont communiquées en temps réel.

    A compter de cette date, les apprentis, stagiaires PAI et étudiants ne sont pas en vacances et doivent être joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par email pendant les heures normales de cours.

    Apprentis en formation duale
    Responsable OFPC

    Les apprentis en formation duale demeurent également disponibles pour l'enseignement à distance aux heures de cours.

    Les employeurs doivent libérer les apprentis les jours de cours, sauf exceptions validées par l’OFPC. Pour toute demande de dérogation s’adresser à : erwin.fischer@etat.ge.ch.

    Cours interentreprises-CIE
    Responsable : OFPC

    Les CIE sont reportés en coordination avec les milieux professionnels.

    Entreprises formatrices + stages en entreprise (modifié)
    Responsable : OFPC

    Les apprenti·e·s et stagiaires poursuivent leur formation en entreprise, selon les dispositions des employeurs, toutefois, les entreprises sont invitées à limiter leurs activités au minimum indispensable et privilégier le télétravail.

    Les entreprises formatrices sont tenues de garantir les mesures de protection préconisées par les autorités sanitaires.  Les entreprises qui ne sont pas en mesure de le faire ne doivent pas employer les apprentis sur site.    

    Les apprenti·e·s et stagiaires faisant partie des personnes particulièrement à risque (souffrant de pathologies telles que hypertension, diabète, maladies cardiovasculaires, faiblesse immunitaire due à une thérapie, cancer…) doivent rester chez elles.

    Formation pratique en école (apprentis plein-temps)
    Responsable : enseignement secondaire II

    Les centres de formation professionnelle ne dispensent plus de cours pratiques en classe à partir du lundi 16 mars au mercredi 8 avril inclus.

    Les apprentis demeurent joignables (directement ou via l'autorité parentale) par téléphone ou par email pendant les heures normales de cours.

    A l'instar des cours théoriques, les centres de formation professionnelle communiqueront aux apprenti.e.s les modalités pour la poursuite de leur suivi professionnel.

    Evaluations hors procédures de qualification
    Responsable : enseignement secondaire II
    Dans la mesure du possible, les évaluations jugées prioritaires sont organisées selon des modalités qui seront communiquées en temps voulu.

    Procédures de qualification (examens)
    Responsable : OFPC

    Les partenaires sont invités à attendre avant d’organiser les procédures de qualification prévues dans la formation professionnelle initiale, dans l’attente de recommandations de la Confédération. 

    Surveillance de l’apprentissage

    Les visites en entreprise se poursuivent à distance (par téléphone ou visio-conférence). Tenant compte de la situation exceptionnelle, les priorités en matière de surveillance ont été revues. L’objectif premier étant de garantir le lien avec les apprenti-e-s en activité et en situation de confinement et de s’assurer que les conditions de travail et règles sanitaires soient respectées

    Formation continue (qualification des adultes)

    Responsable : OFPC

    Le suivi des candidats est maintenu par les conseillers de la formation continue (OFPC), mais s’effectue à distance (visio-conférence).

    Les entretiens de qualification pour la VAE sont maintenus et organisés à distance (visio-conférence).
    Les positionnements culture générale (COPAD), professionnel (CEBIG) et formation de base sont maintenus et organisés à distance (visio-conférence).

    Le suivi des dossiers VAE (CEBIG) est maintenu a distance (visio-conférence).

    Tous les cours en présentiel sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

    Comment trouver une place d'apprentissage ?
    Offre et recherche de places
    Responsable : OFPC

    Le site www.orientation.ch publie la liste des places d'apprentissage proposées pour la rentrée 2020. Elle est régulièrement mise à jour.

    Les Zoom Métiers sont suspendus jusqu'à nouvel avis.

    Tests d'entrée en apprentissage dual
    Responsable : OFPC

    Les tests EVA sont suspendus jusqu'à nouvel avis. Les employeurs sont invités à sélectionner leurs futurs apprentis sur la base du dossier de candidature (CV, entretien, stage, notes, motivation).

    Tests d'entrée en formation professionnelle plein-temps 
    Responsable : enseignement secondaire II

    Les modalités d’entrée en formation professionnelle plein temps sont en cours de reconfiguration. Les modalités techniques seront communiquées par les voies numériques usuelles.

    Inscription en filière plein-temps
    Responsable : enseignement secondaire II

    Le dispositif d'inscription sera adapté à la situation et les centres de formation professionnelle communiqueront en temps voulu les procédures adaptées à la situation sanitaire.

    Stages de découverte et d'observation
    Responsable : OFPC

    Ces stages sont suspendus.

    Signature des contrats
    Responsable : OFPC

    La gestion des contrats se poursuit selon les procédures habituelles. Les contrats doivent être adressés à l'OFPC de préférence par email ou par courrier à l'OFPC, service de la formation professionnelle.

    Consultation d'orientation
    Responsable : OFPC

    Les consultations d'orientation sont maintenues et organisées à distance (téléphone, mail, visio conférence, etc.).

    CAP Formations

    Responsable : OFPC

    Le suivi des jeunes continue d’être assuré à distance (téléphone, mail, visio-conférence etc.). Les jeunes bénéficient ainsi d’un accompagnement soutenu dans leurs démarches de recherche de places d’apprentissage (rédaction de CV et de lettre de motivation, constitution du dossier de candidature, entraînement à l’entretien d’embauche, contact des entreprises, suivi des postulations). Pour la remise à niveau scolaire, des outils et liens sont également mis à la disposition des jeunes.

    Contact par mail à secretariat-cap-formations@etat.ge.ch ou par téléphone au 022/388.46.43 (mardi et jeudi matin de 8h30 à 12h00).

    Information tout public (modifié)
    Responsable : OFPC

    La Cité des Métiers et les centres associés sont fermés au public.

    Le site internet de la cité des métiers est régulièrement mis à jour pour toute information utile ainsi que les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter et Linkedin). Par ailleurs, des réponses écrites sont fournies via les adresses d'expédition citedesmetiers@etat.ge.ch et ofpc@etat.ge.ch.

    Un grand nombre d'informations sont également relayées par l'intermédiaire des canaux externes de communication de l’OFPC (Tribune de Genève, Léman Bleu, One FM).

    Que se passe-t-il dans l’enseignement spécialisé ?

    Les structures de l'enseignement spécialisé (office médico-pédagogique) assurent un service de scolarisation et d'accueil sur site, au besoin et à la demande, en faveur des élèves pour lesquels aucune solution de garde n'a pu être trouvée. Cette organisation spécifique se met en place en coordination entre les familles et les directions.

    Tous les élèves des écoles publiques de l'enseignement primaire et spécialisé qui peuvent rester à leur domicile doivent y rester, en évitant tout contact direct avec les personnes malades, âgées et vulnérables et en suivant les dispositions générales de prévention/protection.

    Toutefois :

    • Les élèves de tous les centres médico-pédagogiques (CMP) et de toutes les structures intégrées et inclusives du niveau primaire (CLI, RCS, DIAMS, DIES), des cycles élémentaire et moyen, peuvent être accueillis dans leurs établissements et structures, dans le cadre d'un service minimum, afin d'organiser l'accueil des élèves dont les parents ne pourraient pas assurer la garde.
    • A cette fin, l'ensemble du personnel est présent dans ces établissements et structures pour accueillir les enfants et répondre aux questions, sur site ou par téléphone.
    • Les transports des élèves sont garantis; dans la mesure du possible, les parents sont invités à prévenir les chauffeurs du fait qu'ils gardent leurs enfants à domicile.

    Les repas seront également assurés.

    Les élèves du niveau ESI (classes intégrées dans les cycles d'orientation, EFP) et du niveau ESII (CESFP, CLI ACCESII) ne sont plus accueillis du lundi 16 mars au mercredi 8 avril inclus. Un enseignement à distance est mis en place.

    Ecole à distance

    Tout est mis en œuvre pour soutenir les collaborateurs dans le domaine pédagogique en proposant des outils pérennes et utilisables par les élèves. L'objectif visé est le maintien et la consolidation des connaissances et des compétences.  Le travail donné aux élèves ne doit pas contenir des tâches faisant appel à de nouvelles notions, de nouveaux apprentissages qui n'ont pas été présentés et travaillés en classe. 

    Ces derniers jours, des choix technologiques et pédagogiques ont été opérés pour faciliter les échanges avec les familles, garantir le partage de documents et assurer un suivi des élèves. Les RPDES et référents RCS ont été informés de la mise à disposition d'une plateforme OMP et de la connexion, pour les élèves des niveaux du secondaire I et II, à EEL (école en ligne). 

    La plateforme propose tous les liens officiels. Elle offre également une page interactive et collaborative, afin de centraliser les modalités de travail mises en œuvre actuellement et de les mutualiser, d'échanger sur les pratiques respectives et de renseigner sur d'autres possibles à envisager.

    Transmission aux familles

    La transmission des documents entre l'école et les familles se fait grâce à l’outil Graasp pour lequel le service écoles-médias (SEM) a réalisé un tutoriel. D'autres informations sur les outils au service de l'enseignement en ligne sont disponibles sur le site du SEM. Vous trouverez ces liens également sur la plateforme OMP.

    Familles sans accès à Internet

    Les outils numériques impliquent que chaque famille dispose d’un accès à Internet, idéalement au travers d’une tablette, d'un smartphone ou d’un ordinateur. Dans le cas contraire, les établissements garantissent une mise à disposition du matériel imprimé à destination des élèves, en respectant les consignes d'hygiène.

    Tous les parents des élèves scolarisés sont contactés.

    Tous les bâtiments scolaires des écoles publiques de l'enseignement primaire et spécialisé demeurent donc accessibles pour les élèves au bénéfice des mesures d'accueil scolaire sous conditions et aux enseignant·e·s.

    Mon enfant est dans une structure RCS ou CLI primaire: comment s'organise sa scolarisation?(nouveau)

    Les professionnels maintiennent un contact régulier avec les familles (et les élèves quand cela est possible) par téléphone et transmettent du matériel par envoi postal ou par courriel.

    Mon enfant est dans une CLI-CO, à l'EFP ou au CESFP: comment s'organise sa scolarisation?(nouveau)

    Les professionnels maintiennent un contact régulier avec les élèves et les familles par téléphone et transmettent du matériel par envoi postal ou par courriel.

    De plus,  les prestations de l'école en ligne sont activées.

    En temps normal, mon enfant se rend dans un CMP, les prestations sont-elles maintenues?(nouveau)

    Un accueil est assuré en fonction des besoins dans certains CMP, après validation par la direction de la structure. Des prestations à domicile sont en cours de mise en place pour plusieurs situations.

    Est-ce que les consultations de secteur maintiennent leurs prestations?(nouveau)

    Dans toutes les consultations, il y a une délivrance de prestations minimum. Pour une grande majorité d'entre-elles, elles sont proposées par vidéo-conférence

    Maintien des prestations pour l'enfance et la jeunesse

    Dans la situation actuelle, les prestations délivrées par l'office de l'enfance et de la jeunesse (OEJ) sont priorisées et maintenues par ses différents services.  

    Service dentaire scolaire (SDS)
    Le service dentaire scolaire répond à vos appels en cas d'urgence uniquement, du lundi au vendredi, entre 8h00 et 12h00, au cabinet dentaire des Acacias.  
    T. 022 388 77 45

    Service d'autorisation et de surveillance de l'accueil de jour (SASAJ)           
    Une permanence téléphonique est assurée tous les matins du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30.
    T. 022 546 10 60
    Les visites de surveillance, évaluation et réévaluation sont suspendues jusqu'aux vacances de Pâques.

    Service de santé de l'enfance et de la jeunesse (SSEJ)
    Le SSEJ poursuit ses prestations de conseils en santé, d’orientation, voire d'interventions sur sites avec une équipe médico-infirmière dédiée et joignable du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.
    T. 022 546 41 00 

    Ces prestations sont plus particulièrement dévolues à :

    • Contribuer à maintenir l'accueil minimal, préscolaire, scolaire et en foyer dans ce contexte d'épidémie en conseillant les équipes encadrantes sur les mesures sanitaires et les recommandations en vigueur à appliquer ;
    • Prévenir les situations d'enfant en danger en soutenant les familles vulnérables dans le contexte du confinement ou en interpellant les services de protection le cas échéant ;
    • Sécuriser l'accueil des enfants avec des besoins de santé spécifiques dans les lieux qui offrent un accueil minimal en éditant des conduites à tenir et en prodiguant des conseils aux encadrants.

    La grande majorité de l'effectif médico-infirmier du SSEJ a été mise à disposition du service du médecin cantonal pour renforcer ses équipes face aux besoins générés par l'épidémie covid19, certains collaborateurs du SSEJ sont également impliqués dans d’autres dispositifs de crise.

    Service de protection des mineurs (SPMI) 
    Le SPMi poursuit ses prestations de protection. 
    Le service est joignable selon les horaires habituels du lundi au vendredi, de 8h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00. 
    T. 022 546 10 00

    Pour assurer les prestations, 20% du personnel est sur site et 80% du personnel en télétravail avec l'accès à toute l'infrastructure utile. Un mode de rotation du personnel a été mis sur pied. Cette organisation permet au SPMi de se baser sur trois principes d'action, qui sont les suivants :

    • L'évaluation de l'enfant en danger (signalements, UMUS, police, y compris en cas de violence domestique) ;
    • L'intervention (au téléphone et en visite à domicile si besoin) : soutien parental, traitement de la maltraitance ;
    • Le soutien mutuel et coordination renforcée avec les partenaires et prestataires afin que la mission soit assurée.

    Service d'évaluation et d'accompagnement de la séparation parentale (SEASP)
    Le SEASP a une permanence téléphonique assurée : Lundi, mercredi et vendredi de 9h30 à 11h00 ainsi que mardi et jeudi de 14h00 à 15h30
    T. 022 546 12 85. 

    Les séances d’information sont suspendues jusqu’au 7 avril. Le suivi des dossiers est assuré.

    Service d'autorisation et de surveillance des lieux de placement (SASLP)
    Une permanence est assurée tous les matins, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h00.
    T. 022 546 10 40.

    Le suivi des familles d’accueil avec hébergement est assuré. 

    Secrétariat à la pédagogie spécialisée (SPS)
    La préparation de la rentrée scolaire est assurée. Cependant, les décisions d’octroi des mesures de pédagogie spécialisée ont pris du retard.

    Unité d'assistance personnelle (UAP)
    L'unité d'assistance personnelle qui travaille sur mandant du Tribunal des mineurs (TMin) fonctionne normalement en télétravail, étant précisé que le suivi des jeunes s'effectue, sauf exception, par contact téléphonique ou via les réseaux sociaux.

    Ressources externes collaborant avec l'OEJ:

    • Numéro d'urgence 147 pour les enfants et les jeunes en Suisse
    • Ecole des parents: une permanence téléphonique pour partager un souci ou poser une question urgente concernant votre famille: 022 733 22 00. Du lundi de 10h00 a 12h00, mardi et jeudi de 14h00 a 16h00.



     

     

    Questions fréquentes sur l'enseignement et la vie scolaire

    Les examens prévus pendant la période de fermeture des écoles sont-ils maintenus?

    L’enseignement dispensé par les voies alternatives numériques vise la consolidation des matières acquises durant l’année scolaire et jusqu’au 15 mars. L’acquisition de nouveaux contenus prescrits dans les Plans d’étude ne peut être poursuivi en l’état de manière équitable auprès des élèves et cohérente avec les objectifs visés. Dans ce contexte, les évaluations sommatives conduisant à une évaluation notée sont en principe suspendues jusqu'au retour des vacances de Pâques. La priorité est donnée aux évaluations formatives qui favorisent les apprentissages et le positionnement des étudiants et apprentis par rapport à leurs connaissances et la poursuite de leur engagement scolaire.

    A l'enseignement secondaire II, les spécifications concernant les procédures de qualification pour les années certificatives parviendront aux écoles dès que les recommandations de la Confédération seront connues.

    Est-ce que les écoles, lieux de formation, structures d'accueil et crèches sont concernés par l'interdiction des rassemblements de plus de cinq personnes ?

    Non, cette interdiction concerne les rassemblements publics et privés, à l'exclusion des réunions ayant lieu dans le cadre professionnel. Les rassemblements dépassant cinq personnes dans le cadre professionnel restent admis, si les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique concernant les distances sociales et l'hygiène sont respectées.

    Qu'en en est-il des stages ou échanges linguistiques à l'étranger ?

    Le DIP demande à tous les étudiants ou apprentis en séjour actuellement dans un autre canton, ou à l’étranger, de rejoindre leur domicile dans le canton de Genève et de suivre les consignes d’enseignement à distance fournis par leurs enseignant.e.s.

    Les stages dans un autre canton ou dans un autre pays, pour lesquels une demande est encore pendante, ne sont pas autorisés et les demandes à venir ne seront pas validées.

    Pour le collège, les stages extra-muros ne sont ni autorisés ni validés.

    L'enseignement à distance : comment cela se passe-t-il ?

    L'apprentissage à distance représente l'ensemble des activités pédagogiques menées dans une discipline ou un projet spécifique et qui rend possible la non-présence d'enseignant·e·s et d'élèves au même endroit.

    Le service écoles-médias et les directions d'enseignement s'efforcent de permettre aux enseignant·e·s de continuer à travailler à distance avec leurs élèves.

    Au cycle d'orientation et au secondaire II, l’identifiant Ecole en ligne (EEL) leur ouvre l'accès à différents outils qui sont listés sur la page Toutes les applications de l'Ecole en ligne. Il s’agit d’applications permettant de créer des classes virtuelles, de communiquer avec leurs élèves, d'apprendre du vocabulaire, de trouver des moyens d'enseignement, d'accéder à des ressources de différents types.

    Des solutions alternatives sont également développées pour l'enseignement primaire. 

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du primaire

    Aide en ligne pour les enseignant·e·s du secondaire

    En cas de difficulté pour s'identifier ou accéder à ces applications, contacter support.eel@edu.ge.ch.

    Les parents ou les élèves peuvent-ils organiser des périodes d'études à domicile en invitant des amis ou des camarades ?

    La stratégie sanitaire du pays et du canton vise à réduire autant que possible les interactions physiques au sein de la population. Dans cet esprit, le Conseil d'Etat genevois a interdit les rassemblements publics et privés de plus de cinq personnes, à l'intérieur comme à l'extérieur (cette interdiction ne s'applique pas l'univers professionnel). Les réunions privées d'enfants ou de jeunes qui ne vivent pas sous le même toit doivent donc être évitées. Si cela n'est pas possible, vous devez respecter le nombre maximal autorisé lors de chaque réunion (cinq personnes au total) et appliquer les recommandations de l’Office fédéral de la santé publique concernant l’hygiène et les distances à garder.

    La restauration scolaire est-elle maintenue ?

    La restauration scolaire est suspendue, sauf pour les élèves au bénéfice d’un service minimum à l’école primaire et dans l’enseignement spécialisé – dans le respect des normes fixées dans l’ordonnance fédérale 2 COVID-19 au sujet de l’accueil dans les restaurants.

    Quelles règles le corps enseignant et les élèves doivent-ils suivre dans les écoles, structures d'accueil et lieux de formation ?

    Les comportements à suivre sont rappelés:

    • se laver soigneusement et régulièrement les mains à l'eau et au savon liquide, ou à défaut avec un désinfectant pour les mains;
    • tousser et éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude;  jeter les mouchoirs usagés dans une poubelle fermée, puis se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon liquide, ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique;
    • éviter les poignées de mains et les accolades;
    • en cas de toux et de fièvre, rester à la maison; si l'état général se péjore, contacter – par téléphone – un médecin ou une institution de santé pour déterminer si une consultation est nécessaire;
    • prévenir l'école en cas de maladie.

    La campagne « Nouveau coronavirus : voici comment nous protéger » est relayée auprès des écoles et lieux de formation.

    Dans le cas du service minimum et des convocations scolaire, les enseignants vérifient à plusieurs reprises dans la journée que les mesures concernant le lavage des mains soient suivies. A l’école primaire, les élèves se lavent les mains dans la classe sous la responsabilité des enseignants. Au secondaire, des solutions hydro-alcooliques sont mises à disposition dans les locaux d’enseignement, afin de se désinfecter les mains au moins trois fois par jour. Pour les structures d’enseignement spécialisé, les lavages de mains sont organisés dans chaque lieu par les équipes pédagogiques.

    Mon enfant a de la fièvre et de la toux, que dois-je faire?

    Les enfants présentant de la fièvre et de la toux doivent faire l’objet d’une attention particulière et rester à domicile.

    Le système de santé genevois doit être préservé pour continuer de pouvoir prendre en charge, en priorité, les patients ayant besoin de soins.

    • Si le cas n'est pas alarmant, le médecin cantonal rappelle de ne contacter, ni les hôpitaux, ni les médecins. Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès de la hotline genevoise au 0800 909 400 (09h00-21h00 7/7) ou celle de l'OFSP dédiée à la population au 058 463 00 00  (24h/24, 7/7).
    • Si l'état de santé de votre enfant le nécessite (en cas d'importantes difficultés respiratoires ou si les symptômes s'aggravent), contactez - par téléphone d'abord - son médecin ou une institution de santé.
    •  En cas de toux et de fièvre s'apparentant à un état grippal et que l’élève est en bonne santé, un test de dépistage pour le coronavirus n'est pas indiqué et il est recommandé de rester à la maison jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.
    • Si votre enfant appartient à la catégorie des personnes vulnérables définies par l'OFSP et qu’il présente des symptômes respiratoires (fièvre, toux, difficultés respiratoires), contactez par téléphone son médecin traitant, qui évaluera avec vous l'utilité d'effectuer un test de dépistage.
    Quand mon enfant, après avoir été malade, peut-il retourner dans une école (accueil scolaire sous conditions, examens, etc.)?

    Les enfants et les jeunes présentant de la fièvre et de la toux peuvent se rendre à l'école ou en structure d'accueil 24h après la disparition des symptômes, selon les recommandations de l'OFSP.

    Comment l'élève absent peut-il suivre l’enseignement ?

    Si l'enfant est accueilli à l'école dans le cadre de l'accueil minimum ou s'il est convoqué à l'école par le corps enseignant, comme pour tout type d’absence, il convient de prendre contact par email ou téléphone avec le maître de classe ou référent.

    A l'enseignement secondaire (cycle d'orientation et ESII),  le dispositif Ecole en ligne permet de répondre à de tels besoins. Les enseignant·e·s sont invité·e·s à faire activer les comptes par les élèves.

    Les voyages de classes et les manifestations scolaires sont-ils maintenus ?

    Tous les voyages d'étude, camps et autres sorties scolaires ainsi que toutes les manifestations scolaires sont annulés.

    L’argent déjà versé par les familles pour les voyages supprimés sera remboursé-t-il ?

    Le DIP examine les modalités de remboursement, en veillant au fait que les familles ne doivent pas assumer les frais de voyages annulés.

    A l'attention des collaborateurs-trices du département de l'instruction publique, de la formation et de la jeunesse (DIP) 
    Quelles sont les bonnes pratiques en matière de télétravail ? (modifié)

    Veuillez consulter le document décrivant ces bonnes pratiques. (accès réservé aux collaborateurs-trices du DIP)

    Qu'en est-il des formations continues pour le personnel du DIP (enseignant, éducateur, personnel administratif, etc.) ?

    Afin de pouvoir garantir les missions essentielles du DIP, les formations continues du personnel sont suspendues jusqu'à nouvel avis.

    Vous êtes collaborateur ou collaboratrice du DIP et vous avez une question concernant la santé du personnel ou le droit du travail ?

    Veuillez consulter la Foire aux questions du personnel de l'Etat (réseau internet)

    Je suis remplaçant au DIP et je n'arrive pas à me connecter à distance à ma messagerie EDU. Qu'est-ce que je dois faire ? (nouveau)

    Pour activer l'accès à distance, il faut vous adresser par mail à securite.dip@etat.ge.ch, en indiquant vos Nom, Prénom et numéro de téléphone portable.

    Je suis remplaçante au DIP jusqu'à la fin de l'année scolaire. Depuis que les établissements scolaires sont fermés, je continue mon activité en contribuant à l'enseignement à distance. Comment serais-je rémunérée pour cette activité ? (nouveau)

    Vous serez rémunérée selon les termes conclus avant la fermeture des établissements scolaires et la mise en place de l’enseignement à distance.

    Je suis remplaçant de courte durée au DIP (moins de 3 mois), mais depuis que les établissements scolaires sont fermés je n'ai travaillé qu'une partie des jours initialement prévus. Comment serai-je rémunéré ? (nouveau)

    Les remplaçants engagés pour une durée allant jusqu'à 3 mois ne sont payés que pour les périodes d'enseignement effectivement réalisées. Toutefois, sur décision du Conseil d'Etat, lorsque les prestations n'ont pas pu être réalisées pour motif de COVID-19 pendant la période allant du 16 mars 2020 au 8 avril 2020 inclus (veille des vacances scolaires de Pâques), les remplaçants sont rémunérés selon les termes conclus avant la fermeture des établissements scolaires et la mise en place de l’enseignement à distance.
    Pour mémoire, le 13 mars 2020, le Conseil d'Etat genevois a décidé de la fermeture des écoles jusqu'au 8 avril inclus, conformément à l'article 5 de l'ordonnance 2 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19).

    Je suis remplaçant au DIP et j’aimerais continuer à travailler pour participer à la poursuite des prestations d’enseignement à distance. Puis-je le faire et comment faire connaître ma disponibilité ? (nouveau)

    Oui, le personnel remplaçant peut toujours travailler. Les établissements scolaires et services ont vos coordonnées et peuvent vous solliciter en fonction de leurs besoins.

    Mon contrat de remplaçant au DIP se termine maintenant et dans le contexte actuel il n'est pas renouvelé. Ai-je droit au chômage ? (nouveau)

    Vous pouvez vous inscrire au chômage. Depuis le 16 mars 2020, les démarches se font en ligne (https://www.ge.ch/actualite/covid-19-inscriptions-au-chomage-ont-lieu-mail-lundi-16-mars-2020-13-03-2020). Pour faire les démarches, vous devez vous munir des documents sollicités par l’office cantonal de l’emploi et notamment votre habilitation à contracter sur appel en cours de validité, vos dernières fiches de salaire, l'arrêté du Conseil d'Etat du 13 mars 2020 décidant de la fermeture des écoles (voir arrêté du Conseil d'Etat du 13 mars 2020)